Aquariophilie d'eau douce

Un crustacé aquatique commun en France bien utile pour son aquarium

Présentation de l'Aselle

L'aselle (Asellus aquaticus) est un crustacé isopode proche des cloportes terrestres présent dans la plupart des plan d'eau de la métropole. Très résistante, elle peut survivre dans un point d'eau asséché en se terrant dans la vase, supporte la pollution et le gel.

La tête de l'aselle porte une paire d'antennes, une paire d'antennules et deux yeux à facettes. Le corps est constitué de sept segments plats portant chacun une paire de pattes servant à la locomotion. Le pléon ("queue") en forme de bouclier est d'une seule pièce et terminé par deux organes sensoriels fourchus (les uropodes). L'arrière du corps et le pléon sont parcourus par deux bandes réfléchissantes.

L'aselle est un détritivore qui se nourrit de matière organique en décomposition, en aquarium il sert de fossoyeur au même titre que les escargots (Planorbe, Physe, Mélanoïde, etc...) ou de nourriture vivante. Certains éleveurs de poissons l'utilisent comme sentinelle pour les pontes: un œuf mort est dévoré au moment où il commence à moisir sans infecter les autres.

L'aselle est un exécrable nageur qui préfère se déplacer sur les surfaces dures. En présence de poissons elle devient exclusivement nocturne et passe ses journées cachée sous le décors.

Lorsqu'un femelle est prête à pondre, un mâle (généralement plus petit) se fixe sur son dos et l'accompagne dans tout ses déplacements (promenade nuptiale) jusqu'à la mue où les œufs sont fécondés et placés dans le marsupium, une poche ventilée entre ses pattes. Les petites aselles naissent déjà formées mais avec un paire de pattes en moins qui leur poussera a leur première mue.