Aquariophilie d'eau douce

La vie trépidante des gouramis

Pour ceux que ça intéresse, je vais raconter les tribulations de mes gouramis (Trichogaster trichopterus) depuis que j’en accueille dans mon 180l. Ca se situe un peu entre Santa Barbara et Guerre et Paix. Ces poissons peuvent vraiment avoir un caractère de cochon et il vaut mieux être prévenu ;-)
Tout d’abord, aquariophile quasi débutante, je jette mon dévolu sur le gourami bleu en me renseignant sur internet, puis je me laisse conseiller dans un magasin qui a bonne réputation. Le vendeur, qui a l’air d’être le patron, me dit qu’il est possible que je prenne 2 couples pour mon aquarium. Premier faux pas. Je prends donc un couple bleu et un couple doré. Je les installe dans mon aquarium, et quelques semaines plus tard, mes poissons ont un peu grandi et je m’aperçois que je n’ai pas 2 couples mais 3 mâles et une femelle !! Aïe ! Une hiérarchie n’a pas tardé à s’installer et le gourami étant territorial, un mâle dominant a émergé, et la pauvre femelle complètement martyrisée…

Pour tenter de rétablir un équilibre, je retourne acheter une femelle. J’en ramène une petite, ce qui me fait donc 3 mâles et 2 femelles. A ce point là, c’est sûr que j’en ai trop pour mon litrage, mais finalement, ça ne se passe pas trop mal. Les 2 femelles se partagent les brimades des mâles qui les poursuivent, un mâle sur les 3 est clairement dominé par les 2 autres, mais comme l’aquarium est bien planté et offre plein de cachettes tout le monde a l’air de se porter plutôt bien.

Au bout de quelques mois : coup de théâtre ! Je rentre un soir, et je retrouve le mâle dominant qui jusque là arborait une belle robe sombre, complètement décoloré et prostré dans les plantes du fond. Par contre, absolument aucune blessure visible. Il s’était fait détrôné par un autre mâle qui fanfaronnait à l’avant de l’aqua dans l’espace dégagé ! La fin de ce pauvre dictateur déchu est tragique : il s’est laissé mourir de honte et de chagrin dans le fond de l’aquarium. Il était devenu complètement apathique et mangeait du bout des lèvres ; il n’avait plus goût à rien.
Suit une période sombre au cours de laquelle le nouveau tyran ne laisse pas une seconde de répit à ses compagnons.
Pour tenter encore une fois d’arranger cette situation critique, je reprends une nouvelle femelle, mais cette fois je fais le tour des animaleries et magasins d’aquariophilie pour en trouver une bien grosse. Le soir, je capture le mâle dominant et le place dans un petit bac chauffé de 10l pour 24h. Je change de place quelques éléments du décor pour le désorienter un peu et je laisse la nouvelle femelle prendre possession des lieux. Et la stratégie marche parfaitement : le lendemain soir lorsque je réintroduis le despote, il se fait salement courser par la nouvelle femelle dominante !
S’en suivent quelques semaines (ou mois, je ne sais plus) d’équilibre, jusqu’à ce que l’ex-mâle dominant se laisse mourir à son tour, et que je perde la petite femelle trop maltraitée par les autres et présentant une sale blessure…

Aujourd’hui il me reste donc la grosse femelle dominante, une femelle très dominée, et un mâle qui forme un couple dominant avec la grosse femelle. Pour l’instant tout a l’air d’aller bien comme ça, et je croise les doigts pour qu’il n’y ait pas de nouveau retournement de situation tragique !

J’espère que cette petite histoire pourra servir à d’autres qui possèdent ce poisson ou qui comptent en acquérir. C’est une histoire un peu triste qui est due principalement (comme dans beaucoup de cas j’en suis sure) à mon inexpérience et aux mauvais conseils d’un vendeur, alors que j’avais fait mon possible pour m’informer avant d’acheter les poissons. Je pense que maintenant si je devais remettre ces gouramis dans un 180l, je prendrais juste un couple. Et si jamais le mâle se montrait trop agressif avec la femelle, je pense que je rajouterais une femelle mais que je m’arrêterais là.

Mais à côté de tout ça, c’est vraiment un poisson magnifique et très intéressant. Je ne regrette pas d’en avoir dans mon bac, ce sont vraiment des personnages hauts en couleur dans la population !

Re: La vie trépidante des gouramis

Merci Cissou pour ce témoignage sur ton retour d'expérience avec les gouramis. Grâce à lui on mesure bien l'importance de prendre en compte la territorialité de l'espèce du poisson qu'on souhaite introduire dans son aquarium et l'espace offert. En tout cas, je pense que désormais ton petit harem d'un mâle et 2 femelles est très bien pour ton litrage. C'est vrai que lorsqu'on débute dans l'aquariophilie, on ne peut pas se douter qu'une tel hiérarchie avec des dominés et des dominants peut s'établir entre les poissons. Ces histoires sont toujours impressionnantes et passionnantes !

Re: La vie trépidante des gouramis

Triste histoire!

Mon père à également acquis deux couples récemment dans un 240L, j'espère que ça se passera mieux pour eux!

Re: La vie trépidante des gouramis

comment différencier male et femelle