Néon du pauvre - Tanichthys albonubes
Aquariophilie d'eau douce

Néon Chinois ou du pauvre, un joli petit poisson robuste

Présentation de ce Cyprinidae asiatique bien connu en aquariophilie

Originaire de Chine, plus précisément de la région de Canton, le Tanichthys albonubes a depuis pratiquement totalement disparu de son habitât d'origine des rivières Cantonaises. Il en subsiste seulement dans des petites zones éparses. En aquariophilie, ce poisson d'aquarium de la famille des Cyprinidaes est cependant largement représenté dans les magasins et animaleries. Sa beauté et sa grande robustesse sont à l'origine de ce succès. Il est considéré comme un poisson à l'élevage facile, pouvant être conseillé à un aquariophile débutant.

Au fil des années de nombreux surnoms lui ont été attribués :

  • Neon Chinois
  • Cardinal
  • Danio Chinois
  • Néon du pauvre
  • Tétra de chine ou Chinois
  • Vairon de Chine

Cette liste n'est pas exhaustive, sans compter les anglicismes.

Le Tanichthys albonubes possède des nageoires voilées d'un rouge vif et des nuances de jaune. La caudale possède une tâche noire caractéristique. Sa morphologie est globalement allongée et son corps est séparé par une ligne horizontale jaune/verte foncée. Cette dernière est à la base de sa comparaison avec le vrai néon (Paracheirodon innesi)

Une grande tolérance vis à vis de son eau mais sujet aux maladies

Comme dit lors de l'introduction, le Tanichthys albonubes est connu en aquariophilie pour sa grande robustesse. En effet, il s'adapte facilement à beaucoup de conditions différentes et des paramètres d'eau d'aquarium très variables. Il se sentira bien dans une eau aussi bien acide qu'alcaline où le GH aura au final qu'une importance secondaire. Il est cependant conseillé de ne pas le maintenir dans une eau trop chaude. La température idéale se situant aux alentours de 22 °c. Il est également conseillé de l'élever en groupe d'un dizaine d'individus de cette espèce car il s'agit d'un animal aquatique grégaire.

Animal grégaire - Le Tanichthys albonubes doit être maintenu avec une dizaine de poissons de la même espèce - 19/10/2013

Il est préférable dans l'élever dans un biotope asiatique malgré sa grande adaptabilité et de ne pas le mettre en compagnie d'espèces amazoniennes par exemple. Il ne faut cependant pas croire que sa bonne constitution le mette à l'abri des maladies dont notamment celle des points blancs. Une bonne acclimatation dans les règles de l'art est nécessaire pour ne pas traumatiser l'animal. Le moindre stress pourra être déclencheur de maladie.

L'aquarium idéal : bien planté et assez grand

Poisson particulièrement vif, le Tanichthys albonubes nécessite un espace de nage important surtout qu'il doit être élevé en banc pour son instinct grégaire. Un aquarium d'un volume de 200 litres est nécessaire pour maintenir une dizaine de néons du pauvre dans de bonnes conditions. Plus que le litrage, c'est la largeur en façade qui est importante.

L'aquarium idéal devra être bien planté pour offrir au poisson quelques cachettes où les femelles par exemple pourront se soustraire des parades matinales des mâles. Que ça soit en intra ou en interspécifique son grand pacifisme permet une cohabitation facile avec un très grand nombre d'espèces différentes de poissons. La cohabitation avec les crevettes ne pose aucun problème, de nombreux aquariophiles le choisissent pour accompagner leurs crevettes asiatiques à condition que l'aquarium soit suffisamment grand et qu'il ne s'agisse pas d'un nano.

Cohabitation avec le Tanichthys albonubes - Pacifique, les néons chinois ne posent aucun problème de cohabitation, dans cet aquarium ils sont maintenus avec des Colisa Lalia - 19/10/2013

Vivant naturellement dans des rivières au courant soutenu, il est préférable de posséder un système de filtration avec un bon débit. Il aime les eaux claires, l'aquarium devra être entretenu, nettoyé et le sable siphonné régulièrement.

Alimentation et reproduction de l'espèce

Poisson omnivore, le Tanichthys albonubes accepte à peu près toutes sortes de nourriture différentes. il appréciera les paillettes industrielles du commerce comme la nourriture carnée qu'elle soit vivante, congelée ou lyophilisée. Un apport régulier en végétal comme différents légumes cuits est aussi important pour compléter son régime alimentaire. Pour conserver ses néons en bonne santé, il est primordial de respecter cette variété.

Un poisson trop glouton - Non il ne s'agit pas d'une femelle gravide mais d'un mâle un peu trop gourmand. Il faut veiller à ne pas trop suralimenter ses Tanichthys albonubes - 19/10/2013

Le dimorphisme sexuel de l'espèce est subtile. La différence entre mâle et femelle est possible uniquement en présence de sujets adultes. Le mâle Tanichthys possède des nageoires légèrement plus développées et voilées. Leurs teintes est d'un rouge plus intense. La femelle possède un ventre plus rebondi et donne une apparence un peu moins athlétique et svelte.

Dimorphisme sexuel du Tanichthys albonubes - La femelle est plus rebondie alors que le mâle est plus mince et possède des nageoires plus colorées et développées en voilure - 19/10/2013

La reproduction du Tanichthys albonubes est très simple à obtenir en milieu aquariophile. Les parades amoureuses des mâles ont généralement lieu le matin au moment où les néons sont allumés. Elles durent assez longtemps et offrent un joli spectacle dans le bac. Les œufs sont généralement déposés sur la feuille d'une plante. Obtenir une ponte fécondée n'est pas l'étape la plus compliquée dans l'élevage de cette espèce. La préservation des œufs et conserver vivant les alevins jusqu'à ce qu'ils arrivent à l'âge adulte est par contre une autre paire de manche.

Reproduction du Tanichthys albonubes - Ici un mâle en pleine parade amoureuse avec une femelle - 19/10/2013