Aquariophilie d'eau douce

Un petit poisson qui dépose ses oeufs hors de l'eau !

Introduction

Le copella arnoldi appartient à la famille des lébiasinidés. Il est originaire d'Amérique du Sud, principalement du Brésil, Surinam et Guyane. On le trouve également sous le nom de characin arroseur. Il vit dans des zones à la végétation dense, fréquemment inondées. Les eaux dans lesquelles il évolue sont sales et sombres. Ceci étant du à la décomposition des végétaux.

Maintenance en aquarium

Les individus d'origine sauvage sont plus exigeants et donc plus fragiles que ceux issus de l'élevage. Les paramètres à respecter sont les suivants : une température comprise entre 25° et 29°, le pH légèrement acide doit se situer entre 5,5 et 7 et le GH entre 5°d et 10°d.

Ce poisson est relativement petit, 3 à 4 centimètres et sa timidité ne convient pas à un bac communautaire contenant des espèces plus grandes pouvant se montrer plus agressives au moment de la distribution de la nourriture. En revanche étant de nature pacifiste il cohabite volontiers avec des poissons de taille similaire à la sienne. Il est préférable de le maintenir par groupe de 8 à 10 individus soit dans un aquarium de 50 à 80 litres avec d'autres espèces soit seul dans un nano aquarium.

Le copella arnoldi est actif et le mâle un peu plus imposant que la femelle possède de jolies couleurs plus vives que sa congénère.

Son corps est allongé, ses teintes vont du rose saumon au brun en passant par des nuances argentées. Les nageoires sont en général colorées de rouge et la caudale est en plus soulignée de noir. Quant à la dorsale assez développée chez le mâle, elle possède à la base une tache blanche bordée de noir.

Reproduction

Le mode de reproduction est un argument de choc pour les aquariophiles, en effet la méthode est tout à fait particulière. La ponte a lieu uniquement sur des endroits émergés. Soit la vitre supérieure de l'aquarium soit sur des feuilles flottant en surface ou sur des pierres dont la partie haute est en dehors de l'eau. Il va donc de soit que cette reproduction n'est pas des plus faciles à obtenir.

Au moment du frai le couple s'enlace et reste collé l'un à l'autre pour effectuer en même temps un saut qui va leur permettre de déposer les œufs à l'endroit choisi par le mâle. Cette opération a lieu plusieurs fois de suite et peut produire jusqu'à une ou deux centaines d'oeufs.

Le mâle après avoir éloigné la femelle et tous les intrus possibles va alors grâce à sa nageoire caudale projeter de l'eau et arroser les œufs. Ceci jusqu'à l'éclosion qui se produit au bout de trois jours. Les parents ne dévorent pas leur progéniture mais ils ne s'en occupent absolument pas. Il faut donc, pour tenter d'obtenir des bébés, prélever les futurs alevins juste avant l'éclosion, de les placer dans un petit bac sans filtration, mais en prenant soin de faire des apports quotidiens d'eau saine. Pendant 24 heures les alevins restent immobiles au fond et ne commencent à se déplacer qu'après avoir épuisé leur réserve vitelline. A ce moment là leur alimentation sera composée d'infusoires. Il faut attendre entre 2 à 3 semaines pour les voir grandir un peu et pour pouvoir les transférer dans un petit aquarium spécifique. On peut alors leur offrir des nauplies d'artémias. Quand ils auront atteint une taille suffisante ils pourront rejoindre le bac communautaire.

Alimentation

Le copella arnoldi est omnivore. Dans la nature il se nourrit essentiellement de petits insectes, de petits vers ou de petits crustacés. Il accepte volontiers poudre et paillettes adaptées, mais apprécie bien évidemment l'apport de vivant ou congelé de type daphnies ou artémias.

Son espérance de vie peut aller jusqu'à 2 voire 3 ans.