Aquariophilie d'eau douce

Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Bonjour,

Je réouvre un sujet sur mon bac, car il rencontre un nouveau phénomène. Les hygrophila disformis présentent des trous
que j'attribu aux planorbes (potassium: 15mg/L). Cependant j'ai lu à travers le forum que les planorbes ne mangaient que les plantes malades ou abimées.
Quand je regarde mes plantes je ne vois pas de carences particulières, elles sont peut être d'un vert un peu clair.

De plus, des algues filamenteuses prospèrent, j'imagine qu'elles profitent de la place laissée par mes plantes et
les algues encroutantes noires [voir sujet précédent Apparition algue noire]
presque disparues après l'introduction de 3 clithons et de quelques planorbes.

Quelques photos:
photo1
photo2
photo3
photo4
photo5
photo6
photo7

Quels sont les paramètres à l'origine des problèmes de mon bac ?

Merci d'avance.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

L’Hygrophila difformis est assez exigeante. Il lui faut un sol riche, des apports réguliers en fer et un éclairage intense. La diffusion de CO2 est un plus, mais n’est pas obligatoire. Elle consomme énormément de nitrates (B-Aqua).

Le bac est bien planté, de toute évidence il manque de nutriments.
Quel est le sol fertile ? Quels sont les intrants ?

En clair, si les plantes ont une croissance faible, elles résistent forcément moins bien aux escargots végétariens et laissent la place aux algues.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Pour le sol fertile, 2.5L de JBL aquabasis plus.

En engrais j'ajoute hebdomadairement 1 pression de Tropica prenium nutrition (2-3mL)

Pour les nitrates, j'utilise de l'eau du robinet qui a une teneur de 30mg/L en moyenne.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Il semble que tous les ingrédients pour réussir sont là.
La lumière, peut-être ? Sinon, je ne vois pas.

Dans les bac très planté, il y a sans doute des interactions non maitrisées entre plantes (Allélopathie) qui sont très difficiles à cerner.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Pour l'éclairage:
6500K
8W
12h / jour

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Hello
Alors déjà bravo, parce que le bac a l'air vraiment esthétique, bien planté, etc.

C'est difficile de savoir ce qui peut impacter les plantes. En général on ne peut qu'essayer d'optimiser la pratique et avoir une approche pragmatique.
Par exemple mettre un engrais de façon quotidienne plutôt qu'hebdomadaire.
Augmenter un peu la dose et observer, pour identifier un manque. Après tout entre le démarrage et maintenant, ton volume de plante a certainement augmenté, et les besoins ont augmenté en conséquent.

Mais sur la page de ton bac, il y a une chose qui m'interpelle : tu dis que ton eau est trop dure pour certaines plantes.

En dernier lieu, parfois certaines plantes ne se plaisent pas dans un bac, alors qu'elles prolifèrent chez le voisin. Il y a une part d'inconnu, si ce n'est d'aléatoire.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Oui, je pense que je vais essayer de répartir et de mieux proportionné mon apport d'engrais sur la semaine.

Oui, à ses débuts mon bac avait un GH de 14 :-O , qui maintenant se stabilise autour de 8.

Cette dureté plus mon éclairage un peu faible et eleocharis n'arrivait pas du tout à se développer je n'avais que des racines, maintenant elle se développe plus et garde son vert.

Les agues qui se développent le plus semble être Oedogonium.

Re: Algues filamenteuses et hygrophilia à trou

Je mets à jour cette discussion pour donner des nouvelles de mon bac.

Les hygrophilia disformis étaient bien en carence laquelle je ne sais pas, surement nitrate/phosphate vu les très faible taux de l'eau.

Plusieurs pieds ont pourri privant la plante des aliments du substrat, et comme l'eau est très faiblement chargée en nutriment, le problème est arrivé.

J'ai récupéré les têtes pas trop trouées/atteintes par les algues et je les ai placé "hors sol" pour éviter qu'elles pourrissent de nouveau.

Je pense remplacer les 4 pieds perdus par une plante à croissance lente je n'ai pas encore décidé laquelle, peut être avez vous des idées (éclairage moyen-faible, croissance lente, pas d'aports de Co2).

La répartition de l'apport d'engrais sur la semaine a eu des effets positifs sur les algues, les Oedogonium sont en nette regression, les filamenteuses qui font des "moutons de poussière" ça ne bouge pas mais très simple à retirer, les encroutantes disparues ou presque, quelques touffes d'algues pinceaux que je retire dès que j'en vois.