Aquariophilie d'eau douce

Le plus souvent, elle se fait appeler loche yoyo en aquariophilie

Présentation de la plus petite des botias

La botia lohachata appartient à la famille des cobitidés. Elle est originaire du Pakistan, Inde, Népal, Bengladesh. Plusieurs noms lui sont donnés : loche réticulée, loche de chaudhuri (le premier à l’avoir décrite) ou encore loche yoyo à cause de sa robe qui possède une succession de taches noires alternant la forme de Y et de O surtout chez les juvéniles, les adultes ont des couleurs et des marques moins prononcées.

Ce poisson est le plus petit des botias, dans la nature il peut mesurer jusqu’à 13 centimètres, mais dans un aquarium il fait 7 à 8 centimètres, tout au plus 11 centimètres. Son corps est blanc argenté et irisé, un zébrage noir marbré recouvre son dos, sa bouche est munie de barbillons.

Maintenance en aquarium

La botia lohachata est un poisson plutôt peureux et sociable, il est nécessaire de ne pas le laisser seul prévoir si vous voulez en posséder 4 à 5 individus. Il faut absolument éviter de le mettre en compagnie d’espèces trop grandes ou agressives. Le bac doit avoir une contenance d’au minimum 100 litres, être bien planté car la botia lohachata étant craintive, elle aime à se réfugier dans la végétation ou dans d’autres cachettes aménager par vos soins. L’éclairage doit être modéré, elle n’aime pas la lumière vive, sa vie est principalement nocturne. Il arrive parfois qu’elle s’enfouisse complètement dans le sol et qu’elle disparaisse de votre vue, de ce fait tout substrat coupant est à bannir.

Paramètres conseillés

Les paramètres préconisés pour l’eau sont les suivants : température comprise entre 24° à 30°, le pH de 6,5 à 8, le GH entre 5°d et 12°d, l’eau doit être douce et il faut effectuer des changements réguliers. On peut le classer parmi les poissons à maintenance assez délicate, au moment de l’achat dans un magasin d’aquariophilie bien vérifier sa vivacité, toute botia amorphe, aux nageoires abîmées signifie que son état de santé n’est pas bon donc promis à une mort certaine.

En revanche pour la nourriture la botia lohachata est très facile, elle accepte volontiers presque toutes les formes d’aliments : vivants, congelés, granulés, comprimés pour les poissons de fond, mais elle apprécie tout particulièrement les artémias ou les vers de vase, et fera un festin avec des escargots qu’elle aspire aisément. Si vous souhaitez avoir une colonie de petits gastéropodes (physes, planorbes, Melanoides , ..) ne pas mettre de botia dans le bac.

Dimorphisme sexuel et reproduction

En ce qui concerne le dimorphisme sexuel il n’existe pas de réelles différences si ce n’est la taille, le mâle est légèrement plus mince. Il n’y a pas de reproduction connue en aquarium, bien qu’il arrive quelques fois de constater qu’une femelle a un abdomen bien arrondi plein d’œufs, le processus s’arrête là.

La botia lohachata a une espérance de vie d’une dizaine d’années.