Aquariophilie d'eau douce

Informations et maintenance du gourami grogneur nain

Présentation et description

Le genre trichopsis auquel appartient le gourami pygmée est le groupe des gouramis grogneurs. Chez ces poissons, le mâle à la particularité d’emmètre des grognements parfaitement audibles au moment de la reproduction et lorsqu’il affronte un congénère. Son grognement rappelle le bruit d’une chaise en osier qui grince.

Deux mâles s'affrontent - 09/02/2017

Il comporte 3 espèces dont les couleurs sont assez proches :

  • Trichopsis schalleri mesurant jusqu’à 7cm.
  • Trichopsis vittata pouvant atteindre 6cm.
  • Et Trichopsis pumila, qui mesure 4cm.

C’est à ce dernier, aussi appelé Gourami pygmée que nous allons nous intéresser.

Comme les autres membres de ce groupe, le trichopsis pumila est originaire d’asie du sud, plus précisement, on le rencontre à l’état sauvage au vietnam, en thailande et a sumatra. Son milieu naturel est formé de fossés, de petites mares et de tourbières.

Maintenance en aquarium

Le trichopsis pumila apprécie les eaux douces et acides. C’est un poisson calme voir timide mais pouvant se montrer belliqueux avec ces congénères en période de reproduction. L’idéal est d’avoir un trio d’1 mâle et 2 femelles. Un aquarium de 30 litres est suffisant pour la reproduction mais il vaut mieux avoir un petit groupe (au moins 6) dans 100-120l. L’aquarium doit disposer de cachettes et de plantes à feuilles longues et fines.

Plutôt carnivore, le trichopsis pumila apprécie les petites proies vivantes et les aliments congelés. Il accepte également les paillettes à condition qu’elles soient de petite taille (4mm) car sa bouche est très petite.

Assez délicat, c’est un poisson recommandé pour les amateurs avertis. Il cohabitera facilement avec d’autres nano fish calmes : rasbora galaxy, petits tetra… Chez moi, la cohabitation avec les crevettes (néocaridina) se passe très bien mais il semblerait que certains aient eut des problème avec des japonica: les trichopsis n'attaquant pas les adultes mais les œufs sous les femelles.

Reproduction

Tout d’abord le dimorphisme sexuel

La femelle à le ventre plus rebondi et sa dorsale est arrondie. Parfois, on peut distinguer les œufs jaunâtres dans sa cavité abdominale. Le mâle est plus fin et sa dorsale est pointue.

Reproduction

Lors de la reproduction, le mâle commence à construire un nid de bulle de très petite taille sous une large feuille à proximité de la surface. Le nid peut aussi se faire dans une cavité du décor.

Construction du nid de bulles - 09/02/2017

Il parade ensuite autour de la femelle en poussant quelques grognements, l’amène sous le nid puis l’enlace et la retourne sur le dos.

Accouplement - 09/02/2017

La femelle émet alors quelques oeufs qui sont immédiatement fécondés par le mâle. Comme ils sont recouverts d’un film huileux, ils remontent vers la surface. Le mâle les saisit alors dans sa bouche et les place dans son nid et les surveille. Ce manège se répète ensuite plusieurs fois. Une ponte complète comporte généralement 50 à 60 œufs, parfois jusqu’à 200.

C’est à ce moment qu’il peut être agressif envers les autres poissons de l’aquarium : gare à celui qui s’approche un peu trop près du nid ! Les alevins éclosent au bout de 2 ou 3 jours et restent dans le nid 2 jours de plus. On peut ensuite les voir nager dans les plantes flottantes. A ce moment, on peut les pêcher et les mettre en couveuse. Ils mesurent 1 ou 2 mm de long.

Alevins Trichopsis pumila - 09/02/2017

Ils doivent alors être nourris avec du plancton (animal ou végétal).

Pour « élever » du plancton, l’idéal est de placer un pot rempli d’eau de l’aquarium et d’un peu d’engrais pour plante verte près d’une fenêtre. L’eau devrait virer au vert foncé et s’épaissir. Prélever cette eau verte à l’aide d’une pipette et faites tomber quelques goutte dans la couveuse pour nourrir les petits.

Lorsque ces derniers ont un peu grandi (au bout d’une semaine environ), on peut commencer à leur donner des anguillules en plus du plancton puis des nauplies d’artemia et des paillettes écrasées.

Pour la survie des petits, il est important de faire attention à la température de l’air à la surface de l’aquarium. Celui-ci doit être le plus stable possible (chaud et humide). En effet, au bout d’une semaine environ, le labyrinthe (qui permet au poisson de respirer l’air en surface à l’âge adulte) se forme et les petits sont extrêmement fragiles à ce moment-là.

J’ai eu de nombreuses repos de ce poisson et j’ai récupéré plusieurs dizaines d’alevins. Seul deux ont atteint l’âge adulte. Généralement, la première semaine se passe bien pour tout le monde puis il y a une forte mortalité. A 15 jours normalement, les petits sont tirées d’affaire, vous pouvez les transférer dans un bac d’élevage pour les alevins (chez moi, c’est le bac à crevettes). Je les y laisse jusqu’à ce qu’ils mesurent environ 1cm puis je les remets avec les adultes.

Pour plus d’information sur la reproduction du trichopsis pumila, je vous conseille de lire cet excellent sujet (dont proviennent toutes les photos de la repro). Article sur la reproduction des Pumila - Alain Ragnier - Aqua 35.

Sources

Photos :