Les discus en low-tech
Aquariophilie d'eau douce

Les discus en low-tech

Bonjour à tous, je me renseigne en ce moment sur les discus (non pas que j'ai prévu d'en maintenir sous peu, mais simple curiosité) et je constate que tout le monde redoute une chose avec ces poissons fragiles, la pollution.
Le pic fatal de nitrite tant redouté en pousse beaucoup à avoir 2 filtre, un de secour au cas où l'autre lâcherait.
Et les nitrates tant détestés, amène (en tout cas de ce que je lis) les aquariophiles à faire des changements d'eau de 30% 3 ou 4 fois dans la semaine.
Bref de véritable forcenés, ça marche bien évidemment, mais bon sur un bac de 1000L, 3 changements d'eau de 300L dans la semaine faut les faire quand même !!!

C'est là que moi, Raph01, ayant quelques années de low-tech au compteur, entrevois une solution, à vous de me dire ce que vous en pensez :
Je vais parler ici d'un bac low-tech dans le sens "pas de filtration biologique" mais pas du tout dans le sens premier du terme "low-tech" bien au contraire.
Comme vous le savez bien depuis peu, suite à une bonne foire aux question du low-tech, le fait de ne pas filtrer l'eau avec une filtration biologique ne dégrade pas l'ammoniac dégagé par les poissons en nitrites puis nitrates, et dans l'eau acide nécessaire au discus, l'ammoniac devient instantanément ammonium, un cation tant aimé de nos plantes.
Cette introduction faite, je vous propose ma méthode, la méthode Raph01 pour maintenir du discus en low-tech, une méthode purement théorique que je vous inviterai à critiquer afin de la poffiner :
- un beau bac d'au moins, dison 600L, histoire d'avoir un beau banc de discus avec des czrdinalis et des corydoras, une pop bien classique ma foi, mais bien joli aussi !
- on mettra au fond un sol technique type ADA amazonia (on ne se refuse pas la qualité chez moi) un sol technique pour plusieurs raisons, tout d'abord ça tamponne les paramètres niveau GH/KH/pH, donc un apport de stabilité, ensuite car ce genre de sol technique permet une bonne circulation de l'eau et une bonne descente des déchets qui seront alors dégradés en ammoniac par les bactéries qui loge dans ce merveilleux support bactérien. On en mettra donc une bonne couche, peut-être même un peu plus épaisse que la moyenne.
- pour l'eau, on reste sur de l'eau osmosée avec apports de sels à discus
- pour la filtration, une filtration purement mécanique avec de la tourbe afin de stabiliser le pH et avoir un magnifique aquarium adapté à ce poisson d'eau noire. On peut mettre un peu de perlon à l'entrée du filtre pour les éventuelles particules, mais ça reste un simple bonus, le filtre ne sera pas très puissant, 1 à 2 fois le volume de l'aquarium par heure car son seul but est de dispercer les tanins, on pourra adjoindre une pompe de brassage afin de mettre un peu de courant pour mieux répartir l'ammonium et car ça convient peut-être mieux à ces poissons qui ne sont pas des poisson d'eau morte. Oubliez par contre toutes les bioball nouilles et autres sources de nitrites et de nitrates, c'est dangereux ces conneries sérieux !
- on en vient donc à la végétation, eh bien elle sera extrêmement dense, de la croissance rapide partout à l'arrière plan, en gazonnante, en surface, partout ! Et au milieux de toute cette jungle assoifée d'ammonium, des plantes à croissance moyenne voir lente, pour la beauté du geste mais aussi par-ce qu'elles participent aussi à l'équilibre de l'aquarium. Cette végétation c'est donc le poumon de notre aquarium, ça bubulle dans tous les sens, l'aquarium devient du perrier à oxygène en fin d'après-midi, bref un paradis à discus.
- pour que ces p'antes soient au mieux, il leur faudra entre 20 000 et 30 000 lux (qui a parlé de low-tech déjà ?) bon peut-être moins, mais de quoi bien faire pousser les plantes quoi, perso dans mes lox-tech j'ai toujours été dans cette fourchette.
- injection de CO2 moins pour le pH que pour s'assurer que les plantes n'auront pas de baisse de régime
- de l'engrais pour pallier à toutes les carrences que peuvent rencontrer des plantes en low-tech
- un bulleur en option pour la nuit, perso j'ai toujours fait sans, mais paraît-il que quand y a beaucoup de plantes, la nuit l'oxygène se raréfie, et en partant du principe que le roi de l'aquarium est aussi le roi le plus fragile de l'aquariophilie, on lui met le masque à oxygène sans se poser trop de question !
- enfin niveau population, je ne sais pas exactement dire combien de poissons dans 600L, mais ce qui est sûr c'est qu'on essaie pas de frôler la surpop !

Pour ce qui est de l'entretien, je suis avec mes low-tech un féroce flemmard, et les changement d'eau se fond tous les 3 ou 4 mois chez moi, disons que pour de fragiles discus, on va faire ça chaque mois, simple superstition par ailleurs ! On refera le niveau avec de l'eau osmosée très régulièrement par contre pour éviter les variation de dureté.
Enfin, un problème majeur des discus étant leur nourrissage, ils sont réputé manger n'importe comment et gâcher la nourriture, et pourtant avoir besoin d'être nourris 2 à 3 fois par jour, on s'armera donc d'une armée de petits escargots detritivores, de japonicas, et je pense qu'avec les corydoras et pourquoi pas des ancistrus, qui, malgré tout, s'occupent souvent des restes, ça devrait le faire ! Pour ce qui est de nourrir 3 fois par jour, comme je bosse la journée moi, j'installerai probablement un distributeur automatique.

Voilà voilà, je vous invite à présentà critiquer ma méthode théorique, soulever des points que j'aurais oublié, en bien comme en mal, que je puisse poffiner tout ça, et ainsi me lancer dans le discus quand j'aurai de la place, de l'argent, et toujours mon poil dans la main !!!

Re: Les discus en low-tech

Salut a toi
Très bon petit sujet bien interressant >:D<
Par contre niveau sol technique sa va revenir assez cher disons qu'il te faut 5 sac de 9l minimum se qui nous fait du 150 balles minimum juste pour le sol.
Est se que tu pense qu'avec juste de la pouzzolane et un bon contrôle voire très bon contrôle des parametres se serait réalisable?

Re: Les discus en low-tech

La pouzzolane fait un peu filtre pour moi, les bactéries mais aussi les saletés vont s'accumuler dans les pores. A poisson cher et exigeant, Équipement cher et performant.

Sujet bien expliqué : mais on s'éloigne juste de l'aquariophilie classique avec l'absence de filtre mécanique...
Pour moi, semi low-tech ;)

Re: Les discus en low-tech

Ok merci Mr le juge :D
De toute façon avec mon CAF assez bas je ne pense pas qun jour je pourrais avoir plus grand que 240l =)) je ne lâché pas l'affaire de toute facon et jaurais un grand bac (minimum 600l) un jour [-O<

Re: Les discus en low-tech

Alors je pense que le sol technique est simplement une précaution pour la stabilité, j'ai fait mon premier low-tech avec un simple quartz noir en couche bien épaisse de 6cm le problème du pouzzolane par contre c'est que c'est très rapeux il me semble, pas ouf pour les corydoras. Après il existe de nombreux sol techniques, j'ai un sol technique dennerle dans mon 30L il est très bien !
Alors semi-low-tech, ce serait le mot. En fait ici je ne cherche absolument pas à relever le défis de mettre des discus en poubellarium, ça j'hésiterais grandement vu le prix de la bêbête, mais plutôt à supprimer les nitrates et le risque nitrite autrement que par les changements d'eau trop nombreux à mon goût. Ceci dit, c'est une méthode purement théorique, je ne compte pas m'y lancer sans un plan de secours ^^'

Je sais pas pour vous, mais pour moi les aquarium denséments plantés devraient se passer de filtre, d'ailleurs dans de nombreux aquascapes, on a simplement des pompes de brassage et pas de filtre biologique.

Re: Les discus en low-tech

A mon avis, un sol artisanal peut être tout aussi stable, enfin chez moi je ne constate pas de problème (mélange de terre de bruyère tamisée et mouillée puis séchée 2-3 fois pour la minéraliser, avec du sable, de l'argile rouge de la dolomie et du chlorure de potassium).

De toute manière sur un bac de cette taille, il faut brasser surtout pour homogénéiser la température de l'eau donc autant mettre une bonne pompe avec une bonne crépine qui sert de filtre mécanique. J'utilise ce système sur un 120L chez moi et ça fonctionne parfaitement. Je fais tout de même des changements d'eau mais j'ai tellement de chène dans l'aquas que si j'en fait pas c'est mon CAF qui diminue ...