Aquariophilie d'eau douce

Un cichlidé du Tanganyika de forme allongée et motifs en damier

Présentation et aquarium type

Le Julidochromis Marlieri est un cichlidé du lac Tanganyika dont le corps est allongé avec des motifs en damier. De nombreux aquariophiles le surnomme d'ailleurs le cichlidé damier. Il peuple les aquariums au biotope du Tanganyika depuis de nombreuses années et sa forme cylindrique plaît énormément. Il habite essentiellement au sud et au nord du lac africain où son environnement offre essentiellement un décor minéral dénué de toute végétation.

L'aquarium du Julidochromis Marlieri devra donc ressembler à son habitât naturel. Il est donc conseillé d'y déposer de nombreuses pierres et il ne faut pas hésiter à les empiler de sorte à constituer une décoration remarquable permettant ainsi aux cichlidés mâles de mieux délimiter et s'approrier un territoire. De même, cela facilite le repérage d'un lieu de ponte à la femelle. Dans un souci de réalisme, on peut également se fabriquer une paroi rocheuse comme fond d'aquarium.

Comme tous les poissons du Tanganyika, le Julidochromis Marlieri préfère l'eau alcaline avec un ph assez haut. On peut donc utiliser des pierres calcaires ou oxygéner l'eau avec une pompe à air pour son aquarium. Les mâles sont territoriaux et relativement agressifs surtout durant la période de reproduction. Avec une taille respectable d'une quinzaine de centimètres, il convient d'éviter la cohabitation avec des espèces plus petites. Il faut de plus absolument s'interdire la cohabitation avec d'autres Julidochromis car le risque d'hybridation est plus qu'important.

Reproduction

En ce qui concerne la reproduction du Julidochromis Marlieri, celle-ci est à la portée de l'aquariophile débutant car c'est un cichlidé prolifique dont les paramètres nécessaires à sa reproduction sont très proches de la qualité de la plupart de nos eaux de conduite en France. La femelle Julidochromis porte en moyenne plus d'une centaine d'oeufs et elle choisit généralement la voûte d'une cavité pour les fixer (ça peut être par exemple la paroi d'un vase en terre cuite). Bénéficiant de la protection parentale, à l'éclosion des oeufs, les alevins qui ne dépassent pas 3 millimètres, ne s'éloignent pas durant les premiers jours de leur lieu de ponte où ils restent accrochés grâce à leur glande céphalique.

Alevin Julidochromis Marlieri - Capture de cette vidéo sur la reproduction où l'on voit la mère protéger sa progéniture (plusieurs générations dans ce bac) - 17/06/2014

La croissance des jeunes est plutôt lente malgré tous les soins qu'on peut leur apporter. Il faut en effet, attendre au moins une année entière avant qu'ils arrivent à l'âge de la maturité sexuelle et donc apte à se reproduire également. De plus, la différence entre les sexes est quasi invisible et il n'y a qu'à l'arrivée à cette maturité qu'on peut distinguer les mâles des femelles, car ces dernières, une fois n'est pas coutume pour des cichlidés africains, est plus grande que le mâle.