Guppy - Poecilia reticulata
Aquariophilie d'eau douce

Un poisson d'aquarium très prolifique

Présentation et différences entre mâle et femelle

Le guppy est un superbe poisson de petite taille ne vivant pas plus de deux petites années. Sa variété de couleurs, de formes, son comportement et sa personnalité font de lui un poisson très populaire en aquariophilie. Les guppys sont considérés comme des « poissons pour débutant » or l’élevage trop intensif et les milieux stériles bombardés d’antibiotiques les ont rendus particulièrement fragiles.

Parmi les formes sélectionnées et différentes variétés, les mâles ont des queues de formes différentes, les plus courantes étant les queues en éventail et les queues triangulaires. C'est un poisson vif, toujours en mouvement et pacifique. Le problème provient surtout des autres poissons car la queue du guppy mâle est souvent prise pour cible par beaucoup de poissons destinés à l'aquariophilie qui viendront la mordiller. Il faut donc bien se renseigner avant de l'introduire dans un bac communautaire.

Au niveau du dimorphisme sexuel, les mâles possèdent un gonopode (nageoire anale modifiée en organe sexuel) et leur caudale et dorsale sont bien plus développées que celles des femelles. Elles forment une voile très gracieuse. Les femelles sont plus grandes, plus grosses et moins colorées que les mâles. Elles présentent aussi une petite tâche sombre proche de la région anale.

Mâle Guppy - Sur cette photo on voit très bien le gonopode du mâle -

Femelle Guppy - La femelle est plus grosse, moins colorée et les nageoires sont moins développées -

Originaire d'Amérique du Sud (Trinidad, Venezuela, Guyane, Iles des Caraïbes, Nord du Brésil). Le guppy a été depuis artificiellement introduit dans la plupart des continents car sa grande adaptabilité, sa reproduction rapide et son appétit insatiable de larves de moustiques a fait de lui un allié précieux pour lutter contre certaines maladies qui peuvent se transmettre par la piqûre de moustiques.

Maintenance et aquarium idéal

Il est préférable de maintenir des sujets des deux sexes, à raison de 3 femelles pour 1 mâle, sinon il y a un risque d'acharnement, l'épuisement pouvant être fatal pour la femelle et peut même entraîner sa mort.

Harem de Guppy - Le ratio idéal pour l'élevage est d'au moins 1 mâle pour 3 femelles -

Au niveau des caractéristiques de l’eau, ce poisson est assez adaptable car la plupart sont des spécimens d'élevage mais une acclimatation dans les règles reste cependant nécessaire. La plupart des eaux du robinet lui conviendra parfaitement. Le pH idéal tourne autour de 7,5 de pH. Concernant sa dureté, il faut prévoir un GH idéal de 10 à 15.

Quelques problèmes de cohabitation

Il est difficile de trouver des compagnons à ses Poecilia reticulata. En effet, le mâle est souvent victime de sa longue queue voilée qui a le dont de déclencher l’agressivité de nombreuses espèces de poissons qui viendront la mordiller. Il est par exemple impossible de faire cohabiter ensemble un mâle Betta Splendens et un mâle Guppy sans que ça entraîne la mort de ce dernier.

Queue mordillée - La grande voilure du mâle est très souvent mordillée par les autres espèces de poisson -

Par contre, la cohabitation est possible avec de nombreuses espèces de crevettes. Il faudra cependant prévoir de le planter suffisamment pour que les crevettes juvéniles ne soient pas trop soumises à sa pression prédatrice.

Cohabitation du Guppy avec les crevettes - Dans cet aquarium la cohabitation entre l'Atyaephyra desmaresti et le poisson se passe très bien. -

La bonne alimentation du Guppy

Il est très important de savoir qu’il est facile de suralimenter le guppy adulte, en effet tant qu’il le peut, il mangera. Les guppys sont omnivores et ont besoin de verdure. Vous pourrez leurs proposer du cœur de bœuf, des vers de vase, des vers de Grindal, des larves de moustiques, des artémias, des paillettes et des algues.

Alimentation du Guppy - Il ne faut pas se laisser attendrir en les suralimentant malgré qu'ils réclament à manger perpétuellement. -

Liste des aliments

  • Cœur de bœuf : haché et nettoyé des graisses et tendons. Râper le congelé pour le donner aux jeunes guppys.
  • Vers de vase : vivant ou congelé, peu fréquemment et en petite quantité.
  • Vers de Grindal : peuvent être donnés aux jeunes alevins à partir de la deuxième semaine.
  • Larves de moustique : nourriture naturelle du guppy, ils vont les adorer !!
  • Artémias : excellente source de protéine, facile à élever soi-même.
  • Paillettes : nourriture généralement complète, il faut cependant accorder à vos guppys de la nourriture fraiche et vivante. Cela sera toujours apprécié et de meilleure qualité.
  • Algues : La spiruline apporte de nombreux bienfaits à nos amis. Lorsqu’ils sont nourris avec cette algue, ils sont en meilleure santé et résistent mieux aux maladies.

À partir de 4 ou 5 mois, il faut modifier sa nourriture pour qu’elle soit moins grasse, à ce moment-là on peut continuer à lui donner des paillettes, des artémias ou des larves de moustique.

Les vers tubifex ne sont pas conseillés car étant élevés dans des eaux usées, ils peuvent transmettre des maladies mortelles aux guppys.

Reproduction du Guppy, un mâle inarrêtable !

Pas possible de les arrêter, même dans un verre d'eau, le mâle pourrait continuer à faire la cour à la femelle ! Inutile de vous dire que la reproduction du Guppy n'est pas la chose la plus difficile à obtenir... Votre problème sera plutôt la gestion de la surpopulation. Avec 10 à 80 alevins par portée et une gestation qui dure un peu moins d'un mois (sa durée dépend de la température de votre bac), vous allez être très vite envahi !

Surpopulation - J'ai été moi-même victime de la surpopulation à une époque comme cette vidéo de mon bac avec tous ses alevins.

Une femelle Guppy enceinte ou plutôt gravide se repère très facilement par la présence d'une tache sombre dans la partie inférieure de son abdomen et elle possède également un ventre plus rebondi. Quelques heures avant qu'elle expulse les alevins elle tentera de s'isoler du groupe. Elle se tient alors sur place, sans bouger parfois avec la tête en bas en ou en haut selon les cas.

Guppy enceinte - Cette femelle gravide ne va pas tarder à expulser ses petits alevins -

Au niveau de l'acte reproducteur en lui même, il ne dure même pas une seconde. En un éclair le mâle fécondera les œufs contenus dans le ventre de la femelle à l'aide de son gonopode. Les alevins se développeront à l'intérieur de celui-ci pour naître ensuite complètement formés et autonomes comme tous les poissons vivipares.

Pourquoi ils ont la colonne vertébrale tordue ?

Il est important de renouveler le patrimoine génétique de sa population. En effet, la consanguinité entraîne bien souvent la naissance d'individus chétifs, déformés avec la colonne vertébrale tordue. Cependant ce dernier symptôme peut-être également trouver son origine dans une carence alimentaire.

Guppy tordue - Cette déformation de la colonne vertébrale peut être le signe de consanguinité ou d'une carence alimentaire -

Plus d'infos sur ce phénomène de malformation

Sites aquariophiles sur ce poisson d'eau douce

La fiche du Guppy sur bien débuter en aquariophilie
Beaucoup d'informations originales sur le Poecilia reticulata au sujet de sa vente en animalerie par exemple ou bien encore une liste complète des espèces avec qui la cohabitation se passera sans heurt.
LikeGuppy
Site Internet contenant énormément d'informations sur le Guppy dont notamment une grande partie consacrée à la génétique avec de nombreuses photos et des vidéos.
Soigner le Guppy des points blancs
Cet article du site consacré à cette maladie fréquente en aquariophilie et spécialement chez le Guppy, apporte les solutions pour guérir ses poissons du parasite Ichthyophthirius multifiliis responsable de la maladie des points blancs