Aquariophilie d'eau douce

Alimentation des gastromyzons

J'ai nouvellement 2 gastro dans un bac communautaire ( molly, guppy et nez-rouges). Je n'arrive pas à nourrir les gastromyzons car les autres poissons se jettent sur les tablettes de fonds. Comment faire? Mes gastro semblent très craintifs.
Merci de vos témoignages.

Re: Alimentation des gastromyzons

Bonjour,

Serait-il possible d'avoir une photo des deux bestiaux car il y a beaucoup d'erreur d'étiquetage en animalerie (même vue de dessous collés sur la vitre).

Pour l'alimentation, ils mettent beaucoup de temps à toucher une nourriture autre que le biofilm sur le décor, il faut insister. Mettre de la nourriture en plusieurs endroits, tenter les épinards ou salades pochés car c'est long à être mangé. Nourrir les autres avec des paillettes de surface et mettre aussi des pastilles de fond (dans des endroits difficile d'accès pour les vivipares, dans ton amas rocheux).
Au passage, joli ton aqua.

Re: Alimentation des gastromyzons

Merci Carine,

J'essaierai de les prendre en photo. Enfin l'un des 2 car il y en a un que je n'ai pas vu depuis 2 jours. Je vais également essayer les épinard, ce que je n'ai pas tenté. Mais le pauvre il se foit rejeter par les autres dès qu'il approche de la nourriture. Quant au 2eme il ne sort même pas de sa cachette.

Re: Alimentation des gastromyzons

Slt tu peux tenter de les nourrir quand ta lumière s'éteint .

Re: Alimentation des gastromyzons

Voici une photo de l'animal collé à la vitre. Je ne suis pas sûre que la photo passe.

Re: Alimentation des gastromyzons

Oui je ne sais pas comment joindre une photo sur une discutions.

Re: Alimentation des gastromyzons

Salut! Il faut déjà enregistrer ta photo sur ton profil.
Vas sur ce lien, tu trouveras toutes les indications pour ajouter une photo! ;)

Re: Alimentation des gastromyzons

Sinon il faut enregistrer la photo sur un hébergeur d'images puis mettre le lien.

Les gastromyzons sont des poissons sauvages, il faut donc qu'ils s'habituent au nouvel environnement. Certains ne s'habituent jamais. Un des miens a mis deux mois avant d'apparaître (et de toucher à la nourriture).

Re: Alimentation des gastromyzons

Je pense que tu as raison. Il faut qu'ils s'habituent.
gastromyzons

Re: Alimentation des gastromyzons

C'est un Gastromyzon zebrinus.
Ces poissons stockent la graisse sur le dos. Il a l'air d'avoir besoin de se remplumer.
Ce qui est possible de faire (bien que la saison s'y prete moins) est de mettre des galets immergés dehors, ils se recouvriront d'algues et ensuite les mettre dans l'aqua. Ou alors connaître quelqu'un qui a des cailloux rceouvert d'algues dans son bac.

Re: Alimentation des gastromyzons

Bonjour à tous
Je relance ce sujet pour ajouter, en plus des classiques biofilms sur vitre, roches à verdir, légumes pochés : d'autres éléments que j'ai testés, si ça peut servir...

- congelé : les cubes pour herbivores : se dispersent en fragments dans l'aquarium. Pas très pratique avec le courant et d'autres habitants type crevettes et escargots. Les larves diverses tombent plus vite sur le fond, ils aiment, mais ça reste des protéines animales.

- Les comprimés : riches en spiruline de Dennerle Pleco menu : ils adorent ! Idem pour les JBL Novo Tab (omnivores) (pas trop souvent mais peuvent se coller facilement sur les vitres, très pratique pour leur apprendre que les comprimés se mangent) et JB Novo fect (pour herbivores)

- comprimés en boutique bio : pure spiruline ou chlorelle. Très appréciés, on peut alterner.

- Enfin, les "Gel formula DIY" de Tropica. Essayé celui pour omnivores, mais on peut y ajouter de la spiruline ou chlorelle (ce que j'ai fait). Le bon côté est qu'il y en a vraiment beaucoup, on peut congeler en portions, cubes, sur roches...très pratique en hiver par exemple.
Découvert sur un forum anglo-saxon, quelqu'un a eu la bonne idée d'en tartiner des galets, ce qui permet aux raquettes un comportement naturel. Et ça fonctionne, ils adorent ! Le moins bon côté est qu'à un moment ça se décolle en paillettes et risque de polluer l'aquarium.

- le DIY maison d'après un tuto : n'ayant pas de gélatine, j'ai essayé avec de la gélose, c'est moyennement apprécié chez moi, sauf par les escargots et crevettes. Mais ça se conserve bien aussi au congélateur.

Re: Alimentation des gastromyzons

quelqu'un peut me dire ce qu'il y a dans les cubes congelés pour herbivores ? J'ai jamais testé et ça m'intrigue un peut.

Pour les novo fect et novo tab, j'aurais peu te le dire, chez moi aussi, ça faisait un carton, par contre, les comprimés de spiruline n'intéressaient que les escargots

Re: Alimentation des gastromyzons

Alors d'après ce que j'ai pu voir : il y a des bouts de carottes, laitue, épinard, pois, spiruline, maïs.
En gros, ce qu'on peut aussi faire soi-même, à condition de lier par de la gélatine (comme le tuto YT ci-dessus), ce qui évite que tout fiche le camp en fragments, surtout si on rince avant de donner comme pour les autres cubes de congelé. Disons que le tout fait peut dépanner et faire gagner du temps.
La gélatine, j'hésite parce que c'est d'origine animale (et du gros !), pas très naturel pour les estomacs délicats d'herbivores ou omnivores avec de petits crustacés.

Edit : je précise que la gélatine, c'est pour le DIY, parce que dans les cubes congelés je ne sais pas ce qu'ils utilisent comme liant. Peut-être rien du tout puisque tout se délite.

Re: Alimentation des gastromyzons

ok donc moins intéressant que les nouritures carnés

Sinon, j'ai aussi testé ça avec succès : lien
C'est l'équivalent des novo tab en gros

Re: Alimentation des gastromyzons

Pour eviter la gelatine, est ce que l agar-agar ferait l'affaire? C est de l algue, a la base. :)

Re: Alimentation des gastromyzons

Bin justement, c'est l'autre nom de la gélose ;) Et ils ont l'air d'apprécier moyen. Ou alors je ne suis pas une cheffe étoilée pour raquettes :D

Re: Alimentation des gastromyzons

J ignorais pour la gelose!
Chaque domaine a ses petits noms pour les choses, il semble^^

Et... la gomme de xanthane, ca epaissit a la seconde, ou la gomme arabique : c est la seve d acacia, avec ca qu on fait des loukhoums ou des marschmallows :))
C est moins simple a trouver , c est sur!

Re: Alimentation des gastromyzons

l'agar agar, c'est de la cellulose non ?

Re: Alimentation des gastromyzons

C est du mucilage d algues rouges :)

Alors. Wiki precise: polymere galactane contenu dans les parois cellulaires des algues gelidium et pterocladia, seche et broyé .

Re: Alimentation des gastromyzons

je pose la question parce que les lipides ça peut être très toxique et c'est souvent ce qui est utilisé comme liant dans les préparations

Re: Alimentation des gastromyzons

A priori, zero lipides, le galactane etant un polymere de galactose, donc plutot un sucre.

Les liants /emulsifiants type lipides, ce serait plutot des lecithines ( de soja, hyper courante parout)

Et le xanthane (issus de bacteries ds la melasse) et gomme arabique ( seve) sont des polysaccharides, pas de lipides , mais des sels mineraux , en gros

Et pour etre complets, il existe de la gelatine de poisson :)

Re: Alimentation des gastromyzons

Oui, ce sont des sucres polymérisés, contrairement à la gélatine qui est d’origine protéique (os), les deux peuvent former un gel liant, auquel on peut ajouter d’autres éléments.
Pour ça que j’avais un doute pour donner la gélatine aux raquettes malgré le tuto montrant des Sewellias en folie.

Re: Alimentation des gastromyzons

la question est surement un peut bête mais est ce que ça peut entrer en compte dans l'alimentation des lori qui ont besoin d'un apport en cellulose ?

Re: Alimentation des gastromyzons

[on a une usine qui fabrique de la gelatine, ici: doux parfum d os brulé, selon le vent ...]

Mais, quand ils mangent du biofilm, invariablement, ils doivent manger quantite de bacteries et micro-organismes, pas que du vegetal pur.
Tu penses que la gelatine ( ou mm celle de poisson )serait trop chargee en proteines animales?
Vrai que c est riche, mais reconstituee et en faible presence en liant de bcp de vegetal ?

Re: Alimentation des gastromyzons

le lipides, c'est du gras, et c'est plus utile à des poissons d'eau froide qu'aux tropicaux.
Après, ce qui m'inquiète, ce n'est pas la quantité que les poissons ingèrent mais celle qui vas se retrouver en suspension dans l'eau : la plus grande partie vas finir en film gras à la surface vas perturber les échanges gazeux et le reste en pollution qui vas recouvrir les masses de filtration d'un pellicule imperméable et perturber la flore bactérienne.
Et qui sait quelle pollution ça peut engendrer en se dégradant (il me semble qu'il y a de l'azote en plus du carbone et de l'oxygène)

Re: Alimentation des gastromyzons

Il n y a pas de lipides dans la gelatine. Enfin si: 0,1 g pour 100g de produit sec.
Sachant qu avec 10g , tu gelifies au moins 1 litre de liquide, tu y as 0.01 g de lipide pour 1 l de produit gelifié.

Il y a beaucoup plus de lipides dans la plupart des granulés pour poissons :)

( les bassler me fichent un film gras, surtout les mini. Donc je donne a mesure que c est gobé!)

J avais saute ta question lori!
S ils ont besoin de cellulose, c est plutot de grosses fibres insolubles dont ils ont besoin, pas des solubles, en alimentation, tu entends souvent fructo-oligosaccharides,par exemple, fibres solubles qui absorbent beaucoup d eau dans les intestins. :)

Re: Alimentation des gastromyzons

Pour avoir un bon développement d'algues il faudrait avoir pas mal de nitrate au détriment des autres espèces du bac communautaire,augmenter le temps d'éclairage pour avoir une chance que les algues brunes et vertes se développent suffisamment.
Il y a eu un très bon article sur la revue"l'aquarium à la maison n145;mai-juin 2021",on peut le télécharger ici:http://fr.1001mags.com/magazine/l-aquarium-a-la-maison-0
Ou ici:https://www.aquariumalamaison.com/
Très bon sujet sur les loches à ventouses.

Re: Alimentation des gastromyzons

Pas d’azote dans les lipides, que CHO. L’azote c’est pour les protéines (acides aminés) et autres mais pas glucides ni lipides.

La cellulose c’est surtout dans les parois végétales ou similaires. Pour les lori il me semble que c’est pour ça qu’il leur faut du bois, pour cellulose et lignine.

@kali : le lien envoie vers le site d’achat par numéro ou abonnement. J’ai acheté une fois mais n’ai pas lu d’article bien nouveau, de la pub et du high tech, peut être que je suis mal tombée. En tous cas je n’ai pas récidivé.

Re: Alimentation des gastromyzons

je ne pense pas que tu sois mal tombé, j'ai eu la même impression de l'aquarium à la maison à chaque fois que j'ai eu l'occasion d'en consulter un : beaucoup de pubs, les reviews des dernières nouveautés ne sont qu'un copier-collé de flyers commerciaux et même les articles sont pour beaucoup rédigés par des professionnels du secteurs et ne sont en fait que des opérations promotionnels cachées de leurs produits.

Re: Alimentation des gastromyzons

Je pense que ces magasines sont un bon moyen de découvrir de nouvelles espèces et techniques;vous parlez des pubs et des nouveaux articles,ce qu'il faut se dire c'est si il n'y avait pas ce moyen de financer le dit magasine,il ne serait pas à ce prix,mais plut^t au alentour de 10/12 euros.
Après on peut dire la même chose de la télévision,pourtant vu les pubs et les nanards qu'on nous fout devant les mirettes,tout le monde continue de la regarder !

Re: Alimentation des gastromyzons

Certes, la pub peut se comprendre, mais c’est vrai que je l’ai sentie cachée dans certains articles. L’un était même l’interview d’un directeur d’eheim alors forcément… y’avait de la promo.
Pour le reste, je n’en ai pas appris plus que sur les fiches ou sur le net, c´était un peu…terne. Disons qu’un bon article de fond faisait défaut, à mon sens, comme par ex. la conversation que nous avons ici, à propos de ce sujet, où chacun apporte son expérience qui peut aider d’autres aquariophiles. :)

Après tout, on trouve de plus en plus souvent des gastromyzons en animalerie alors que c’est quand même une espèce à besoins très particuliers, obtenue souvent sauvage, mais vendue comme « laveur de vitre pour petits aquariums » et à part les apports de quelques passionnés il manque cruellement d’informations spécifiques sur le net. Le côté « y’a qu’à mettre des galets couverts de biofilm » n’est pas si simple à réaliser, ne serait-ce qu’en hiver.