Aquariophilie d'eau douce

Une version miniature du Neritina natalensis qui se reproduit en eau douce

Introduction

Les nérites comme Neritina natalensis ou Clithon diadema (pour citer les plus répandus) sont très populaires chez les aquariophiles. A la fois esthétiques et utiles, ces escargots sont de précieux auxiliaires d'entretiens de l'aquarium qui se nourrissent exclusivement de certaines algues coriaces. Leurs seuls défaut sont de nécessiter un volume conséquent et d'être incapables de se reproduire en eau douce. De ce fait beaucoup des individus commercialisés ont été prélevés dans la nature.

Theodoxus fluviatilis, par sa taille réduite se satisfera de la surface à gratter d'un petit volume. De plus les œufs n'ont pas besoin de passer par l'eau Saumâtre pour éclore.

Description

Le nérite des rivières dépasse rarement le centimètre de long. Sa coquille en forme de dome rugueux est noire et blanche avec des motifs allant du résille aux rayures en passant par des écailles. L'ouverture de la coquille est en demi-lune et fermée par un opercule calcaire. Son pied est ovale et gris, ses yeux noirs pédonculés sont assistées par une paire d'antennes très fines.

Habitat naturel et conditions de maintenance

On trouve Theodoxus fluviatilis dans dans les rivières à courant fort, fraîches et oxygénées. Il préférera les cours d'eau à fond rocailleux car c'est sur les pierres que poussent les diatomées et autres algues dont il raffole. Il est signalé dans toute la France hormis les Alpes, néanmoins ça reste un animal plutôt rare.

Plusieurs règles sont à respecter pour maintenir cet escargot:

  • Seul un aquarium de plus de 6 mois d'âge possède suffisamment d'algues pour le nourrir (les nérites n'accepteront aucune nourriture artificielle).
  • L'eau de l'aquarium ne devra être ni trop douce ni trop acide pour permettre à l'animal de construire sa coquille.
  • La température de l'eau ne devra pas trop s'élever.

Introuvable dans le commerce, c'est seulement dans la nature ou chez de rares passionnés que vous le trouverez. Pensez à la sauvegarde de l'espèce, ne prélever pas outre mesure et gardez vos stations confidentielles.

Reproduction

Se reproduisant lentement et inféodé à la quantité d'algues présentes dans le bac, cet escargot ne sera jamais envahissant. L'espèce n'étant pas hermaphrodite, il vous faudra minimum 5 individus pour être sur d'avoir des reproductions. La femelle pond des capsules calcaires blanches sur le décor ou les coquilles d'autres escargots. Chaque capsule contient 100 à 200 œufs, la première larve de chaque capsule mangera les autres œufs et émergera de la capsule sous la forme d'un escargot. La maturité sexuelle est atteinte à deux ans.