L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls
Aquariophilie d'eau douce

L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Voici un nouvel article « pour les nuls », cette fois ci sur les Aquariums Naturels Plantés (ANP) aussi appelé aquarium Walstad. Vos commentaires sont comme toujours les bienvenus pour étoffer, compléter, corriger cet article... Et évidement, pour discuter papoter et refaire le monde!

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je préfère l’appellation d’ANP car si Madame Walstad a théorisé cela de façon très intéressante dans son ouvrage « Ecology of planted aquarium », elle n’a pas inventé cette méthode qui existait bien avant elle.

Les principes de base

L’objectif est d’une part de créer un écosystème quasi autonome où plantes et poissons sont en équilibres, d’autre part de créer un environnement sain et stable pour les poissons et enfin de simplifier au maximum l’entretien de l’aquarium. Autant vous dire qu’il faut alors remettre en cause certaines règles d’or de l’aquariophilie classique.

Première principe : Oublier le cycle de l’azote!

La transformation par le filtre (biologique) de l'ammonium (NH4+) en nitrite (NO2) puis nitrate (NO3) est hautement contre-productive pour les plantes et l’aquarium en général. En effet, d’une part cette transformation consomme beaucoup d’oxygène, d’autre part, lorsque les plantes consomme des NO3, elle va devoir les retransformer en NH4+, consommant de nouveau de l’oxygène et beaucoup d’énergie.
Dans un ANP, nous n’utiliserons pas de filtre, nous transformerons donc pas l’ammonium en nitrate et les plantes consommeront donc directement de l'ammonium pour leur croissance.

Second principe : Ne plus faire de changement d’eau.

Quelle perte de temps que de devoir changer toutes les semaines 10% de l’eau d’un aquarium ! Lorsque celui-ci fait 30 litres, cela reste raisonnable, mais à 300 ou 400 litres, cela devient carrément pénible.
Dans un ANP, cette pratique n’est pas utile, elle est même déconseillé et sera remplacé par un changement d’eau de 50% tous les 6 mois, voir plus rarement encore.

Troisième principe : La fertilisation et les injections de CO2 sont inutiles.

Combien de personnes écrivent sur ce forum pour demander quel engrais mettre ? A quelle fréquence ? Et comment injecter du CO2 sans nuire aux poissons ?
Dans un ANP, tous les nutriments nécessaires aux plantes sont apportés par le substrat, les déchets, la nourriture. Poissons et bactéries apportent le co2 nécessaire aux plantes de façon constante sans excès ni carence.

La mise en place un ANP

Cette partie s’appuie sur la mise en place de mon aquarium de 230 litres « Irrawady River ».

Le matériel

L’aquarium : Il n’y a pas de restriction particulière sur l’aquarium. Toutefois, sachez que plus l’aquarium présentera une surface au sol importante, mieux ce sera. La méthode ne conviendra pas à des aquariums en forme de colonne. Par ailleurs, les nano aquariums seront plus difficile à stabiliser que les grands aquariums.

L’éclairage : Il doit être performant sans pour autant être considéré comme très puissant. Je conseillerai donc de viser du 1w/2L, ou 30 lumens/L sur une durée de 10 à 12 heures. Si votre éclairage est un peu faible, vous pouvez parfaitement utiliser de la lumière solaire en plaçant votre aquarium à proximité d’une fenêtre. Personnellement, j’ai opté pour une rampe d’éclairage LED de 32 lumens/ litres, à 7000°K. Avec le recul, il est même un peu trop puissant car je bénéficie d’un éclairage extérieur assez conséquent. Il tourne donc à 70% de sa puissance maximale durant 10h.

Le filtre : L'aquarium ne doit pas posséder de filtration biologique! Un brassage assuré par une pompe de brassage ou un filtre (interne ou externe) vidé des masses filtrante est recommandé. Il n'ai pas nécessairement très puissant, ce qui risquerait surtout d’entraîner du dégazage. Personnellement, j’ai mis un filtre externe de 500 l/h afin d’avoir un petit brassage de surface et d’homogénéiser l’eau. J’ai laissé juste un fine couche de mousse afin d’avoir une petite filtration mécanique. Il permet aussi, si besoin, d’ajouter une filtration sur charbon actif, même si cela ne m’a pas encore été nécessaire.

Le chauffage : Il n’y a pas sur ce point de différence notable avec un aquarium « classique ». Pour des raisons purement esthétiques, j’utilise un chauffage externe Hydor qui vient s’ajouter sur le circuit du filtre externe et en suit très satisfait.

Le substrat

C’est LE point important la méthode. De la réussite de votre substrat dépendra grandement la réussite de l’ensemble de l’aquarium
Ayant déjà écrit un article sur ce sujet, je vous renvoie directement celui-ci.



Le substrat doit couvrir 90% une surface au sol de l’aquarium. De même il impérativement pouvoir respirer et ne doit pas être couverte par trop d’éléments décoratif comme des rochers, racines,…

Les plantes

C’est le second point auquel il faut être particulièrement vigilant. Les plantes sont en effet à la base de la filtration dans ce type d’aquarium. Il est souhaitable que 80% de la surface au sol de l’aquarium soit plantée. Il conviendra d’observer les quelques règles suivantes :
- Avoir au moins une variété de plante flottante, elles sont particulièrement efficaces pour purifier l’eau (avantage aérien).
- Avoir des plantes à pousse rapide (au moins ¼ des plantes) afin d’assurer une absorption des nutriments en grand quantités
- Varier les plantes, toutes les plantes n’ont pas les même propriétés, ni les même besoin. Par exemple, les cryptocorynes ou échinodorus ont un réseau racinaire étendu, favorisant les échanges eau/sol, tandis que les fougères de java, anubias, mousses diverses… puiseront leur nutriment directement dans l’eau.

Les plantes émergeantes, si elles ne sont pas obligatoires, seront un plus, elles peuvent absorber le CO2 dans l’air et les nutriments dans l’eau ce qui leur confère un gros avantage sur les plantes purement aquatiques.

L’organisation en couches du substrat rend le déplacement des plantes particulièrement délicat, voire impossible. Si vous voulez supprimer une plante, je vous conseille de la couper à raz plutôt que d’essayer de l’arracher. Certaines plantes pourront être bouturées pour les déplacer.

Un démarrage avec la Méthode Dry Start (DSM) convient particulièrement bien à ce type d’aquarium (vous avez gagné 1 mois de cyclage, vous pouvez bien faire un mois de DSM!).

Personnellement, je possède quelques plantes réputées difficiles et nécessitant absolument de l’engrais et du CO2… Elles poussent correctement sans engrais ni CO2 ! Il n’y a donc pas de restrictions sur la « difficulté » des plantes, bien au contraire !

L’eau

Il n’y a pas de recommandation particulière sur la qualité de l’eau, c’est la population qui va dicter les paramètres. On évitera, comme dans un aquarium standard, d’avoir un KH nul ou très élevé.

La population

N’oubliez pas que l’on recherche un équilibre entre population et plante. La population doit donc être modérée, ce type d’aquarium ne tolèrera pas une surpopulation. Il est préférable d’éviter les poissons s’attaquant aux plantes ou fouisseurs.

Les escargots et les crevettes, détritivores, sont les bienvenues car ils participent à la décomposition des déchets et à la consommation des restes alimentaires. Les escargots comme les mélanoïdes sont aussi une bonne option car ils aèrent le sol et enfouissent une partie des déchets.

Madame Walstad prétend que l’ont peu introduire les poissons le jour de la mise en eau. Je ne trouve pas cela souhaitable. D’une part, les paramètres auront tendance à varier durant les premières semaines, ce qui n’est pas bon pour les poissons, d’autre part les plantes ont besoin d’un temps d’adaptation avant d’être pleinement efficaces. La DSM aura toutefois tendance à amoindrir ce second point. Personnellement, j’ai mis en place 2 ANP, l’un d’entre eux a eu un taux de nitrites de 0,1 mg/l durant la première semaine (j’ignore pourquoi). Ce n’est pas un taux énorme, mais quand même.

L’entretien

Comme évoqué dans l’introduction, l’entretien est minimaliste. Les changements d’eau sont plus nuisibles que nécessaires, de même pour le siphonage du sol (laissez les mélanoïdes s’en charger !). Éviter de perturber le substrat lors des changements d'eau et du jardinage.

On s’assurera comme toujours du bon fonctionnement du matériel. Il est crucial de veiller à ne pas laisser vieillir les néons afin de garantir aux plantes un éclairage toujours adéquat.

On surveillera tout de même les paramètres durant les premiers mois, les nitrites devront toujours être à 0, l’ammonium à un taux très bas. En théorie, les nitrates devraient être totalement absents (leur présence après quelques semaines serait un signe de surpopulation). Le taux de fer est en général très faible, une diffusion constante étant assurée par le substrat.

Quelques questions et autres idées reçus…

Les ANP n’ont pas d’algues : FAUX, ils en ont, comme tous les aquariums. C’est une question d’équilibre. Toutefois, ils ont tendance à y être moins sujet, surtout une fois passé les 3 premiers mois, l’aquarium étant particulièrement stable, le risque d’en voir apparaître brutalement est très faible. La DSM minimise aussi ce risque.

Peut-on ajouter du CO2 et des engrais dans un ANP ? Ce n’est pas utile, même si tous les taux semblent être à 0. Personnellement, ces taux à 0 avaient tendance à me faire peur (« je suis en carence !!!! »), et même si tout allait bien. J’ai donc essayé d’ajouter de l’engrais ou du CO2. Dans les 2 cas, j’ai obtenu le même résultat, l’apparition d’eau verte ou de filamenteuses. Depuis que je n’ajoute rien, tout va mieux !

Le substrat ne dure que 3 ans : FAUX, il a une durée de vie bien plus longue. Vous dire combien, je ne le pourrais pas, tout le monde ayant eu envie de changement avant que celui-ci ait commencé à faiblir significativement. :p

Le substrat a tendance à fermenter : FAUX, et VRAI si vous n’avez pas suivi correctement les conseils sur l’épaisseur des couches, la granulométrie de la couche supérieur, et éliminé les plus gros débris de la couche nutritive.

Les plantes poussent plus vites dans un ANP : VRAI et FAUX, elle pousseront à un rythme naturel, probablement moins vite quand un aquarium rempli d'engrais, de CO2 où les plantes sont "forcées"... Mais elles pousseront plus rapidement que dans un aquarium sans engrais ni CO2.

Les ANP ne conviennent pas aux débutants : FAUX, il n'y a aucune difficultés particulières, mais il convient de bien se renseigner avant de se lancer, notamment sur le substrat, de bien composer sa population et d'être un peu méticuleux et patient. Une fois en eau et bien stabilisé, sa maintenance est plus simple que celle d'un aquarium normal et présente moins de risque (surdosage d'engrais ou de CO2 par exemple)

Est-ce que la méthode fonctionne vraiment? N'est ce pas purement théorique?



No comment!

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Merci pour cet article complet et très intéressant. :)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Super article ! J'en profite pour dire que je suis un grand fan de ce système, que je n'imagine plus du tout faire autrement !

Personnellement, j'ai obtenu de bons résultats avec pour substrat de la terre forestière, en enlevant la couche humique superficielle. La seule fois que j'ai utilisé du terreau, j'ai eu une eau trouble pendant pas mal de temps, je me suis débarrassé du problème à coup de changements d'eau massifs (95%), heureusement que c'est un nano ! (voir photo 4ème mois de mon treescape). Du coup, je pense aussi qu'il n'est pas judicieux d'introduire la faune immédiatement, je suppose que le substrat relâche beaucoup de trucs pas forcément catholique au début.

D'autre part, je constate un pH relativement élevé de 7.4 en fin de journée, malgré l'utilisation d'eau de pluie à 100%(kh=0, gh=0, ph=6.5), tu as la même chose ?

Pour les substrats qui fermentent, j'ai la parade : il suffit de laisser tremper le mélange un bon mois avant d'installer le bac.

Il serait intéressant de compiler les infos concernent ce système, particulièrement concernant la population, afin d'essayer de définir un peu mieux la quantité d'animaux qu'il est possible de maintenir. Pour l'instant, je n'ai que des crevettes, mais ça commence à me gratouiller de mettre un trio de killis dans mon 20L... Oyez, possesseur d'ANP, pouvez-vous indiquer votre population ? Merki...

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Au fait, ta photo ne passe pas, chez moi...

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Merci pour cette article , j'adhère particulièrement :)

Je suis d'accord sur toute la ligne :) MAIS (parce qu'il y a un mais):

Je suis de ceux qui ne veulent pas voir tout blanc tout noir et je pense qu'on peut parfaitement allier technologie avec naturelle. Comme je le disais dans un de mes commentaire (je sais plus ou) , le cycle de l'azote on le subit et ton article le prouve encore une fois (merci ;) ) !

Cependant posseder une pompe roder permet d'augmenter le nombre de poisson et de laisser plsude place au décor.

Pour moi un aquarium devrait être dans tout les cas un aquarium naturel.

La différence c'est également le sol. L'avantage d'un waltsad c'est qu'il dure dans le temps et donne avec constance la bonne quantité de nutriment aux plantes. Le défaut ? le faire et le maîtriser. Je refuse de dire qu'il est la porter du premier venu de réussir un bon sol . L'alternative des engrais est bon pour un sol classique et revient en fait au même.

Pour le CO2 ;la force motrice de la concentration en C02 dans l'eau est l'équilibre liquide vapeur de ce dernier (= solubilité) ce qui induit qu'un waltsad ouvert marchera mieux qu'un fermé (renouvellement de la couche de surface) (expérience personnel), le fait d'injecter du C02 ne fait pas de mal en soit , au contraire ça boost les plantes , mais aussi certaine algues (celle à photosynthèse quoi = verte )

En gros, outre le sol qui est (il faut le dire) assez technique, tout le monde devrait voir son bac avec ce genre d'équilibre. Pourquoi beaucoup de grosse pompe dans les bacs classique ? = parce qu'il n'y a pas assez de plantes et trop de poissons. Pourquoi l'ajout d'engrais ? Parce que le sol est trop pauvre. Pourquoi des algues et + de changement d'eau ? ? Parce que le nitrates sont moins bien assimilé et qu'ils s'accumulent plus facilement ( d'ailleurs une solution ? les cyanobactérie !! et oui c'est la dernière partie officielle du cycle de l'azote ; transformation (réduction) des NO3 en N2 et dégazement ) Pourquoi du CO2 ? pour que ça aille plus vite ou parce que j'éclaire comme un bourrin et que mon bac devient vert si je fais rien) (franchement le C02 faut maîtriser avant d'en mettre , ça dérègle plus que ça ne règle .
Bon c'était mon petit mot du soir ;)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@X2269

Je vais réagir sur 2 ou 3 points :

"Cependant posséder une pompe roder permet d'augmenter le nombre de poisson et de laisser plus de place au décor."

Oui et non! Oui sur le décor, un aquascape très rocheux est difficilement compatible avec un ANP, mais 90% des aquariums qu'on croise sur le site ont des décors "légers".
Sur la population, je suis plus partagé. Un ANP ne tolère pas la surpopulation, alors qu'un aquarium classique si. En effet, tu peux sans doute mettre plus de poissons dans un aquarium filtré, mais c'est juste que le filtre aide à gérer un sur-population en attendant que l'aquariophile veuille bien faire les changements d'eau nécessaire pour entretenir cette sur-population. Si tu fais des changement d'eau de 50% deux fois par semaine, tu peux aller très loin dans la surpopulation! Par contre, si on parle de population supportable par l'aquarium (sans l'intervention humaine donc), l'ANP peut supporter une population au moins égal à un aquarium classique, voir supérieur. Il a été prévu pour fonctionner comme cela, et possède de nombreux avantage sur l'aquarium classique, dont le fait de nourrir les plante à l'ammonium et non aux nitrates.

"Je refuse de dire qu'il est la porter du premier venu de réussir un bon sol."

Pour moi, il y a quelques points auxquels il faut être vigilant, mais en faisant un peu attention, en se renseignant bien, je ne vois pas en quoi c'est compliqué ou inaccessible aux débutants.

"le fait d'injecter du C02 ne fait pas de mal en soit , au contraire ça boost les plantes , mais aussi certaine algues"

Oui en théorie. Mon expérience personnel, c'est que le CO2 ne semble pas manquer, même aux plantes ayant soit disant absolument besoin de CO2. J'ai quand-même essayé d'en injecté, à 2 reprises... Ça ne m'a apporté que de l'eau verte. Quant à la fertilisation, ça a débouché sur une invasion de filamenteuses. Finalement, mon bac ne se porte jamais aussi bien que quand je me contente de le regarder!


@Theobald

"je constate un pH relativement élevé de 7.4"
Oui, c'est normal, sur le long terme les ANP ont tendance a tamponner le pH autour de 7 à 7.5. Une sources de tanins (tourbe, feuilles, racines...) devrait malgré pour le faire baisser.

"Il serait intéressant de compiler les infos concernent ce système, particulièrement concernant la population, afin d'essayer de définir un peu mieux la quantité d'animaux qu'il est possible de maintenir."

En effet, même si chaque aquarium aura un limite différente en fonction de son "bon fonctionnement". Perso, je suis encore largement en sous population, mais c'est surtout du au fait que j'ai du mal à trouver 2 espèce que je souhaite héberger. (si quelqu'un voit passer des Badis Burmanicus ou Badis Ruber...)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Cool de la discussion :)

Je vais reprendre les arguments et développer :)

- Oui parfaitement , je suis tout à fait d'accord :) Tout dépend du raisonnable dont on parle , l'important reste l'épanouissement du poisson dans son espace de vie . Et outre les comportements externes , la limite est difficile à déterminer. Je fais référence aux milieux sauvages ; parfois c'est beaucoup plus "rude" que nos aquas donc je relativise également.

Je veux pas faire un débat pro ou contre mais je pense qu'une troisième philosophie peut exister : l'aquariophilie raisonné ; celle qui prône le naturel tout en permettant un entretien externe et l'ajout artificiel de denrée. C'est la philosophie que j'emploie; peu de changement d'eau (10 % ), apport d'engrais et de CO2 pour végétation luxuriante. Cette philosophie permet d'avoir un nombre de poisson légèrement supérieur à un ANP sans être en surpopulation.

- pour la difficulté du sol , je suis sévère mais disons que j'ai vu tellement de chose étonnante et j'ai moi même fait tellement de connerie au début que je crains que ce genre d'expérience qui nécessite du recul soit dangereuse pour les nouveaux. Un mauvais dosage et un étouffement de substrat peut être catastrophique contrairement à du sable de Loire ou du sable de filtration pour piscine. Mais je suis je pense trop sévère.


- sur le C02 je suis d'accord mais j'ai vu la différence avec un apport de C02 et je suis partagé. Pour moi c'est l'équilibre de tout qui fera la différence :)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Les plantes poussent plus vites dans un ANP : FAUX

Je mettrais un bémol: les plantes poussent beaucoup plus vite dans un walstad que dans un aquarium simple sans CO2 ni engrais. Dans mon cas ça dépend aussi beaucoup des espèces.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Et bien mon point de vue est que l'ANP est totalement accessible au débutant. MAIS (oui j'ai aussi un mais) à un débutant avertis, voire même un néophyte, à deux conditions : qu'il se soit bien renseigné avant de se lancer et qu'il soit mesuré dans ses actes! Il existe tellement de sujet sur divers forums, de partage d'expérience, de notions théoriques aisément trouvables sur le net, de tuto vidéo/écrit,... C'est un peu comme pour tout et aussi pour un aquarium HighTech, le secret réside dans la qualité des renseignements pris auparavant.

Mon amazonien est en hightech et planté. Je sais que les plantes ne peuvent faire le poids face à la population et à coté de ça le filtre ne s'encrasse que très peu, je pense le laver 1-2fois par trimestre... dans les règles de l'art, pas tout en une fois bien entendu. Ceci grâce à l'aquariophilie raisonnée comme le dit x2269.

@theobald, pour te répondre en même temps que de continuer, le bac avec ma grenouille est en lowtech depuis décembre et tourne très bien actuellement. Elle est accompagnée par un harem de betta (1+2) et il reste un tetra fantome. Les autres n'ont pas survécu au déménagement. Même avec 6 tetra et 2 molly en plus, il n'y avait pas de soucis d'amoniac-nium. Ensuite, il y a une plétore de physes et de melanos bien entendu. J'aimerais bientôt tenter les red cherry ou autres petites crevettes faciles, qui se reproduisent bien et surtout qui ne coutent pas chère car elles risquent de faire un bon repas pour la grenouille. Le test sera fait après mes projets de cet été (tout à fait hors aqua). Pour info, une xenopus (mâle donc plus petit) ça pollue énormément, j'ai beaucoup de déchet dans le fond et je vais finir par avoir de la vase si ça continue et mes tests restent tout à fait bon. L'APN +-50L tamponne les 1-2 cubes de verres de vases journalier et les granulés non mangés.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@X2269 : En effet, théoriquement, si les plantes poussent plus vite, elles nettoient mieux ! ça fait un moment que j'ai envie de mettre un peu de CO2 dans un de mes nanoWal, pour voir... Allez, je fais ça la semaine prochaine !

@Stalker : +1, je me retrouve avec un hygrophyla polysperma qui pousse tout doucement et de la Marsilea hirsuta hystérique...

@gregory1601 : Merci pour ton retour, c'est vrai que ça fait du monde !

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@Stalker : +1, je comparais à un aquarium où on "force" les plantes avec CO2, engrais a profusion,... Mais en effet, sans tout ca, un ANP a un avantage indéniable. Je vais modifier un peu l'article sur ce point. J'ai aussi constaté de grosses différence de pousse entre les plantes, même si dans l'ensemble, toutes se portent bien. Chez moi, c'est mon Myriophyllum Mattogrossense qui prolifère à n'en plus finir. J'ai aussi de très bon résultat sur mon Didiplis Diandra et mon Ceratopteris thalictroides, mais ça, ça pousse comme du chiendent partout.

@Theobald : N'hésite pas à faire un retour d'expérience sur l'injection de CO2 dans tes nanoWlad dans ce sujet. Chez moi, ça a été une vrai source de déséquilibre, mais je me demande si je ne l'ai pas mis en place un peu tôt (~1 mois après la mise en eau). Je retenterai peut-être, si ça débouche encore sur de l'eau verte, j'ai la solution (arrêt du CO2, 24 heures sous UV, et retour à la normal au bout d'une semaine!)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@Stalker : +1, je me retrouve avec un hygrophyla polysperma qui pousse tout doucement et de la Marsilea hirsuta hystérique...



Haha la même avec de la corymbosa. Elle pousse lentement , avec des petites feuilles et refuse d'émerger. Pendant ce temps la marsiliea pousse à toute vitesse et toutes fougères que j'ai jamais réussit à tenir (Lomariopsis, Java et même Bolbitis!) me font une feuille par semaine.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

J'ai installé un système de CO2 maison dans mon iwagumi, qui reçoit également une fertilisation ("mélange nutritif complet" de chez Bota, je ne sais pas ce que ça vaut..), je ferai un retour dans quelques semaines.

Au passage, on pourrait partager plus avant les bizarreries concernant la croissance des plantes pour intégrer une liste de plante qui roulent bien en ANP à ce sujet, qu'en dites-vous ? Chaque aquarium est unique mais si on trouve des recoupements systématiques, ça pourrait donner des indications intéressantes.

J'ai pu constater la différence puisque j'ai converti un bac classique (Filtre/CO2 maison/ fertilisation) en ANP, suite à un problème d'algues noires. Par exemple, mon Hemianthus Callitrichoides Cuba , qui vivotait jusque là, s'est mise à pousser comme une folle, tandis que Eleocharis Acicularis pousse moins vite, moins dense et moins haut. La Mousse de Java a explosé aussi, j'ai voulu la virer de ce bac il y a plus d'un an et encore aujourd'hui j'en retrouve des bouts planqués dans les gazonnantes qui font des touffes en une semaine... Echinodorus Tenellus , en revanche, pousse nettement moins vite.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Bonjour à tous,

je me permet d'intervenir car je trouve très intéressants tous les échanges au sujet des ANP, Walstad, Low tech...

Je reviens à l'aquariophilie après une 15aine d'année sans activité et je trouve très séduisante l'idée de m'y remettre via une approche naturelle et écolo, puisque minimisant autant que possible l'utilisation de technologie et donc de consommation énergétique.

Nouveau sur le forum, j'ai abordé récemment mon projet dans la rubrique générale "projet 80L pour se refaire la main"
(merci notamment @X2269 pour les conseils) mais j'avoue que j'envisage sérieusement de tenter l'expérience de l'ANP pour ce bac.

Ces derniers jours, j'ai bien épluché différents articles et en particulier ceux postés par ThEdge sur Le substrat maison et la méthode Dry Start que je compte mettre en application prochainement.

Je souhaite donc avoir des infos et avis complémentaires...

Est il raisonnablement envisageable pour un volume de 80L?...
dans la perspective du peuplement suivant:

+/- 15 de NEZ ROUGE
1 couple de colisa chuna
1 ANCISTRUS
10/15 Red Cherry

J'envisage également d'incorporer 6/8 CORYDORAS julii, qui sont des fouineurs et donc, si j'ai bien saisi, pas très conseillés. Ceci dit, risquent ils vraiment de mettre à mal l'équilibre d'un ANP?

j'aimerai aussi associer la culture de certaines plantes en version "émergeante" pour donner un peu de hauteur et de continuité à ce projet en dehors du bac. Il me semble que les plantes listées par ailleurs supportent bien d'être à l'air libre à partir du moment ou leurs racines restent immergées favorisant ainsi l'absorption du CO2 par les feuilles et les nutriments de l'eau par les racines.
A ces fins, est ce qu'il serait judicieux d'utiliser la pompe suspendue (Marina S20) de mon bac pour irriguer les racines et par la même créer un petit mouvement de surface pour éviter la stagnation?


Enfin, je m'interroge sur la puissance nécessaire d'éclairage pour satisfaire aux besoins de l'ensemble du projet?


je sais pas si j'ai été très clair, vos avis et expertises seront les bienvenues!

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Ta population me semble excessive pour 80L, même pour un bac classique...

Les corydo (et même les ancistrus) imposent de choisir des plantes avec un réseau racinaire sérieux ! Donc oublie les gazonnantes délicates (glosso, HC...). Sinon pas de souci, on voit de nombreux bacs plantés avec des poissons de fond.

Plantes émergentes : papyrus !! c'est trop beau, j'adore... Il y a également beaucoup de plantes d'appartement qui sont contentes d'avoir les racines dans un aquarium, fittonia, Spathiphyllum, chlorophytum, sans compter que la plupart des plantes d'aquarium peuvent être cultivées en émergé. J'ai un chouette bouquin sur les aquapaludariums qui compile bien toutes les données et qui est magnifique, mais je ne trouve pas de lien. Si tu es intéressé, je te cherche les références.

Pour la lumière, comme dit TheEdge : autour de 30 lumen/L, personnellement, j'éclaire même un peu plus (50 lumen/L). Il faut que les plantes poussent vigoureusement, la santé de l'aquarium en dépend directement.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Même avis que Theobald sur l'ensemble, sauf peut-être les 50lumens/litre que je déconseille quand même! (J'ai pas dit que ca marchait pas, je dis juste qu'il vaut mieux se méfier si on ne veut pas avoir une eau vert fluo!)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@Theobald : bonne idée de compléter l'article par un liste de plante s'adaptant au mieux.

Pour mon retour d'expérience (note de --- à +++). C'est à croiser avec d'autre sources, car ce qui est vrai chez moi ne l'est peut-être pas chez d'autre. D'autant que certaines de mes plantes ont changé de comportement suite à des transplantations :

Ludwigia Glandulosa Perennis : - (pousse très lentement, mais c'est une plante difficile sur laquelle bcp de gens se sont cassé les dents)
Cryptocoryne Wendtii brown : + (Arrivée récemment, donc à voir sur plus longtemps)
Limnophila Aromatica (Ambulie aromatique) : ++
Alternanthera reineckii : + (S'en sort bien malgré la concurrence de voisins envahissants)
Anubia barteri : + (difficile à juger sur une plante à pousse naturellement très lente)
Didiplis Diandra : +++
Ceratopteris thalictroides (Fougère de Sumatra) : +++
Eleocharis sp. Mini : - (Commence lentement a tapisser, mais c'est pas la joie)
Myriophyllum Mattogrossense : +++ (Explosif, envahissant, c'est la plus prolifique et de loin)
Micranthemum Umbrosum : - (état quasi végétatif, mais ne dépérit pas)
Salvinia natans : +++
Staurogyne repens : + (A bien poussé, mais depuis une transplantation, reprend très lentement)
Ranunculus Inundatus : ++ (Attention, je met "++" car il a très bien poussée, mais depuis une transplantation, il stagne complètement et donc serait actuellement en "-")
Lobelia Cardinalis var. Petite : + (sauf le coté "cardinalis", chez moi, ça reste vert)
Ammannia sp bonzaï : + (Attention, je met "+" car elle a bien poussé, mais depuis une transplantation, il dépérit et donc serait actuellement en "---")
Ammannia pedicellata (Nesaea pedicellata) : ++ (Pousse bien. A été longue à reprendre, mais l'espèce est réputée pour cela)

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Je vais essayer de faire ça aussi bien que toi...
Je précise que je n'ai pas de poisson, juste des planorbes, crevettes, ostracodes, je pense que mes ANP ne sont pas assez pollués !

Hemianthus Callitrichoides : +++ (changement spectaculaire lors du passage en ANP)
Marsilea Hirsuta : ++ poussait déjà bien en classique
Echino Tenellus Broad leaf: - capricieuse, fait des très longues feuilles et plein de stolons, puis s'arrête et se raccourci pour un mois, puis repart... trop bizarre
Echino tenellus red : normal mais pas très red, peut-être à cause de la perte d'intensité d'éclairage liée à mon problème de led.
Crypto Wendtii : Normal
Eleocharis acicularis : -, nettement moins haute et un peu moins rapide qu'en classique
Vesicularia dubyana : +
Anubia nana "petite" : normal (mais effectivement difficile à juger sur une plante si lente)
Lomariopsis lineata : - (capricieuse, certains bouts poussent et d'autres végètent et s'abiment)
Fontinalis Antipyretica : normal
Myriophyllum spicatum : Capricieuse (J'ai une tige qui pousse à toute vitesse et les autres qui trainent la patte, j'essaie de la multiplier mais certaines boutures ne prennent pas)
Glossostigma elatinoides : ++ croissance vigoureuse et rapide, même dans les zones ombragées du bac
Hygrophyla polysperma : --- (croissance très lente, feuilles chétives, voire déformées)
Fissidens fontanus : - (drôle de couleur un peu rougeâtre)
Eleocharis sp Mini : normal
Bacopa caroliniana : - (croissance un peu plus lente mais continue, reste belle et s'étend plus en largeur qu'en hauteur)
Hydrocotyle verticillata : --, lente et capricieuse (l'était déjà en bac classique avec CO2 et ferti)
Staurogyne repens : -, très lente et ne semble toujours pas acclimatée après 6 mois... je vais tenter de la déplacer.
Bucephalandra wavy leaf : -- très lente, peu de feuilles, semble seulement commencer à être acclimatée (7 mois !)

J'ai d'autres plantes mais c'est encore trop récent pour se prononcer, je compléterai dans quelques mois.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Petite considération concernant l'éclairage : lorsque le soleil tape sur les bacs (seulement en hiver, en été je protège !) les plantes rapides comme la glosso, hc, micranthemum umbrosum, bullent allègrement ! J'ai donc fait un essai dans un petit récipient cylindrique (Diam 15.5cm, hauteur d'eau 10cm, moins de 2L) éclairé par un spot led de 640 lumen 4000K (vous avez bien lu : plus de 300lumen/L!), substrat terre de forêt couverte d'une fine couche de sable de loire fin (0.5-1cm, granu 1-2mm), eau de pluie. J'y ai mis de la glosso, HC, Eleo mini et echino tenellus red et ça pousse à la folie! la glosso et HC bullent continuellement et pour l'instant il n'y a presque pas d'algues, un tout petit voile sur le sable. Et pour le coup, Echino tenellus red est red ! Cette expérience est encore toute fraîche (2 semaines), faut voir ce que ça donne sur le long terme. Il est tout à fait possible que j'essaie un jour de faire un ANP (avec animaux) muni d'un éclairage monstrueux, pour voir... Je commence à penser que les plantes ont une capacité d'adaptation phénoménale, et que l'éclairage de nos aquariums peut être largement revu à la hausse !

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Mouai, éclairer beaucoup plus dans un aquarium avec animaux, le problème, c'est justement les animaux! Je vois bien que mes poissons sont plus à l'aise dans un aquarium un peu tamisé. Je ne tenterai donc pas ce type d’expérience sans avoir acheté une paire de lunettes de soleil pour tous mes poisson! :P

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

B-) :D

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Alors ma liste de plantes, dans un nano-cube Walstad. Pas de dry start.

- Varech d'eau douce : végetait dans les autres bacs, pousse bien
- Trèfle d'eau hirsute : pousse très très bien, fait des feuilles à plusieurs pâles
- Anubia barteri nana : pousse bien, fait des racines poilues
- mini Bolbitis : pousse très bien
- Bolbitis Heudelotii : m'a fait plisieurs feuilles alors qu'elle était en mort clinique depuis deux ans
- Mini Pellia : pousse vite
- Vallisneria nana: morte au démarrage, a entièrement repoussé à partir des bulbes, pousse bien avec des feuilles de quelques cm seulement
- Fougère de Java "narrow": me fait plein plein de toutes petites feuilles c'est cool
- Fougère de Java trident j'ai mis il y a une semaine une souche rampante cliniquement morte depuis des mois, elle me fait un début de feuilles
- Hygrophila corymbosa : la seule à pousser moins bien qu'en low-tech total, c'est lent et elle m'a même fait une intoxication au fer au démarrage (ce qui a sans doutes tué les vallis)
- Alternanthera reineckii / rosaefolia: pousse lentement, mais reste en bosquet très compact et de très belle couleur, ça se compense disons.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Salut theedge ! Superbe article, je suis totalement passé a côté, mais ça m'a bien donné envie d'essayer dans mon 80L ! ;)

Vu que le tuto et la discussion qui s'en suit a été très fournit niveau technique (sol/plante etc..) je voulais juste avoir quelques renseignements pour l'ignorant des aqua naturels (low tech, walstad et autres) que je suis !!!

Il faut être en sous population, oui mais par là il faut comprendre combien d'individus ? Dans 80-100L par exemple un couple de cichlidé nain ou un banc de micro poissons ? Voir moins ? Je fais appel a vos expériences personnels ;)

Tu dis aussi que 30lumens par litre est une "moyenne haute",que cela va mais que l'on peut descendre en dessous sans problèmes et que 50lumens par litre est vraiment trop, il faut viser donc vers les 20lumens/litre ? Je n'arrive pas a voir ce que cela représente, les leds sont elles obligatoires pour atteindre cette performance ou des néons peuvent faire l'affaire ? Question de budget :D au vu des prix des leds neufs ;)

Voilà je pense avoir fait le tour, merci encore, je présenterais ici aussi mes résultats (si je le fait :p )

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

"Il faut être en sous population"
Comme tu l'as vu plus haut, on a eu un petit débat la-dessus. Je dirais qu'il ne faut pas être en sur-population comme 90% des bacs classiques. Après, dire ce que l'on peut mettre, c'est difficile. Ca dépend de ta façon de nourrir, des plantes,... Mais pour moi, un groupe de cichlidés nains ou un banc de micro poissons, ça doit passer sans problème, voir un peu plus.

Sur l'éclairage... Là encore, difficile de donner une réponse absolue. Theobald nous fait du 300lumen/L, alors ce que j'en dis avec mes 30 lumens/litres... :)) Mais bon, il faut un éclairage efficace, ça c'est certain! Plus les plantes poussent, plus elles épurent l'eau. Mais c'est comme en aquariophilie classique, si on dépasse la limite, ça sera eau verte, algues filamenteuses,... Il faut aussi tenir compte qu'on utilise quasi obligatoirement des plantes flottantes, donc qui obscurcissent le reste de l'aquarium. Le choix des plantes est aussi à prendre en compte. Un équilibre à trouver donc. Pour moi, 20 lumens/litre, s'il n'y a pas d'éclairage naturel en complément, c'est trop peu. Etre entre 30 et 35 me semble bien, on doit même pouvoir aller au delà si le couvert végétal est dense.
Led ou néon, il n'y a aucune préférence à avoir. J'ai des Led, donc je parle plutôt en lumens, et puis c'est plus "scientifique". Comme les néons ont des rendements très variables, c'est toujours difficile de donner une équivalence, mais on va être 0.5 W/L et 1 W/L.
Comme en aquariophilie classique, il faut partir doucement, puis augmenter le temps d'éclairage petit à petit, pour prévenir l'apparition d'algues, mais aussi car les plantes flottantes vont gagner du terrain.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Merci pour ces précisions ;)

J'étais totalement inconnu a cette technique avant, je croyais que c'était une technique réservé aux plus expérimentés (genre rite d'initiation autour d'un feu la nuit :)) :P ) mais en faite la base technique (sol) est simple (comparé a ce que je pensais) et l'éclairage n'est pas plus fort que chez des iwagumis et autres aquascapes

Donc merci encore, je vais tirer une liste de plantes selon vos retour d'expérience+ d'autres avis sur d'autres sites mais je vais essayer de faire vraiment des bosquets de plantes bien verts, avec, si je trouve une souche "non industriel", chez un particulier par exemple, un couple de Mikrogeophagus ramirezi + melanoides et japonica dans mon 80L ;) je vous tiendrais au courant de toute façon

Et donc pour l'éclairage, du 60-80w en tout te semble suffisant ? (En néon)
Sinon 2600 lumens avec des leds?

Bref c'est pas encore d'actualité, j'ai le temps de réfléchir !!!

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Ouaip, le dimensionnement de l'éclairage me semble bon.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Mme Walstad conseille même un éclairage bien plus faible que ce qui se fait en aquascaping.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Oui, mais avec de l'éclairage naturel (proximité d'une fenêtre). Elle utilise aussi de plantes assez peu gourmandes en général, si on veut de la plante rouge, ca change un peu la donne. De plus, en aquascaping, on peut trouver des éclairages vraiment très puissants et on utilise pas de plantes flottantes.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

Ce n'est pas du tout pour ça qu'elle conseille un éclairage faiblard, les plantes flottantes n'entrent pas en jeux, ni le Soleil (qui est un plus, mais non obligatoire). L'éclairage faible c'est pour mieux concurrencer les algues car:
-Une forte lumière libère trop de fer dans l'eau, ce qui est la cause n°1 de l'apparition des algues.
-Les plantes sont très vite saturées en lumière et à partir d'une certaine intensité, les algues sont plus compétitives.


En gros en lumière basse, les plantes sont plus compétitives qu'en forte lumière. Et je peux vous assurer que dans la nature ça se confirme à 200%

Elle conseille aussi un éclairage relativement "froid" en couleur, dans les tons jaunâtres, car les plantes ont des pigments qui permettent d'absorber le jaune là où les algues en sont incapables. Une lumière "chaude", plus bleue aura tendance à relacher encore une fois trop de fer dans l'eau et favorisera en plus ces satanées algues pinceau.

Donc les éclairages conseillés en aquascaping, puissants et d'un blanc tendant vers le bleu, c'est très joli mais c'est risqué selon la bibliographie qu'elle condense dans son bouquin.

Concernant les plantes rouges, beaucoup peuvent se contenter d'un éclairage assez moyen, il faut juste les mettre dans un endroit dégagé, pas dans l'ombre.

Elle conseille aussi un éclairage long (12h) pour stimuler les plantes. Avec un temps d'éclairage court (les 8h recommandés) les plantes, même tropicales, se mettent en repos et ne poussent pas au maximum de leurs capacités.

...Et aussi de faire une pose au milieu de la journée mais ce point est particulièrement controversé, la plupart des mesures indiquant que ça n'aide pas spécialement à concentrer le CO2

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

De mémoire, pour la libération du fer, c'est surtout la lumière extérieur qui joue selon DW. C'est pourquoi, elle préconise, entre autre, pour lutter contre les algues de coller du scotch opaque sur la vitre de façon à éviter que le soleil n'aille taper sur la couche inférieur du substrat. La lumière provenant de l'éclairage entre moins en compte puisque filtrée à 99% par la couche supérieure du substrat et les plantes.

Pour l'éclairage long, en effet, il vaut mieux éclairer 12h que 8h. Une durée de 12h correspond un temps d'éclairage estival, période naturel de pousse, alors que 8 heures va plus correspondre à un ensoleillement d'hiver, période de dormance. Après les plantes n'y sont pas toutes sensible au même degré.

Pour la pose en milieu de journée, j'ai en effet un gros doute sur l'efficacité, au moins dans le cas d'un ANP. Pour mon expérience personnelle, le delta en le matin et le soir en CO2 est finalement assez faible (Je passe de 8 à 4 et gagne ~0.3 point de pH). Je doute donc que 2 heures de pose fassent beaucoup remonter ce taux. C'est peut-être beaucoup plus efficace dans le cas d'aquarium où on injecte du CO2 et où la consommation est très forte. Quoi qu'il en soit, je ne trouve vraiment pas ça très sain pour les poissons.

Re: L'Aquarium Naturel Planté pour les nuls

@Stalker, je ne comprend pas trop ceci :
"Elle conseille aussi un éclairage relativement "froid" en couleur, dans les tons jaunâtres, car les plantes ont des pigments qui permettent d'absorber le jaune là où les algues en sont incapables. Une lumière "chaude", plus bleue aura tendance à relacher encore une fois trop de fer dans l'eau et favorisera en plus ces satanées algues pinceau."

Pour moi un éclairage froid est justement un éclairage haut en degrés Kelvin et donc tirant vers le bleu, alors qu'un éclairage chaud tire vers le rouge et donc semble légèrement jaune. Je ne me souviens pas trop de ce qu'elle écrit à ce sujet, où est la "vérité" ?

Retour sur la liste des sujets