Cardinalis - Paracheirodon axelrodi
Aquariophilie d'eau douce

A ne pas confondre avec le fameux néon bleu

Présentation de ce poisson qui se déplace en banc immense dans la nature

Le poisson Cardinalis (Paracheirodon axelrodi de son nom scientifique) est également couramment appelé le Tétra Cardinal ou le néon rouge. Il se partage le statut d'espèce emblématique de l'aquariophilie d'eau douce avec le Néon bleu avec lequel il est fréquemment confondu. Très similaire visuellement, seul le trait bleu métallique luminescent séparant le corps en 2 permet de faire la différence entre ces 2 poissons. Pour le Cardinalis, il se prolonge jusqu'à la nageoire caudale alors que chez le néon le trait s'arrête bien avant.

Le Paracheirodon axelrodi peuple plusieurs rios du Brésil, mais sa principale zone de pêche pour répondre à la demande aquariophile, se concentre autour du bassin de l'Orénoque où ce Tétra pullule et se déplace en banc immense de plusieurs milliers d'individus. Cela permet de former une masse imposante permettant d'intimider les poissons prédateurs. C'est l'unique système de défense de ce petit characidé de 5 centimètres entouré de multiples prédateurs dans la nature, mais qui s'avère plutôt efficace. C'est donc fort logiquement, qu'il est important de respecter cet instinct grégaire en élevant exclusivement le Cardinalis en groupe d'une dizaine d'individus minimum. Plus le banc sera nombreux et plus ça sera bénéfique pour le bien-être du poisson et permettra ainsi de conserver une nage en banc compact au sein de l'aquarium. La présence de gros cichlidés encourage également cette évolution en rang serré. Le Paracheirodon axelrodi a beau être une espèce pleine de charme, on a quand même tout à y gagner d'un point de vue ornemental, à ce qu'il conserve cet instinct naturel.

Maitenance, l'aquarium idéal

En aquarium, la maintenance du Cardinalis s'avère plus simple que son proche parent le Paracheirodon innesi et convient mieux à l'élevage en bac communautaire. En effet, le Paracheirodon axelrodi marque une plus grande tolérance vis à vis des paramètres de son eau mais c'est surtout au niveau des températures acceptées, que sa maintenance est facilitée. Alors que l'eau du bac du néon bleu ne doit pas excéder les 24°c , celle du Néon rouge peut aller jusqu'à 28°c (24°c à 26° dans l'idéal) ce qui rend ainsi possible son élevage en compagnie de la plupart des espèces amazoniennes. A propos de la cohabitation, ce petit poisson est pacifique, calme et ne pose jamais de problème. Il n'exercera aucune prédation avec les alevins Guppy par exemple. C'est vraiment l'espèce parfaite pour débuter en aquariophilie ! La cohabitation avec les apistos est idéale alors qu'on peut émettre un bémol pour son élevage en compagnie de gros cichlidés comme le Discus ou le Scalaire car certains aquariophiles ont relevés des cas de prédation chez ces derniers. Mais les aquariums où cette cohabitation se passe bien sont également nombreux et peut même être conseillée pour garder un banc compact du fait de la présence d'un semi prédateur. Il faut dans l'idéal être en possession d'un aquarium très vaste et bien planté pour minimiser les risques de perte.

Aquarium avec des Cardinalis - Voir les Tétras se déplacer ainsi en banc dans cette vidéo est tout simplement magique !

Des problèmes de santé fréquents pour ce poisson sensible aux maladies

Chose qui n'est pas courante en aquariophilie, la plupart des Paracheirodon axelrodi commercialisés sont des poissons pêchés dans leur milieu naturel et non issus d'une ferme d'élevage. L'explication de cette originalité vient du fait qu'ils sont encore présents en grand nombre dans leur habitât naturel, que leur pêche est plutôt facile dans les grands rassemblements alors qu'au contraire sa reproduction en captivité reste délicate, peu productive et affaire d'expert qui maîtrise totalement les conditions spécifiques que nécessitent la reproduction du Cardinalis. En animalerie, on est donc en présence de souches sauvages la plupart du temps ce qui n'est pas sans inconvénient. C'est des poissons déjà fragilisés par le long voyage depuis le Brésil. Ils sont accueillis dans des aquariums bourrés de médicament afin d'éviter toute contagion ce qui accentue encore le côté traumatisant de cette expérience. Les cas d'apparition de maladie sont monnaies courantes dés les premiers jours qui suivent l'introduction des poissons dans leur nouvel aquarium. Plus que toutes autres espèces, le transport, l'acclimatation sont des étapes sensibles qui nécessitent toutes les précautions d'usage afin d'éviter l'apparition de la maladie des points blanc par exemple car il en est très souvent victime. De même, dans le cadre d'un changement d'habitation, il faut bien suivre tous les conseils pour déménager un aquarium et ses poissons.

Le Paracheirodon axelrodi est un poisson cardiaque sa sensibilité doit être ménagée en écartant toute source de stress. Il souffre également assez fréquemment de trouble de la vessie natatoire qui se traduit par une nage la tête en bas. Il est également fortement conseillé de bien les observer leur état avant l'achat en animalerie. Ils ne doivent pas avoir de traces de décoloration sur les écailles, avoir le ventre creux, nager en surface en faisant du surplace ou au contraire être prostré dans un coin au fond du bac. Il faut également écarter tous les tétras possédant des signes tels que les yeux exorbités et blancs ou encore le ventre gonflé et les écailles hérissées. Le dernier conseil au sujet de la maladie, qui n'est jamais très simple à pratiquer serait de placer les Cardinalis en quarantaine avant l'introduction dans le bac d'ensemble afin d'écarter toute contamination et de s'assurer de posséder uniquement des poissons sains, sans risque de contamination.