Aquariophilie d'eau douce

Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Bonjour à tous,

Voici le troisième topic sur les Géants de nos aquariums et leurs biotopes : direction, les Amériques.
Il est enfin là, youpi !

I- L'Amérique du Sud.
1- Avec les poissons géants, les rois de l'Amazone.
2- De l'ancistrus au pléco royal, les grands poissons de fond.
II- L'Amérique centrale, petit territoire, grande biodiversité.
III- Les Géants du Mississippi et des Grands Lacs.

Je vous gâte dis donc !

I- L'Amérique du Sud : les Géants de l'Amazone.



L'Amazone est un fleuve-roi, principale voie de circulation dans la forêt vierge – le poumon de la Terre – son bassin ( avec ses afluents) est majoritairement brésilien, mais s'étend aussi en Colombie, au Pérou et en Bolivie. C'est un paradis de biodiversité, mais menacé par les barrages hydroliques et la déforestation. Situé au niveau de l'Equateur, la température est tropical (26°C), et les saisons se divisent en deux – saison des pluies (novembre à juin) où les reproductions sont légions et saison sèche (juillet à octobre) plus chaude. L'Amazone prend sa source dans les Andes péruviennes, on peut alors diviser plusieurs types de biotopes, selon la partie du fleuve ( montagne, grands afluents, le grand fleuve) mais aussi selon sa couleur. Il y a trois types d'eau réellement :

Les eaux claires sont celles des montagnes, particulièrement les Andes, le Ph est compris entre 4,5 et 7,5/ Sa dureté totale est faible, car l'eau glisse sur des roches peu calcaire, et l'érosion est faible. L'eau est très douce, et sa conductivité est négligeable. L'eau est claire, mais peut prendre une couleur verdâtre dû à la forte luminosité. Le fond est de sable clair et jonché de feuilles et de branches, il y a peu de plantes aquatiques, le courant étant souvent rapide comme le Rio Xingú, on y trouve beaucoup de poissons-chats, d'Oscar et de corydoras.

Les eaux noires sont celles des grands afluents, on y retrouve le Rio Negro ou le Rio Trombetas. C'est une eau très sombre, comme un thé noir très infusé, qui vient de l'énorme quantité de végétaux en décomposition, de branches qui crachent leur tanin. Pourtant, malgré cette couleur, l'eau n'est pas trouble, l'eau est très acide ( 3,5 à 5) et la couleur empêche la luminosité. Les végétaux y sont donc très rares. Le fond est très chargé de débris et de feuilles. Les poissons se cachent dans les racines des grands arbres-canopées, et dans les branches tombées. On y trouve beaucoup de Discus et de characidés.

Enfin, l'eau blanche, ou boueuse du grand fleuve. Son PH tourne autour de 6,5 à 7. L'eau est trouble, couleur jaune-ocre, c'est le limon et l'argile qui lui donne cette couleur. La visibilité est très faible, l'eau est très chargée. La dureté par contre est faible. On retrouve le même fond que les eaux noires, beaucoup de matières mortes et peu de plantes. Par contre, ce limon va bénéficier à la croissance de la forêt sur les rives et les arbres sont gigantesques. Les plus connus sont le Rio Madeira (originaire des Andes) et le Rio Solimoes ( c'est cet affluent, en absorbant le Rio Negro, qui va former l'Amazone et rejoindre le delta).



Le confluent du Rio Solimoes (aux eaux boueuses) et du Rio Negro (aux eaux noires) est remarquable, puisque la rencontre de ces deux eaux est tracé par une frontière invisible, les couleurs ne se mélangent pas, au point que le fleuve prenne définitivement le nom d'Amazone à cet endroit précis, puisque le Rio Solimoes, plus puissant, va passer sous le Rio Negro et l'absorber lentement, le Rio Madeira va mettre fin à toute couleur noire plus bas en aval.



Pour reproduire un biotope amazonien, je vous conseille un PH de 6, un GH très faible, pas plus de 8. Le courant doit être plutôt lent, sauf dans les biotopes montagneux et andins, où l'eau doit être bien brassé et bien oxygénée. Même si l'Amazone est peu planté, l'aquarium amazonien doit être planté, sinon il est peu viable, les plantes participent à l’épuration du bac, absorbent les nitrates et surtout produisent de l’oxygène. L'amazonien a peu de courant, le filtre est peu puissant (deux fois le volume du bac) par conséquent, les NO peuvent vite grimper, les plantes permettent de lutter contre ça et la présence de multiples bulleurs. La présence de quelques racines et de bois acidifie l’eau et lui donne une teinte ambrée, par le tanin, et vous pouvez poser des feuilles de catappa ou de chêne en fond, pour rappeler le biotope d'origine. Enfin, ajouter de la tourbe dans le filtre acidifie l'eau, comme l'injection de CO2.



1- Avec les poissons géants, les rois de l'Amazone.

Scalaire - Pterophyllum scalare



Taille : 20cm. 26°C. PH : 6,5 et GH : 8.
Le cichlidé incontournable de l'amazonien, une figure de l'aquariophilie tropicale. Ce poisson est superbe, avec sa voilure et son côté un peu aplati. Il nécessite 360 litres au moins pour un groupe de six individus. C'est un poisson qui aime les marécages et les eaux très plantées. C'est un poisson fragile, les paramètres doivent être sains. Enfin, comme tous les gros poisssons, c'est un pollueur, il faut donc drainer le sol des déjections pour éviter une hausse des NO. C'est un poisson qui peut être territorial, et qui aime manger des produits carnés, il peut donc s'attaquer à tous les alevins et les poissons très petit, comme les néons. La reproduction peut être aisée, mais nécessite de bons paramètres et de grands bacs, pour isoler les alevins au bout de deux/trois jours, car les scalaires peuvent dévorer leur progéniture.

Australoheros facetus



Taille : 20cm. 25°C. PH : 6,5. GH : 10.
C'est un cichlidé mal connu, il vit dans les rivières du sud brésilien, mais on le trouve dans les lacs et marécages d'Argentine. C'est une espèce endémique d'Amérique du sud. La majorité des Australoheris tourne entre 10 et 15cm, seul le facetus atteint le 20cm.
Comme le plus fréquemment avec les cichlidé du Sud-Est du Brésil, l'eau est plutôt neutre ou légèrement acide : pH de 6 à 7. L'eau reste douce mais le Gh atteint jusqu'à 15. La température autour de 25 °C avec peu de variations.

Geophagus proximus sveni



Taille : 20cm. 24°C. PH : 6 et GH moyen.
C'est un poisson encore plus mal connu que le précédent, il est très apprecié des aquariophiles allemands, j'ai réussi à trouver quelques informations sans déchiffrer la langue de Wagner.
Originaire du grand fleuve Amazone, avant son embouchure, un petit groupe a besoin d'un aquarium de 1,80m de long pour 60cm de côté, soit 650L. Il protègera le substrat où il pond, et une hiérarchie s'établira dans le groupe.

Costatus - Platydoras costatus



Taille : 22cm. 26°C. PH : 6,5 et GH : 15.
C'est un poisson de fond de Guyane et du Surinam, un poisson chat tout simplement. Il est brun chocolat, voire chocolat noir (ça donne faim) avec des rayures horizontales jaunes. Comme tout poisson de fond, il vit au moins dix ans. C'est un poisson tranquille, qui a tendance à jouer le fouisseur. Ne jamais attraper à l'épuisette, à cause de ses plaques écailleuses. C'est un poisson nocturne, qui peut se cacher sous le sable et qui nécessite une lumière tamisée, même si ses moustaches lui permettent de trouver sa nourriture. Enfin, quand il est surpris, il peut grogner de façon sourde.

Discus – Symphysodon.



Taille : 25cm. 28°C. PH : 5,5 et GH : 3.
Le roi cichlidé des aquariums, seul le scalaire peut prétendre contester le titre.
Ce site est le site des passionnés des discus : http://www.fanatik-discus.fr/
Ce poisson n'est pas fait pour les novices, il est communautaire et doit être maintenu en groupe de six dans un bac de 360 litres minimum. En cas de reproduction, il faut isoler un couple dans un 150L. Les alevins se nourriront d'un mucus produit par les parents.

Leporinus affinis.



Taille : 25cm. 25°C. PH : 7 et GH : 10.
Ce poisson originaire d'Amérique du sud, notamment dans les Etats au nord du Brésil, est peu contraignant pour ses paramètres – en dehors de la température. Il vit en Milieu/Fond, c'est un poisson tigré de neuf barres. C'est un herbivore paisible, beaucoup le font vivre en banc mais il peut supporter très mal ses congénères. Par contre, prenez des plantes résistances, car c'est une véritable tondeuse. Effectivement, je l'ai vu dans des bacs très peu plantés, ou d'anubias.

Chalceus à queue rose - Chalceus macrolepidotus




Taille : 25cm. 25°C. PH : 6,5 et GH de 10.
Originaire du Rio Negro, on le retrouve dans toutes les rivières côtières jusqu'en Guyane, ce poisson doit son nom à sa nageoire anale rose. Il tolère relativement bien une eau légèrement saumâtre. Ce poisson vivra surtout en surface, et a besoin d'un grand espace mais surtout d'une grande longueur d'aquarium. Ses écailles sont très visibles. Il se nourrit de vivants et de congelés, accepte mal les flocons et granulés. Ces poissons ne sont pas sexables. C'est un poisson sauteur, qui aime les remous, mais qui est victime de crises de stress, il faut donc le laisser le plus tranquille possible. Luminosité nécessaire, et seulement nécessaire, et beaucoup de végétations, dont des flottantes. Enfin, en transport, le stress lui fait tomber les écailles alors n'ayez pas peur.

Poisson diable – Satanoperca leucosticta



Taille : 25cm. 28°C. PH : 6,5 et GH : 7.
Originaire d'Amazonie, des rivières au faible courant et des mares stagnantes. C'est un poisson de fond/milieu, il va passer son temps à manger et recracher du sable. Ne prenez donc pas de quartz pour son aquarium. C'est un poisson tranquille, malgré son nom. Sa robe est superbe. C'est un incubateur buccal, qui va veiller pendant trois semaines sur ses alevins, même en nage libre, les alevins se cachant dans la bouche des parents au moindre problème.

Perle du Surinam - Geophagus surinamensis



Taille : 25cm. 25°C. PH : 6,5 et GH : 5.
Poisson originaire du nord de l'Amérique du Sud, le Perle du Surinam creuse dans le substrat, il est omnivore et doit être nourri de végétaux, la spiruline accentue les couleurs de ce poisson. Les mâles ont de plus grandes rayures que les femelles. C'est un incubateur buccal, la femelle gardera les oeufs dans sa bouche jusqu'à l'éclosion, ensuite elle protègera les alevins. Comme il remue la terre, pas de quartz, une bone filtration car il a besoin d'une eau propre mais aussi oxygénée. Enfin, il doit vivre dans un groupe de sept poissons dans un 800L, avec une grande surface de sol.

Piranha rouge - Pygocentrus nattereri



Taille : 30cm. 26°C. PH : 7 et GH : 15.
Le poisson amazonien par excellence, un seul ennemi : le marsupilami.
Il nécessite au moins 250L pour trois individus. Il est souvent appelé en aquariophilie piranha à ventre rouge en raison de la couleur rouge de sa zone ventrale. C'est un poisson qui se déplace peu dans l'aquarium, alors qu'on s'attend à une machine à tuer. C'est aussi un poisson peureux, mais qui n'hésite pas à mordre s'il est dans ses derniers retranchements. Bref, je ne conseille pas de plonger dans un bassin avec des piranhas, même pour faire la taille des plantes. Enfin, un piranha seul est un piranha dangereux, car il ne connaît pas sa place dans un groupe, qui ne jauge pas sa force et qui deviendra psychotique à la longue. On conseille vraiment 100L par piranha. Enfin, on conseille un groupe de six minimum dans un 600L. Pas moins pour des piranhas, et ceci malgré toute fiche. On peut le faire cohabiter mais avec des poissons de taille équivalente, en intraspécifique, prenez une même génération de piranhas. Enfin, un piranha faible est un piranha mort, ces congénères le tueront, alors soignez-les bien.

Acara à bandes blanches - Aequidens Rivulatus



Taille : 30cm. 22°C. Ph : 6,5 et GH : 15.
Ce poisson est originaire de l'Equateur et du Pérou, pas des Andes, il fréquente à l'état naturel, les cours d'eaux littoraux. Ce poisson nécessite un 700L, en couple. En dessous de 600 litres, il peut devenir atrocement agressif et il tiendra bien de son surnom de "Terreur verte". C'est un déchiqueteur de plantes, il aime refaire la décoration de son bac. De plus, c'est un omnivore donc n'hésitez pas, deux fois par semaine, à lui donner des légumes. Les mâles sont plus grands que les femelles et développent une bosse spectaculaire nucale à maturité,ainsi des extensions aux nageoires arrières. Bouger la température est un stimulis qui va déclencher la reproduction. La bosse peut être permanente en aquarium, mais dans la nature, c'est un signe de reproduction.

Scalaire altum - Pterophyllum altum



Taille : 30 à 35cm. 28°C. PH : 5,5 et GH : 2.
Le plus grand des cichlidés scalaire, on le reconnait à son front bombé et à sa voilure plus grande. Ses paramètres ne sont pas les mêmes que pour le scalaire classique, il est plus exigeant. Un volume de 450/500L est le bienvenue pour un groupe de six individus. C'est un poisson résistant, mais il supporte mal les médicaments, les guérisons sont très lentes. Ce poisson est de couleur argenté nuancée de brun, le corps est strié de 3 bandes plus sombres bien définies et visibles. Il aime la végétation et l'aquarium doit être assombri par des flottantes. Attention : 28 à 30°C, ce n'est pas pour toutes les plantes.

Pakira - Pimelodus ornatus



Taille : 30 à 35cm. 25°C. PH : 6,5 et GH : 15.
Ce poisson-chat est originaire de Guyanne, notamment française, où il est très courant et où il a hérité son nom. Il va préfèrer les eaux très claires. Comme tout poisson chat, il présente des barbules au niveau de la bouche. Il est brun, avec des bandes blanches. Certaines excroissances de ses nageoires produisent un mucus toxique infligeant une forte douleur, alors mettez vos gants.

Cichlasoma étendard - Cichlasoma festae



Taille : 35cm. 27°C, 31 en reproduction. PH : 7 et GH : 10.
C'est un poisson de Milieu/Fond, originaire de l'Equateur. On conseille un bac de 500 litres pour un couple adulte.C'est un poisson agressif , encore plus en période de reproduction, j'ai déjà vu ce poisson attaquer un Oscar pour le virer de sa progéniture. Les anglo-saxons appellent ce cichlidé la Terreur rouge. Le mâle est marqué de petits points avant la caudale. Ils pondent sur le sable ou des pierres plates directement, et les alevins sont protégés par les parents, en patrouille.

Poisson oscar - Astronotus ocellatus



Taille : 40cm. 25°C. Ph : 6,5. GH : 8.
C'est un grand cichlidé américain, il faut 800L minimum pour accueillir quatre de ces mastodontes. Oui, ce sont des bulldozers, qui renversent le décor et arrache les plantes. Je vous conseille de prendre des oscars sauvages, la sélection veut des nageoires plus grandes, mais pour moi, cela ne sert à rien, ce poisson n'est pas gracieux, il est impressionant. Il dégage de la force, pas comme le scalaire qui dégage de la grâce. Il se nourrit de carnés, on peut lui donner de la viande, du poisson, des moules et des vers. Enfin, gare, car il peut décimer un banc de petits poissons en une nuit, car c'est un prédateur qui peut nager vite, très vite. C'est aussi un grand curieux qui va autant vous observer derrière l'aquarium, que vous, vous le faites avec lui. Enfin, c'est un poisson aimant, qui va protéger sa progéniture férocement, même s'il reste un chaud poisson.

Poisson couteau américain - Apteronotus albifrons



Taille : 50cm en aquarium, 70cm dans la nature. 27°C. PH : 6,5 et GH : 10.
Alors, lui est rigolo, on l'appelle aussi Couteau-Fantôme, ce poisson est entièrement noir. Il est en lame de couteau, il se déplace peu dans l'aquarium, même si un 1000L lui conviendrait mieux. La lumière devrait être douce, avec des racines et des cavernes, par un système de tuyau PVC ?
Il est carnivore, c'est aussi un poisson électrique qui communique et chasse par impulsions électriques, même si ce sont des alevins ou des petits poissons de moins de 3/4 centimètres. Ces ondes électriques sont aussi des armes, il est utilisé comme brouilleur de radar pour démonter les ondes de l'autre poisson. On aura un dominé aveuglé et un dominant électrifiant. À partir d'un certain nombre de poissons, les champs électriques se brouillent mutuellement. Les combats seront moins fréquents. La reproduction est difficile, 25cm au moins et simuler la saison des pluies (baisse du niveau d'eau, filtration à goutières, température montant à 27°C et une conductivité plus forte). Le nid se fera à la surface.

Cichla monoculus.



Taille : 60 à 70cm. 26°C. PH : 6,5 et GH : 8.
On le trouve dans tous les cours d'eau de l'Amazone. C'est un poisson de fond, jaune/orangé. C'est un prédateur qui attaquera les petits poissons et les crustacés comme les moules. Il peut être agressif et territorial en période de reproduction. Il exige un bac de 800L. Le mâle est plus grand que la femelle, pendant que cette dernière veillera sur les oeufs posés sur le sable, le mâle patrouillera sur son territoire.

Raie d'eau douce moucheté - Potamotrygon motoro.



Taille : 1m. 24°C. PH : 6,5. GH : 10.
Cette raie vit en eau douce, mais supporte les eaux saumâtres. C'est un poisson plat, de fond. Cette raie est brune, avec des dessins plus claires sous forme de cercles. Un certificat de capacité est nécessaire en France, il est illégal d'en détenir sans, car cette raie porte un à deux aiguillons sur sa queue, qui renferme(nt) un venin puissant : un écossais a fini aux urgences, pour avoir essayé d'en déplacer une. Le venin est à base de protéines et provoque une douleur violente, une tétanie des muscles, aboutissant rapidement à une nécrose tissulaire – la joie quoi. Il faut donc se couvrir de gants, vérifiez la position de chaque raie et les déplacer au pire avec une perche, en les titillant.
Cette raie nécessite un aquarium de 1000L. Cette raie est très fragile aux NO et aussi à l'utilisation de produits chimiques, si elle reste bien active et farfouille partout à toute heure, c'est bon.

Arowana noir - Osteoglossum ferreirai



Taille : 1m. 27°C. Ph : 7 et GH de 4.
C'est le roi du Rio Negro, il s'adapte à tous les habitats et change de courant selon les saisons. C'est un incubateur buccal qui va protèger ses oeufs et ses alevins deux mois. Ce poisson peut sauter de l'eau pour attraper des insectes, alors pensez au couvercle. Enfin, il se nourrit à la surface, et mange des aliments carnés. Il doit seulement être mis avec des poissons qui peuvent se défendre ou être suffisament grand. Il peut vivre 50 ans.

Dipneuste américain – Lepidosiren paradoxa



Taille : 1m à 1m20. Poisson de Milieu/Fond. 27°C.
C'est un dipneuste, un poisson osseux, le seul depneuste d'Amérique, vivant dans les marécages qui s'assèchent en été, c'est là où son poumon est utile. il est doté de quatre membres ressemblant à des queues de serpent qui lui permettent de se déplacer, en plus de ses nageoires. Agressif entre congénères, c'est aussi un poisson prédateur qui peut attaquer votre population. C'est un poisson d'un pâle strié, dont la sexuation est réservée aux experts. Il est omnivore.

Arowana argenté - Osteoglossum bicirrhosum




Taille : 1m30. 26°C. Ph : 6,5 et GH de 4.
C'est le roi de l'Amazone, il ressemble beaucoup à son cousin, l'Arowana noir, mais diverge sur plusieurs points : il est argenté, il est plus grand, il ne peut pas être élevé correctement, un couple nécessite 4000 litres. Il ne pourra cohabiter qu'avec des raies, des poissons cuirassés et des gros cichlidés. Il se nourrira de petits poissons (moins de 10cm), de grenouilles et d'insectes. Il doit avoir un espace de nage où il pourra serpenter. Ces poissons ne sont pas communautaires, il faut trouver un couple et le garder. Un faible courant est aussi préférable.

2- De l'ancistrus au pléco royal, les grands poissons-ventouses.

Ce sont les poissons de fond les plus représentatifs de l'Amazone, avec les corydoras. Ils sont relativements lents, nocturnes et restent souvent près du filtre. Mais un simple coup de queue de l'un de ces poissons détachent les plantes, et peuvent tuer des corydoras, par inadvertance ou concurrence alimentaire. L'Ancistrus est calme mais fait la concurrence aux corydoras, le Pléco – par sa puissance - peut retourner le décor et tuer n'importe quel poisson de fond.
Ce sont des poisons d'eau acide, avec une bonne filtration – le courant va dépendre des espèces – mais surtout avec des branches (du bois),incontournables pour sa bonne santé.

Ancistrus Dolichopterus



Taille : 12 à 13cm. 26°C, PH : 6,5. GH : 5.
On commence par la blague, ce n'est pas un géant, mais il nécessite à lui seul un volume de 80L bien doté en branches. Si je le place ici, c'est pour l'échelle de grandeur avec le dernier des Géants-ventouses, mais aussi pour désigner un autre poisson amazonien, que les gigantesques Pleco qui sont abandonnés parce qu'ils sont devenus trop grand et pas adaptés à un 100L.
Alors, l'ancistrus, appelé à tort poisson-laveur de vitre (il gagne que le SMIC), il est souvent pris pour son utilité : manger les algues. Pourtant, ce poisson doit être nourri de granulés coulants, c'est un poisson nocturne qui cohabite avec tous les poissons, mais il peut se montrer territorial avec les corydoras qui partage le fond de l'aquarium avec lui. Sa reproduction est aisée, enfin pour le dimorphisme sexuel, le mâle avec l'âge, se fait pousser des papulles cornées au niveau de la tête.

Farlowella amazonum





Taille : 17 à 22 cm. 26°C. PH : 6,5 et GH: 4.
Alors, là, on est sur du poisson-aiguille. Originaire du Vénézuela, c'est un alguivore/herbivore qu'on peut nourrir de spiruline. Il aime les eaux calmes, avec beaucoup de végétation et de racines. Il ne cohabite pas bien avec les autres grands poissons, comme les Pleco, les poissons-chats et les cichlidés. C'est un poisson fragile, tant sur les paramètres ( pas plus de 15% de changement d'eau, ou des petits de 5% par semaine) que sur la capture ( l'épuisette peut lui briser l'arrête dorsale).
Ce poisson nécessite un 150L à 200L. La reproduction peut intervenir n'importe quand.

Baryancistrus xanthellus / niveatus






Taille : 25cm. 27°C, PH : 6,5. GH : 8.
On l'appelle par ses numéros L085, L018, L177 ou encore, par son patronyme anglophone, Pléco Golden Nugget. Sa robe est tachée de jaune sur fond noir avec un liseret jaune sur le dessus du corps et des nageoires. Les numéros désigne la grosseur des tâches, variant selon l'origine du poisson : Le L177 est celui avec les plus grandes tâches. On le retrouve en animalerie, mais son prix tourne au alentour du 50 euros. C'est un Loricariidé nocturne, qui a besoin d'un très fort courant ( pompe de 6/7 fois le volume du bac) et d'un grand territoire. Il n'est pas partageur, avec ses congénères et autres poissons-ventouses. Les combats sont fréquents dans ces cas là, on le conseille de le laisser seul. Un bac amazonien avec une grande souche et des branches lui ira très bien. Sa sexuation est difficile, et sa reproduction encore plus.

Hypostomus plecostomus



Taille : 25cm. 27°C, PH : 6,5. GH : 8.
Alors, c'est le Pleco commun (25cm), mais il est rare de le voir proposé, c'est le pardalis (60cm) qui est à 95% representé, mais qu'on présente comme tel. Il y a donc une erreur dans la fiche Aquachange sur sa présence en commerce. Sa morphologie est celle d'un Pleco, son corps est massif et la dorsale est sacrement développée. Les nageoires virent au rouge, au jaune chez le mâle tandis que la femelle devient terne. Comme la photo le montre, sa reproduction ne se fait qu'en bassin. Il est territorial, mais peu agressif. Et mange de tout. Son aquarium idéal serait de 600L.

Leporacanthicus galaxias



Taille : 25cm. 23°C. PH : 6. GH : 6.
C'est le Pleco Vampire, on l'appelle comme ça du fait des grandes dents qui ornent sa ventouse. Sa couleur noire en a rajouté une couche. C'est un poisson qui aime les eaux tumultueuses, avec beaucoup de courant, son aquarium devra être pareil. La luminosité devra être faible, avec beaucoup de roches et branches. Il mange de tout, mais aussi les escargots vivants alors méfiance. Il nécessite 350L et est peu agressif du moment que l'aquarium est suffisament grand. Ajoutez donc le litrage des autres espèces de fond au litrage de l'aquarium, vous pouvez utiliser un brasseur marin pour faire les remous, pour des conditions optimales.

Scobinancistrus aureatus



Taille : 25/30 cm, 25°C et PH de 6 à 7.
Aureatus – comme pour le poisson rouge – signifie « couvert d'or ». En effet, ce poisson est recouvert d'or, notamment les nageoires, certaines variétés sont complètement jaunes. C'est une espèce calme, mais il lui faut un bon 500 litres pour s'y sentir bien. La reproduction est délicate, et nécessite un gros volume. L'eau doit être propre, avec beaucoup de décor et avec du courant.
Un groupe de cinq individus peut cohabiter dans 800L, puisque ce poisson est sociable.

Pleco doré - Pterygoplichthys joselimaianus



Taille : 25/30 cm. PH : 6,5.
Vit dans le delta de l'Amazone, c'est un opportuniste qui mange de tout, d'origine végétale, animale, mais aussi les œufs de poissons. Il est courant de le trouver en animalerie, sous le nom de Pleco doré. Il nécessite 300 litres. Il est territorial avec les espèces de sa taille qui partagent sa zone de fond, il laissera tranquille les petits ancistrus par exemple. Sa reproduction est impossible en aquarium, mais viable en bassin. Il lui faut une berge, creusée, pour qu'ils puissent poser ses œufs. Il va même jusqu'à creuser une galerie dans la boue, pour frayer.

Panaque aux yeux bleus - Panaque suttoni



Taille : 30cm. 24/25°C. PH : 6,5 à 7. GH : 5 à 15.
Vit aussi dans le delta de l'Amazone, on le connaît très mal, la robe peut varier du noir au marron, mais il gardera ses deux yeux bleus. On le trouve en vente surtout en sauvage, sa longévité est de 5 ans en aquarium ( trois fois moins que les autres plecos), et son prix unitaire est entre 350 et 430 euros. Pour une durée de vie aussi courte, un autre pleco vaut mieux.

Pseudacanthicus leopardus



Taille, 30cm, la variété Scarlet peut aller jusqu'à 45cm. 27°C. PH : 5,5.
C'est un poisson superbe, mais dur à maintenir. Enfin, comme le Pléco doré, il mange de tout, mais préfère des proies animales. Sa caractéristique sont ses odontodes, ses piquants qui hérissent tout son corps, et surtout l'avant de ses nageoires. Il est agressif et violent, les alevins se battent déjà entre eux à la naissance pour s'écorcher avec les piquants, mais aussi avec leurs ventouses dentues.
Ils sont dangereux entre eux, mais aussi contre tout concurrent alimentaire, il doit être le seul au fond, ou les blessures peuvent être graves pour tout voisin.

Glyptoperichthys gibbiceps (Pleco-Voile)



Taille : 50 à 60cm. 25°C. PH 6 et GH 7.
Comparé aux autres, sa voile est impressionnante.
Il vit jusqu'à 15ans, il peut vivre dans 1000L s'il y a des branches et des cavernes à sa taille. Il est pacifique, mais refusera de voir un autre pleco volait sa nourriture. Un avantage : il n’abîme pas les plantes. En groupe, il vaut mieux les voir dans les aquariums publics avec un grand fond.

Plécostomus pardalis - Hypostomus pardalis





Taille : 50 à 70 cm. 25°C. PH : 6 et GH : 8.
On le trouve dans tout le bassin amazonien, c'est le Pleco le plus présent en commerce ( alors, qu'il devrait pas y être), et le plus facile à trouver en sauvage. Il atteint facilement la dizaine de rayons mous dans la nageoire dorsale, son corps est marbré. Il existe une variété albinos.
Il peut vivre jusqu'à trente ans. On préfère qu'il ait environ 1m² de fond rien que pour lui. La cohabitation passe bien avec d'autres espèces, mais entre congénères, le nourrissage peut mener à des bousculades violentes. C'est un omnivore.

Pleco Royal - Acanthicus adonis ou silure adonis.



Taille : 1m de long. 25°C, PH : 6,5 à 7,5. GH : 8.
Le Roi des Plecos, il peut vivre au delà de trente ans. C'est un poisson très territorial et très agressif avec les autres poissons de fond, comme les autres espèces de Plecos et les Poissons-chats.
Le décor doit avoir un fort courant, du sable et du gravier grossier et des branches partout.
Un couple nécessite au moins un aquarium de 1500L, les reproductions ont lieu dans un 3500L. On le trouve plus souvent dans les aquariums publics que chez un particulier. Pour cette raison, ils sont plutôt péchés dans la nature, il existe une version albinos qui atteint des sommes faramineuses. Les alevins font déjà deux/trois centimètres, à la naissance.

II- L'Amérique centrale, petit territoire, grande biodiversité.



Comprimé entre l'Amérique du Sud et l'Amérique du Nord, l'Amérique est le petit pont qui relie les deux géants. Si petit, c'est pourtant l'une des terres où il existe des vides géographiques. La forêt d'Amérique centrale n'a pas été encore explorée, et on présume que seulement 35% des espèces endogènes ont été recensées sur ces territoires. On a encore beaucoup à apprendre sur ce pays.




Par sa province du Yucatán, j'ajoute le Mexique, que je retire du biotope nord-américain pour l'ajouter au biotope américain centrale, mais aussi Cuba, je vais le diviser en deux biotopes :

Le premier est le biotope des grands lacs rocheux d'Amérique centrale, le second est le biotope américain central qu'on rapproche du sud du Mexique. Enfin, j'ajoute un biotope surprise, le biotope des cavernes mexicaines.

1- les lacs rocheux d'Amérique centrale.

Les lacs Atitlan, Managua et Nicaragua sont les grands lacs d'Amérique centrale, ces lacs rocheux ont une eau dure et fortement alcaline. On est sur un GH de 15 à 20 GH et une alcalinité de 8. Les cichlidés qui y vivent sont très territoriaux. Ces lacs sont des lac d'eau douce, le lac Nicaragua étant le plus grand couvrant une superficie de 8264 km carré.



L'Aquarium doit être grand, avec beaucoup de roches, de gros rochers. On recommande au moins 300 litres. Il faut d'abord ajouter les roches avant d'ajouter le sable, car les poissons ont tendance à creuser le sable et là, Mamma Mia ! Pouf, le caillou déséquilibré va s'écraser contre la vitre. La filtration doit rester discrète, peu de brassage. Enfin, les plantes auront un mal fou à survivre dans ces paramètres de dureté, et pis, les cichlidés en feront un champ de bataille. La température sera chaude, on avoisine le 26°C.

2- le biotope classique d'Amérique centrale, du Mexique au Panama

Le Mexique alterne entre climat sec et climat tropical, comme en Amérique du Sud, la saison des pluies est impressionnante. Le sol de la Péninsule du Yucatán est calcaire, c'est un véritable gruyère, son terrain calcaire est perméable. Plus au nord, l'eau est moins dure et tourne autour d'un GH de 8. Les poissons de ce biotope (du Mexique à Panama) vivent dans des eaux dans un GH entre 5 et 15, au pH proche du neutre. La température approche des 26°C.



L'aquarium d'Amérique centrale doit être bien oxygénée Le fond est en graviers et cailloux, il faut quelques roches et des branches, le courant est fort, alors les quelques plantes se développeront dans les zones calmes. 26°C – PH : 7,5 – GH : 8.

3- Les cenotes et lacs souterrains.


Enfin, les cavernes du Mexique, où résident deux habitants, qui seront traités à part puisque ce ne sont pas des géants, mais leur maintenance n'est pas aisée, et il nécessite un biotope très strict. Leur niveau de difficulté peut être conséquent.
J'ai déjà dit que le sol du Yucatán était un véritable emmental (le gruyère n'a pas de trou, c'est vrai), la province n'a que peu de rivières de surface, l'eau a tellement rongé le sol calcaire que les rivières sont souterraines. L'eau de pluie s'infiltre pour former des lacs et des cours d'eau souterrains. Il arrive souvent que la voûte des grottes s'effrite et finalement s'effondre, laissant à découvert d'énormes puits, appelées cenotes.



Pour la maintenance en aquarium, l'aquarium doit être fermé, dans le sens où il nécessite un « plafond » stalactite, le mieux c'est que l'eau du filtre goûte de ces stalactites. Le sol doit être une étendue de sable, entouré de gros rochers et d'un fond décoratif en « roche ». L'eau ne doit pas dépasser les 30cm de haut, histoire d'avoir une hauteur satisfaisante pour le plafond, la chute de l'eau oxygénant l'eau, car les plantes seront absentes, à cause de la faible luminosité, la hauteur sera différente – plus basse à plus haute – pour l'axolotl, selon vos choix. L'eau tournera entre 18 à 20 degré, pas plus de 23°C ( voire jamais). Le GH tournera autour de 12. L'axolotl peut supporter un taux de nitrates de 30, mais ne supportera pas un taux de nitrites de 0,2. Voilà, un truc en plus, que de la luminosité naturelle ou une lampe de couleur tamisé (violet, c'est bien) pour les tetras aveugles et un éclairage doux pour les axolotls.

Cichlasoma salvini



Taille : 16 à 18cm. 24°C. PH : 7,5 et GH : 10.
Originaire des rivières de quelques pays d’Amérique centrale (Honduras, Bélize, Guatemala et Mexique), il nécessite au moins 200L pour lui, 400L pour un couple. Ce poisson, en aquariophilie, a une réputation d'enfer. Il est connu pour être caractériel, agressif et territorial à l’excès. C'est dommage, car mis à part ça, c'est un cichlidé américain particulièrement coloré et magnifique. Il attaquera toute espèce de 4/5cm et les mangera. C'est un omnivore qui mange n'importe quoi. Par contre, il peut être intimidé par notre présence, alors autant lui faire un bac bien planté. Niveau paramètre, il ne colle pas dans un bac amazonien.

Belonesox belizanus (Brochet vivipare)



Taille : 12 (pour le mâle) à 20cm (pour la femelle). 27°C. PH : 8 et GH : 15.
Un brochet américain vivipare, c'est un prédateur Poécilidé qui se distingue des autres par son caractère agressif. En effet, celui-ci doit être en couple dans un aquarium spécifique. Sa taille et son caractère atroce en font un tyran, qui dévorera guppys, platys et néons. Le mâle est un soumis, et si la femelle n'est pas nourri de proies vivantes tout les jours, le mâle peut en faire les frais. Enfin, ils nécessite 250L.

Hypsophrys nicaraguensis



Taille : 20 (pour le mâle) et 18cm (pour la femelle). 27°C. PH : 7,5 et GH : 15.
Une espèce des lacs d'Amérique centrale, c'est un poisson paisible, qui pond sur le sable. La femelle est plus coloré que le mâle. Ce poisson nécessite un couple, dans un 250L. Il n'aime pas le courant, donc baissez la puissance de votre filtration. Nourrisez-les de vers de terre et de feuilles d'épinards.

Acara bleu - Andinoacara pulcher.



Taille : 20cm. 23°c. PH : 7,5 et GH : 18.
Le minimum de volume est de 200 litres. Ce cichlidé – pour ne pas ternir sa réputation – adore arracher les plantes, même s'il aime se cacher à leurs ombres. Il est peu agressif, mais peut s'en prendre aux petits poissons (gloups), l'eau du robinet déchloré lui ira très bien niveau paramètres. C'est un poisson assez facile. Les proies vivantes vont le stimuler, et la reproduction ne sera plus très loin. Rendre l'eau légérement acide peut le stimuler aussi.

Cichlidé pastel - Amphilophus alfari.



Taille : 22cm. 25°C. PH : 7,5 et GH : 5.
Originaire de la partie sud-est de l'Amérique centrale, c'est un poisson sociable qui doit trouver son couple. Ils nécessitent un 400L, l'espèce n'est pas agressive mais ne se laissera pas faire par plus gros que lui. Il parade pour séduire sa femelle. Le pastel évolue dans des eaux claires et courantes, riches en oxygène. Les plantes seront sur le côté de l'aquarium, il lui faut un espace de nage avec des rochers, une branche et surtout, du sable.

Nandopsis haitiensis / tetracanthus



Taille : 25cm. 25°C. PH : 7,5 et GH : 5.
Originaire de l'île de Cuba, c'est un poisson qui aime la roche et les plantes. Le couple, pour pondre, va choisir une pierre plate. Le mâle est moins coloré que la femelle, mais il a une bosse à partir d'une certaine maturité sexuelle. Le couple nécessite 400L.

Amphilophus nourissati



Taille : 25cm. 27°C. PH : 7 et GH : 10.
Originaire du sud du Mexique, poisson paisible mais qui peut se montrer agressif avec les petits poissons rapides. Il vit au milieu.

Carpinte - Herichthys carpintis



Taille : 25cm. 24°c. PH : 8 et Gh : 12.
Ce poisson turquoise aime les rivières oxygénées de son biotope originel, le Mexique. Un harem peut être maintenu dans 600L. Ce poisson déchire les plantes, mais surtout est un gros prédateur qui chasse les alevins et les petits poissons. Pourtant, outre ce caractère, ce poisson ne s'énerve qu'en période de reproduction, où toute intrusion dans le périmètre de sécurité établi par le couple de cichlidés sera vivement repoussée. Les intrus seront pourchassés dans tout l'aquarium ce qui peut aller jusqu'à l'affrontement physique, très violent dans certains cas.

Cichlidé citron - Amphilophus citrinellus.



Taille : 25 à 30 cm. 25°C. PH : 8 et GH : 15.
Le cichlidé citron a tendance à habiter de grandes plans d'eau permanents, y compris les lacs et les étangs, mais il a aussi été enregistré dans les parties lentes des rivières. Il affectionne particulièrement les parois abruptes et les rives rocheuses, où il se nourrit parmi les crevasses. Il lui faut minimum 1000L pour son groupe, sinon rien. En dessous, il tuera toute créature qu'il pourra attaquer. Sa maintenance est facile, mais pas sa reproduction. La reproduction est simple, c'est la protection des alevins qui gêne. Le mâle a cette période est ultra-agressif, au point qu'il pourra tuer sa femelle et mordre son aquariophile. Il vaut mieux séparer les alevins et leur mère d'un côté, et le mâle de l'autre, par un filet maillant. Séparer les alevins trop tôt, pour les élever dans un bac spécifique, comme pour les scalaires, peut créer des troubles du comportement chez le mâle qui ne comprendra pas cette situation, et se vengera sur tous les autres habitants du bac. Joli dilemne.

Vieja synspilius



Taille : 40cm. 26°C. PH : 8 et Gh : 15.
Ce poisson nécessite entre 1000 et 1500L, c'est un poisson très coloré et les vieux mâles développent une bosse frontale qui peut devenir impressionnante. Il a besoin de plantes dans son alimentation, alors il pourrait grignoter les plantes. Il pond sur une roche ou du sable.

Cichlidé Jaguar – Parachromis managuensis



Taille : 40cm. 25°C. Ph : 8 et GH : 15.
Ce poisson tacheté de noir sur fond irisé, certains adultes peuvent avoir les yeux rouges et possède deux sorte de dents sur la mâchoire inférieure. Il nécessite 1000L pour un couple au moins, voire 1500L. Ce poisson, malgré sa taille, n'est pas spécialement agressif, mais prenez des poissons qui dépasse le 15cm pour l'accompagner. Les jeunes sont très voraces, et décimeront un banc de néons en quelques heures.

Hors-classement : voici deux spéciaux du Mexique :

Tétra aveugle Astyanax mexicanus



Taille : 12cm. 20°C. PH : 7,5 et GH : 20.
Ce poisson aveugle habite dans les lacs et cours d'eau souterrain, au Mexique. Il nécessite 130 à 150 litres, pour une dizaine d'individus. On peut le trouver dans les étendues d'eau, sous les cenotes, dans le reste de l'Amérique centrale. C'est un petit poisson évoluant au ras du sol toujours à la recherche de petites proies et de nourritures pour son repas. Toujours en mouvement il ne se montre absolument pas handicapé par l'absence de vision. La décoration du bac devra être constituée de roches uniquement avec de larges espaces vides pour qu'il puisse nager librement au niveau du sable. L'aquarium ressemblera à une caverne, le bac sera spécifique. Je conseille un éclairage tamisé, même s'il est aveugle, vous aurez une photo du bac des tetras aveugles du Club aquariophile d'Arcachon, à ma prochaine visite, le bac est laissé à la lumière naturelle sur une seule face, le reste étant un décor de fond, et la lumière est mauve tamisée, ce qui donne de superbes couleurs.

Axolotl - Ambystoma mexicanum.




Taille : 20 à 30cm. 15 PH : 7,5 et GH : 15.
L'axolotl est une salamandre, son milieu naturel est le lac Xochimilco dans la vallée du Mexique a 2000 mètres d'altitude. Il peut se régénérer, enfin, l'axolotl respire par ses branchies externes et par sa peau. Un aquarium de 200 litres avec une grande surface de sol est nécessaire, pour trois individus. C'est aussi une espèce timide, qui aime se cacher ( pot de fleur, tuyau de pvc). Évitez de mettre des branches, dans son aquarium. Quelques plantes suffisent. Il faut dans le groupe au moins un mâle, ou la femelle ne pourra pas expulser ses œufs. Ne mettez pas de graviers, mais du sable fin et du sable de Loire. Car ce sont des gobeurs, qui peuvent avaler du sable en même temps qu'un ver ou un guppy, il faut donc qu'il puisse l'expulser naturellement.

III- L'Amérique du Nord : Les Géants du Mississippi et des Grands Lacs.


Et voilà, nous avons traversé le Rio Grande, pour arriver en Amérique du Nord.



Le Mississippi, plus grand fleuve d'Amérique du Nord, son nom vient de l'amérindien misi-ziibi, dérivé en missisipioui, qui veut dire « Le Grand Fleuve », plusieurs surnoms le compare au Nil égyptien ou au Cœur organe. Celui que je préfère – en tant qu'aquariophile – est The Big Muddy ou encore The Muddy Mississippi, c'est-à-dire : Le Grand Boueux. Les eaux étant chargés de sédiments. Le Mississippi est alimenté par de nombreux affluents, et aussi par la fonte des neiges dans les Montagnes rocheuses. Le débit peut alors quintupler au printemps (50 000 mètres cube par seconde), en cas de crues exceptionnelles (1927), le débit peut attendre jusqu'à 300 000 mètres cube par seconde). Les terres entourant son delta avance de 100 mètres par an sur la mer, tous les sédiments (sable, argile, boue) sont abandonnés à l'embouchure, ce qui nécessite des bateaux dragueurs pour permettre la navigation sur le grand boueux. Enfin, le Mississippi se déverse dans la mer, en plein cœur des marécages côtiers de la Louisiane, ces derniers rejoignant le bayou de Floride.

Les grands lacs sont au nombre de cinq, il y a le lac Michigan, le lac Huron, le lac Érié, le lac Supérieur et le lac Ontario. Le bassin des Grands Lacs est le troisième du monde en superficie, après celui de l'Amazone et du Congo, c'est aussi le plus grand bassin d'eaux douces de surface d'Amérique du Nord (85% de la superficie) et les Grands Lacs représentent 18% des eaux douces de surface mondiale. C'est 210 milliards de litres, c'est un gros bac :) qui accueille 350 espèces de poissons, dont l'esturgeon jaune et le poisson-alligator gar. Le lac Érié se déverse dans le lac Ontario, par les chutes du Niagara. Plus froid en général que le Mississippi, l'eau est plus claire, et les plantes plus présentes, même si on reste beaucoup dans les mousses et les algues. Ces eaux peuvent gelés l'hiver. Malheureusement, la pollution ( Chicago, Toronto, Cleveland ou Detroit sont sur ses rives) et le déséquilibre des paramètres ( invasion de la cladophora, par exemple) abîme ce parc naturel protégé.

Voici un aquarium nord-américain de type Mississippi :



On retrouve une berge, des pierres, beaucoup de racines et branches, peu de plantes, en dehors de quelques mousses. L'espace de nage doit être conséquent, le PH doit approcher du 8 sans le dépasser, et un GH de 15 est suffisant. La température doit se situer aux alentours de 25°C, pas plus. Vous poussez essayer de rendre l'eau trouble, en maintenant un KH fort pour que le PH ne descende pas.

Voici un aquarium nord-américain de type Grands Lacs :





L'espace de nage est conséquent, il ressemble à un cours de nos rivières. Quelques souches doit l'agrémenter, ainsi quelques rochers et quelques mousses d'eau froides. La température ne doit pas dépasser les 22°C, mais plutôt tourner vers 18 à 20°C. L'eau doit être très claire, par contre. Le PH de 8 et un GH de 15 me paraît bien.

Cichlidé du Texas - Herichthys cyanoguttatus.



Taille : 20cm. 25°C. PH : 7,5 et GH : 15.
Ce poisson ressemblant au poissons d'Amérique centrale, explique sa ressemblance qu'il vit entre deux territoires, le Texas nord-américain et le nord du Mexique, que je rattache à l'Amérique centrale. Par contre, impossible de vous situer le berceau exact de l'espèce. Passons, c'est un poisson de milieu, territorial comme tous les cichlidés, un bac qu'avec de gros poissons ou en spécifique est mieux pour lui. La femelle, lors de la ponte, voit sa queue devenir noire. Le mieux est de lui donner du gravier et des pierres plates, ainsi qu'une cavité pour la ponte. Ce poisson nécessite 500L.

Poisson gar de Floride – Poisson alligator - Lepisosteus oculatus.



Taille : 80 à 1m20. 26°C. Ph : 7,5/8 et GH : 15.
Le Roi des poissons d'Amérique du Nord, on le trouve en Floride, en Louisiane et au Texas. On est plutôt sur un biotope Mississippi qu'un biotope Bayou ou marécages. C'est un poisson allongé, de couleur argentée et noire, qui posséde un long bec garni de dents, ces dernières ne lâchant pas sa proie. Le poisson-alligator ne mange que ce qu'il peut avaler, même s'il est agressif, jamais il ne vous croquera la main et le bras, par contre, ne laissez jamais un doigt solitaire. En parlant de solitaire, il vaut mieux le laisser seul, mais vous pouvez mettre quatre individus dans un 5000L.
Enfin, il possède une grande vessie natatoire qui lui permet de respirer à la surface, en effet, au Texas, le courant dans les bras morts est très faible et avec la chaleur, l'oxygénation de l'eau minime. C'est en venant respirer à la surface qu'il crée un grand remous, ce qui trahit sa présence aux pécheurs qui veulent a

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

top :) comme dabs

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

PH de 3.5 pour le Rio Negro :-O ça fait peur ;)

La suite la suite !

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Salut Abyssia !
Waouh ! j'adore les photos. Ces poissons sont vraiment magnifiques :x
Les variations de biotopes sont fascinantes.
Tout ça me donne envie de vacances en Amazonie 8->
Merci.

+1 avec Klaatou : la suite !

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

hello , très bien fait comme les autres sujets ;)
il y a même des poissons que j'ai reconnu :D

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Merci à vous tous, un problème s'est passé.
Les 3/4 de l'article a disparu, ça a été corrigé.
Relisez tout ! Et merci encore :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

hello super et de tres jolis poissons , certains rares er d'autres qui ont disparus en aquario , les salvinis sont magnifiques , les texas....et autres senspillum :D
bravo !
le pterophyllum n'est pas un altum (merci en tout cas ) mais un dumerilii pour que tu puisses modifié ;)

en voici un

ou un autre

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

la seconde n'est pas passée :(

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Je préfère pour ma part les nord-américains, les texas mais encore plus les poissons alligator gar :D Je vais tenter un biotope Mississippi dans 1500L , quand on aura notre chez nous :)
Ma chérie préfère les amazoniens, les scalaires, les Discus et quelques autres :)
Elle aura droit à son 600L.

Et on gardera un betta dans la cuisine :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

je te comprends pour les nord américains , faut le litrage en effet ;)
et ce que femme veut .... :D

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Elle l'obtiendra, et oui... :D
Un de ces poissons ne te tente pas pour un de tes bacs en rabe ? :))
Et au moins, pour plus de lisibilité, j'ai séparé poissons amazoniens et poissons-ventouse :) et tous les poissons triés du plus petit au plus grand ;;)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

je ne pense pas un jour refaire de grands bacs comme par le passé , tu t'y attaches à ces gros poissons , tu verras ....un jour à cause d'une panne d'edf j'ai perdu des frontosas et des susnspillum adultes et j'ai encore les boules ......et puis çà se reproduit bien ces bêtes là et pour les donner ou vendre , c'est pas facile :D :)
mais j'avoue que le spectacle offert par certains poissons de tes posts valent le détour et sont un "spectacle vivant" . ;)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Coucou Abyssia

Eh bien, ça en fait des beaux poissons :)
Ma préférence reste quand même sur les amazoniens, surtout l' Hypostomus plecostomus que je trouve magnifique :x
Vu la taille des bassins / aquas nécessaires pour maintenir ces géants, le mieux est de las admirer sur place ou dans les grands aquariums.
Super article, je l'ai dévoré et en ai pris plein les yeux. :D

PS : t'as pas ramener le croco chez toi quand même :-O

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Beaucoup de découvertes encore et quelle diversité ! J'imagine le boulot Abyssia #:-S

Un pléco d'un mètre ça doit être impressionnant ...


Quand j'ai vu les cichla monoculus j'ai cru reconnaître les poissons des Monty Pythons dans le restaurant du "sens de la vie" :D

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Le croco, je l'ai donné à ma voisine qui fait trop de bruit le soir.
Hier, elle a fait beaucoup de bruits, mais maintenant, j'ai un silence apaisant :)

Ahhh, ils sont horribles, ces poissons :-O
C'est quoi leur régime alimentaire ? hamburger ?

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

très bon article, pour l’Amérique du nord, il y a le le très beau Elassoma evergladei, une petite recherche et tu verras que c'est un super poisson

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Merci, superbe poisson que l'Elassoma evergladei :)
Par contre, mon article ne concerne les poissons de + de 20cm, tandis que celui-ci fait 5cm :) Il ne peut cohabiter avec le cichlidé du texas, ou encore les poissons alligator, d'où le fait que je ne l'ai pas intégré.
Mais faire un article spécial Amérique du Nord, ça serait pas mal :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Je ne veux pas polluer outre mesure ton article mais c'est dommage de ne pas connaitre les films des Monty Pythons, look : :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

l'article est juste énorme et vraiment bien j'adore :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

J'ai remarqué qu'il y avait eu une coupure mystérieuse - car vérifiée moult fois - de l'article au niveau des lepisosteus d'Amérique du nord, je remet l'article complet.
Pardon de la gêne occasionnée !

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Je remonte ce sujet magnifique. Merci, je me suis régalé à le lire :)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Whooah ! Quel tarvail impressionannt ! J'adore cet article felicitation

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

Un grand merci pour ce sujet tres complet et passionnant ! Il y a même l'axolotl et ça, tu peux pas savoir comment ça me fait plaisir ! :-)

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

En effet très beau travail! :-bd
Impressionnants ces mastodontes!

Re: Faune/Biotope - Les Poissons Géants des Amériques.

C'est super intéressant, merci de ton travail.
Et sinon l'arowana noir sur la photo me fait penser à une brique de lait vu sa forme xD

Retour sur la liste des sujets