Aquariophilie d'eau douce

5 centimètres d'écailles pleines d'énergie !

Présentation de ce poisson couleur cuivre originaire du bassin de l'amazone et de l'Orénoque

Attention avec l'Hasemania nana on est en présence d'un poisson aux écailles cuivres plein d'énergie. Très apprécié en aquariophilie du fait de ses couleurs attrayantes et de sa petite taille (5 centimètres), il peuple depuis bien longtemps de très nombreux bacs d'eau douce au biotope amazonien de préférence. Si l'aquariophile débutant est sensibilisé à l'importance d'apporter une eau chimiquement compatible avec le choix des poissons tropicaux qu'il réalise, ce tétra cuivré peut tout à fait lui être conseillé. Vendu systématiquement en animalerie pour quelques euros, il nage dans un bon nombre d'aquascapes car sa couleur met en valeur la végétation. Originaire du bassin de l'amazone et de l'Orénoque, ce poisson est perpétuellement en mouvement et déploie une énergie formidable au sein de l'aquarium parfois au détriment du bien-être de certains colocataires du bac plus calmes. C'est pour cette raison qu'il est indispensable de prendre quelques précautions avant de faire l'acquisition de cette espèce.

L'aquarium idéal pour ce poisson cuivré

L'Hasemania nana est un animal aquatique grégaire comme tous les characidés de petites tailles. Non seulement c'est important de respecter un nombre minima du nombre d'invidus qui compose le banc pour le bien-être du Tétra mais également pour celui des poissons qui cohabitent avec lui. En effet, en nombre insuffisant, il déploiera toute son énergie à taquiner les autres habitants. Ce phénomène est couramment observé en aquariophilie, pas vraiment spécifique à cette espèce, mais comportement particulièrement exacerbée chez l'Hasemania nana. La cohabitation est même jugée impossible avec tous les poissons portant une longue queue à voile comme le Guppy ou le mâle Betta par exemple car celui-ci n'aura de cesse de vouloir les mordiller et finira par déchiqueter ces nageoires. Ce comportement légèrement belliqueux prend encore plus d'ampleur chez le mâle lors des périodes de reproduction. En résumé si l'aquarium ne fait pas au minimum 200 litres, il est déconseillé de maintenir l'Hasemania nana avec une autre espèce qui partage comme lui la zone du milieu du bac. Si ça n'est pas le cas, un volume minimum de 60 litres suffit à son élevage en spécifique.

Espèce assez robuste vis à vis des maladies courantes des poissons d'aquarium, il est très important pour maintenir ses individus en bonne santé de respecter les conditions et les paramètres nécessaires à sa maintenance. Il faut une eau pouvant aller de nettement acide (ph de 5.5) à la neutralité. Mais il faudra obligatoirement utiliser des techniques pour le diminuer au cas où il dépasse la limite haute de 7.5. La dureté de l'eau est également un paramètre essentiel à prendre en considération. Le GH ne doit pas dépasser 8°d. Pour atteindre un tel niveau de douceur, on doit obligatoirement utiliser une eau déminéralisée en partie avec celle du robinet (eau osmosée, de source ou de pluie). Dans tous les cas, il faut bien vérifier la présence des no3 en faisant des tests, car ce Tétra ne les supporte pas en dose trop importante. De même, peu enclin à tomber malade du fait de sa bonne constitution, il n'est pas non plus invulnérable. Une acclimatation dans les règles de l'art doit être faite pour l'introduction des poissons dans leur nouvel environnement afin de ne pas les traumatiser ou de provoquer le moindre choque. Il faut avoir bien entendu respecté le délai minimum du cycle de l'azote même si celui-ci a été accéléré avec des bactéries vivantes. Le moindre pic de nitrites (no2) sera fatal à ces poissons pourtant résistant.

On peut nourrir l'Hasemania nana avec des flocons du commerce mais il faut éviter les granules qui sont généralement trop grosses pour sa petite bouche. L'alimentation idéale reste comme beaucoup de poissons tropicaux, les proies vivantes. Ce petit glouton se jettera littéralement dessus avec voracité. A défaut, la nourriture congelée sera une bonne solution d'appoint qu'il ne délaissera pas.

Reproduction

La reproduction de l'Hasemania nana est jugée facile par les aquariophiles. Elle doit néanmoins se dérouler dans un bac spécifique afin de protéger les alevins mais également les œufs de la prédation des parents et des autres poissons adultes du bac communautaire. Ils éclosent généralement au bout de 2 à 3 jours, variable selon la température de l'eau. Les alevins sont minuscules et les nauplies d'artémia sont un peu gros pour eux durant les premiers jours de leur existence. Il faut privilégier des nourritures liquides ou des rotifères qui seront plus adaptées à la taille de la gueule du bébé Tétra.

Parade amoureuse de l'Hasemania nana - Dans cette vidéo on remarque immédiatement l'agitation qui règne dans cet aquarium dédié à sa reproduction.

Le dimorphisme sexuel de l'Hasemania nana est visible qu'une fois les poissons arrivés à maturité sexuelle. Le principal critère de différenciation étant le ventre plus rebondi de la femelle alors que celui du mâle reste plat (pas creux sinon c'est un signe de maladie). De même, la nageoire anale est terminée par une tâche bien blanche chez ce dernier alors qu'elle a une teinte davantage jaune chez la femelle. Il est à noter à ce propos, que la coloration cuivre de ce poisson est accentuée chez les mâles en période de reproduction.