Aquariophilie d'eau douce

L085, L018, L177 ou bien encore le Pléco Golden Nugget

Un poisson chat noir avec des taches jaunes

On l’appellera Baryancistrus xanthellus mais en tant que Loricariidé non officiellement décrit, on le retrouve bien souvent nommé par ses numéros ou encore par son patronyme anglophone de Pléco Golden Nugget. Il fait partie des Baryancistrus les plus représentés en aquariophilie grâce à ses couleurs reconnaissables entre milles. Sa robe est tachée de jaune sur fond noir avec un liseret jaune sur le dessus du corps et des nageoires. La taille de ses taches jaunes est variables selon l'origine géographique où ce poisson chat a été pêché. Cette caractéristique lui a valu la création de 3 sous ensembles pour définir l'espèce non décrite :

  • L085
  • L018
  • L177

Cette liste est rangée selon la taille des tâches. Ainsi le numéro L085 est attribué aux Baryancistrus avec les plus petites tâches jaunes, L018 aux moyennes et pour finir le L177 aux plus grandes.

Cette espèce est facilement trouvable dans le commerce aquariophile ou dans les sites de vente de poissons tropicaux comparée à d'autres Baryancistrus. Par contre, il n'est pas donné, il va falloir y mettre le prix ! Le meilleur moyen reste de se le procurer par le biais des petites annonces entre particuliers.

L'aquarium idéal, attention à la cohabitation intraspécifique !

Le Baryancistrus xanthellus aime les eaux plutôt chaudes (température entre 25 et 30 degrés) mais surtout fortement brassée. On n'hésitera pas à équiper son aquarium d'une puissante filtration en orientant judicieusement le flux pour y créer un courant important. L'idéal reste de s'équiper d'une pompe de brassage en complément de son filtre.

En étant un poisson de fond nocturne, on dit souvent qu'il est timide en aquarium car finalement on le voit peu souvent la journée. Ça n'est pourtant pas un trait de son caractère. C'est une espèce aquatique territoriale qu'il vaut mieux faire cohabiter seule ou alors il faut posséder un vaste aquarium si on souhaite élever plusieurs individus. On déconseille absolument sa cohabitation avec d'autres Loricariidés tels que l'ancistrus ou le Pléco commun. Les combats dans la lutte pour le territoire s'achève quelques fois par la mort d'un des mâles surtout en intraspécifique.

Les informations concernant la reproduction du Baryancistrus xanthellus ce sont pas nombreuses, ce point ne sera pas développé. Si vous avez des données concernant son protocole d'élevage, n'hésitez pas à en faire part sur son forum dédié ci-dessous.