Aquariophilie d'eau douce

Une plante qui ressemble à du trèfle pour son aquarium

Présentation de cette Marsilea et sa culture aquatique

Cette plante est originaire d'Australie et appartient à la famille des marcileacées. Son nom lui vient du botaniste Marsili. Mais elle est aussi connue sous le nom de trèfle d'eau hirsute. Son utilisation dans les aquariums est tout à fait intéressante tant pour les aquariophiles débutants que pour les chevronnés. Son milieu naturel sont les endroits marécageux où elle vit le plus souvent de façon émergée. Elle a dans cet environnement l'aspect du trèfle à quatre feuilles de couleur vert clair. Mais en l'immergeant et selon les paramètres de l'eau vous obtiendrez des verts plus intenses et aux nuances plus ou moins sombres.

Il est nécessaire alors de supprimer les vieilles feuilles qui ne suporteront le passage en culture immergée, et qui dépérissent. La forme des feuilles variera aussi, elles pourront devenir soit bifoliées, trifoliées ou rester quadrifoliées. Certaines peuvent également croître en s'allongeant mais pour la beauté de votre bac vous les couperez sans risque pour le reste du pied. Il est aisé de la transplanter car la marsilea hirsuta supporte et survit à un éclairage faible, un apport en CO2 quasi inexistant et une eau dont la dureté peut être variable. Toutefois pour obtenir un tapis gazonnant et dense des conditions de maintenance plus favorables sont indispensables. Un sustrat assez riche, une lumière relativement importante et un apport en CO2 vous permettra de la voir proliférer et fournir ainsi aux alevins et crevettes un refuge idéal bien utile pour qu'ils puissent échapper aux prédateurs.

Le premier plan de l'aquarium semble être l'emplacement le plus judicieux. Certains aquariophiles avertis réussissent à faire un véritable décor original en jouant sur les nuances et les hauteurs différentes qui rendent un effet de profondeur remarquable dans leur aquascape.

La reproduction de la marsilea hirsuta se fait par ramification et sa croissance, si elle rencontre des conditions très favorables, peut être rapide. Elle est quelques fois, selon son aspect, très proche de la glossostigma et peut être confondue soit avec la marsilea quadrifolia, soit avec la marsilea drummondi.