Aquariophilie d'eau douce

Un cichlidé tout en longueur du lac Tanganyika

Description de ce poisson d'eau douce

Le Julidochromis kipili s'impose dans l'aquarium par sa corpulence et son corps tout en longueur barré de traits noirs. Mâles et femelles peuvent atteindre la quinzaine de centimètres arrivés à maturité. Ce cichlidé endémique du lac Tanganyika en Afrique, a une réputation d'animal aquatique plutôt calme à la cohabitation facile avec d'autres espèces de ce biotope. Par contre il est impératif d'éviter d'élever plusieurs harems dans un même bac ou alors il faut que celui-ci dispose d'un volume idéal supérieur à 400 litres.

Aquarium typique du Tanganyika

L'aquarium typique sera constitué de plusieurs empilements de pierres avec de vastes zones de nage libre. Il se sentira ainsi dans son environnement naturel et permettra de conserver son poisson en bonne santé. Le choix des plantes se portera sur des végétaux fermement ancrés dans le sol grâce à un solide réseau racinaire et possédant des feuilles robustes capables de résister à son appétit d'omnivore. On peut citer l'anubias Barteri ou la Vallisneria comme plantes qui peuvent convenir.

Alimentation du cichlidé

Par rapport à l'alimentation du Julidochromis, des proies vivantes constituent son régime alimentaire préféré. Cependant celui-ci doit être absolument complété par des apports en végétaux obtenus à l'aide d'épinard ou d'autres légumes cuits mais aussi par des cachets à base de spiruline. Cette diversité est essentielle pour conserver sainement son poisson qui a une espérance de vie d'une dizaine d'années.

Un couple seul de Kipili peut se contenter d'un bac de contenance de 120 litres. Il faudra prévoir plus grand s'ils y sont en compagnie d'autres cichlidés territoriaux.

Reproduction et protocole d'élevage

Le reproduction du Julidochromis kipili est commune et similaire aux autres cichlidés du Tanganyika et du Malawi. Elle est jugée comme très facile à obtenir par de nombreux aquariophiles cichlidophiles. La principale difficulté est d'obtenir un couple car le dimorphisme sexuel pour cette espèce n'est pas frappante. La femelle peut parfois être plus grande que le mâle et montre un ventre légèrement plus rebondi et ceci constitue bien les seules différences entre le mâle et la femelle.

Ce poisson est un pondeur sur substrat ou sur paroi inclinée comme la voûte d'une noix de coco coupée en deux. Le nombre d’œufs peut atteindre 200 en une seule ponte ! Beaucoup de ces futurs alevins (éclosion au bout de 3 jours) arriveront à maturité car les parents protégeront efficacement les bébés. Ces derniers s'éloigneront rarement des adultes et les nauplies d'artémia constituent la meilleure source de nourriture pour doper leur croissance. Ils se montreront assez autonome au niveau de leur alimentation dans un aquarium en place depuis plusieurs mois où sera présent de la micro nourriture en quantité.