Mon combattant a les voiles qui rétrécissent
Aquariophilie d'eau douce

Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Bonjour j'ai un poisson combattant blanc et rouge, et il n'y a pas longtemps, j'ai retrouvé des photos de ce dernier et j'ai remarqué que ces voiles avaient énormément rétrécit depuis... j'ai fais des recherches sur les voiles et j'ai lu pas mal d'article sur la pourriture fréquente des ces derniers!:-S

(J'ai cependant un problème pour mettre une image de mon poisson, si quelqu'un pouvait m'expliquer comment faire?)

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Met la photo dans l'album de ton bac et après tu pourras la poster

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

 " alt="" />

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Merci LordVonTiti :)

Donc voilà mon combattant aujourd'hui...


Et le voilà en février... est-ce que ces voiles sont en train de pourrir?

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Bonjour,

Il me semble que oui, ça ressemble à une pourriture.

Bon courage pour le traitement !

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

On m'a expliqué qu'il pouvait perdre ses nageoires car il ne les utilise pas assez (parade) et qu'il suffisait de mettre un miroir de temps en temps ainsi que de bien entretenir l'aquarium pour qu'elles reprennent du service!

J'espère que ça suffira... [-O<

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Bonjour,
Le miroir sera insuffisant pour guérir la pourriture des nageoires. Pour mon combattant, le tea tree et Paraguard font des merveilles.
Bon courage :)

Re: Mon combattant a les voiles qui rétrécissent

Coucou,

Belle pourriture des nageoires.

Les causes peuvent être diverses :

1/ Les animaleries.
Articles scientifique : https://eafp.org/download/2009-Volume29/Issue%205/Bulletin%20295-3.pdf
C'est en anglais et cela parle de la mortalité dans les animaleries Suédoises. En Europe, il y a une petite dizaine de grossistes qui inondent toutes les animaleries européennes. Donc de très fortes chance qu'un poisson en Suède, soit le même qu'en France. A relativiser, car c'est en 2009 et en Suède, mais n'en relève pas moins, notre impression générale sur les animaleries de France. Bien que les normes sanitaires ont peut-être évoluée, nous pourrions être très loin de la réalité sur le nombre de morts réels et les dangers pour nos aquariums.
Dans cette étude, il est à noter qu'entre 50% et 77% des poissons sont infectés. 44 poissons sur 120 ont des altérations pathologiques des organes internes (autant dire, 1 tiers des poissons à vie très courte ou à euthanasier). Soit 239 maladies pour 120 poissons. En moyenne, chaque poisson est porteur de 2 maladies. A prendre en compte que certains poissons sont surement sains, donc cela monterait à 3,4 voir 5 maladies sur 1 seul individus probable. L'attitude extérieur de bonne santé du poisson ne garanti rien. En effet, dans "Pathalofical alterations in internal organ", il y a 44 poissons sur 120 qui ont des altérations des organes internes dûes à des maladies/parasites/ou inconnues. Soit 1 tiers des poissons, dans un sale état interne. A noter que des ouïes ou branchies (organes internes) mal en point, sont aussi dues à de fort problème de maintenance. Le scientifique cite notamment du Cu, No2, no3 et NH4 trouvé dans 20 des 153 aquariums, en taux anormalement haut (surement surpopulation). Dont 1 aquarium qui crevait le plafond avec 16.5 mg/l de No2.

Belle soupe de maladies.
Si on essaie de transposer ces chiffres sur les animaleries Française lors de notre achat, cela veut dire qu'entre la moitié et les 3 quarts des poissons achetés seront malades ou auront leur temps de vie réduit.

Oui ça craint grave. :-S

2/ L'environnement du betta
Les betta de nos jours, sont de moins en moins résistants, comparé à voici 5-10 ans. Un rien, les stresse et les fait partir en maladie. Il devient de plus en plus important de respecter à la lettre les besoins du betta pour anticiper le moindre micro-stress.
Cela passe par :

  • -Beaucoup de plantes
  • -Plantes de surface
  • -Peu/Pas de courant, voir eau stagnante (sans filtre)
  • -Lumière tamisée
  • -Bonne témpérature : 25-28°C
  • - GH <= 15
  • - 6.5 <= PH <= 7.5

Il faut rappeler, que son cousin sauvage, vit dans des rizières en eau stagnante. En voyant tes photos, d'un aquarium lumineux, sans plantes de surface et un jet de pompe, cela peut expliquer en partie qu'il soit stressé et est provoqué une pourriture des nageoires. En tout cas, la constitution de ton aquarium n'aide pas.

3/ Le fonctionnement d'une pourriture des nageoires.
Je suis un ferveur partisan de couper le bout des nageoires nécrosées immédiatement.
Je vais vous faire des parallèles humains que vous comprendrez aisément.
Quand vous avez une dent bien infectée qui vous cause pleins de désagréments -douleur, sinusite à répétition, malade sans arrêt, etc- que fait le dentiste ? 9 fois sur 10 il enlève la dent.
Quand vous avez une gangrène d'un membre quelconque, que fais le chirurgien ? 9 fois sur 10, il ampute.

Tandis que dans l'aquariophilie, vous partez du principe contraire : amputer 1 fois sur 10.
Vous ne pensez pas qu'il y a un problème là ?
Qui a raison a votre avis ? Surement pas les aquariophiles en général.
Ce décalage opposé me chiffonne. Ce n'est pas logique dans les pratiques médicales du vivant.

Autant pour les humains, on sent qu'aux travers les articles médicaux racontés, ils prennent vraiment la gangrène, nécrose et engelures, très au sérieux, avec des moyens radicaux et lourds, autant avec les betta, c'est souvent une feuille de cattapa+sel..... *soupir*
Euh.....vous n'avez pas l'impression qu'il y a un sacré schmilblick sur le décalage de mise en œuvre du traitement ?

Pourquoi fait-on une amputation lorsqu'une gangrène/nécrose s'installe ? La raison est corporelle, et s'applique aussi à des poissons. Sur la partie infectée du corps qui contient la gangrène/nécrose, il y a du pus. Ce pus passe 9 fois sur 10, par les canaux sanguins qu'on le veuille ou non. Ce pus, peut arriver et attaquer des organes vitaux : cœur, poumon, foie, rein, vessie, etc.
Voilà pourquoi on ampute : car le risque qu'un organe vital prenne un sacré coup, est énorme ! Les médecins évitent de s'acharner à tenter de sauver une chair manifestement pourrie.

Plus le temps passe plus les globules blanc qui cherchent à lutter contre l'infection, vont petit à petit se concentrer à protéger les organes vitaux. Ceci au détriment de la gangrène/nécrose elle-même.
Voila ce qui se passe :
1er jour : début de pourriture. 100% des globules blanc vont lutter contre une gangrène.
le temps passe... et le pus s’insère de plus en plus dans le sang de la victime
X-ième jour : 95% des globules blancs et autres défenses de l'organisme vont se concentrer sur la protection des organes vitaux, et 5% sur la gangrène/nécrose.....et sera intraitable !

Donc, tant bien même que vous utiliseriez un tas de médicaments pour arrêter la pourriture des nageoires, les organes internes sont déjà mal en point à cause du pus ! Les médicaments ne font leur effet qu’après 48h-96h. Soit pendant 2 à 3 jours. Largement le temps au pus, de faire des dégâts irrémédiables dans les organes internes. C'est 2 à 3 jours de trop. Les médicaments ont un effet beaucoup trop long. Les dégâts seront déjà fait.

Une bactérie nécrophage qui passe par le sang et atteint un organe vital, c'est 10000 fois plus dramatique que n'importe quelle autres maladies de poissons. La pourriture des nageoires est vraiment à prendre très au sérieux, avec des mesures très rapides et concrètes.

Pour aider les défenses immunitaires, il n'y a seul et unique remède : il faut couper net la source de la prolifération du pus. Ceci pour éviter que les défenses immunitaires soient submergées ou débordées.

Des micro-canaux sanguins passent dans les nageoires des bettas. C'est la voie directe du pus, vers les organes internes.Tant bien même que vous arrivez à sauver le betta avec des médicaments, je peux certifier que le betta aura ses organes internes dans un sale état. Il peut être considéré comme déjà mort, même s'il est vivant pendant les 3 mois suivants. Et paf, le betta qui meure 3 mois après alors qu'il se portait super bien, sans raison apparente....sauf que vous avez oublié (avec le temps), sa pourriture des nageoires X mois auparavant qui a littéralement dézingué la moitié de ses organes internes. Vous avez eu un Betta-Zombie pendant X mois.

Pour donner de meilleures chances de survie et de rémission à un betta, il faut d'abord amputer le foyer infectieux, et ensuite donner les médicaments/cicatrisants/traitement/etc. Car ainsi, en ayant coupé ce foyer, vous permettez à l'organisme de mieux rediriger ses défenses immunitaires et d'éviter que les organes internes soient gravement touchés.
Et non pas l'inverse : médicaments....puis X jour après, amputation.

4/ Traitement

https://www.youtube.com/watch?v=tV_aVdQKBRU

En coupant, cela enlève rapidement 90%-100% des bactéries nécrophages.
Ce qui laisse plus de latitude aux défenses de l'organisme (globules blancs) pour protéger le poisson
mais aussi permet un rétablissement plus rapide avec quelques médicaments/cicatrisant, sans pour autant devoir le shooter aux médicaments.
Le gros problème des pourritures des nageoires, c'est que plus le temps passe, plus cela affaibli le betta qui produit en continue des globules blanc.
Arrivé un stade, qui dépend de la résistance du betta, son organisme s'épuise trop vite dans cette production de globules blanc, même si la pourriture ne semble pas "visuellement encore dramatique".
A mon goût, l'erreur que font beaucoup d'aquariophilie, c'est de trop se fixer sur l'aspect visuel actuel de la pourriture et de son avancement. Sauf qu'il n'y a pas forcément adéquation entre cet état, et l'état interne du poisson (fatigue, épuisement organisme, etc). Il y a parfois un gouffre sacrément trompeur.
Ce qu'on ne voit pas, est parfois plus important, que ce que l'on voit.


  • - Bac hopital
  • - Température 28°C
  • - Couper le bout des nageoires infectées
  • - Un antibiotique en appoint, style esha 2000 ou JBL ektol fluid
  • - Feuille de cattapa ou de chêne, est un plus : contient des molécules apaisantes pour le betta en plus de contenir des anti-oxydants et anti-fongiques.


Lors de la coupe de la partie nécrosée, cela peut saigner un peu. Ce n'est pas grave. Rien d'affolant. Une nageoire repousse en quelques mois. Mettre un petit coup de Bétadine avec un coton tige sur la partie coupée, est un petit plus. Juste un chouilla ! L'iode n'est pas trop apprécié des poissons, et est dangereux pour leurs yeux.
Quand la repousse commence, tu devrais voir un très léger liseret blanc sur la coupe des nageoires. Cela peut avoir une apparence légèrement de duvet ou de coton. Le blanc correspond aux nouvelles cellules de repousse. En revanche, si cela n'a pas trop cet aspect, et de surcroit, est encore un peu marron/beige clair, cela peut être encore la nécrose ou le tout début de la cicatrisation (les plaquettes du sang qui ont coaguler). C'est à surveiller, voir refaire une petite coupe en cas de grosse suspicion.

Pour l'anecdote des 28°C et comme j'aime les comparaisons vulgarisées : c'est comme les humains avec les crampes. Quand un sportif a une belle crampe, que fait-on ? On réchauffe la zone, soit en la massant, soit avec un cataplasme. La chaleur excite l'organisme, qui va produire naturellement des antidouleurs naturels. C'est ce même principe qui est utilisé en kinésithérapie, la massothérapie clinique, l'acupuncture et le massage sportif. C'est aussi simple que cela :)
Le corps d'un betta est pareil.