Aquariophilie d'eau douce

Un étrange animal aquatique pour nos aquariums

Introduction et présentation de l'Axolotl

Tout droit sortie du laboratoire d'un savant fou ou de la préhistoire, qu'elle est donc cette étrange bête, avec sa drôle de tête entourée de branchies, ses pattes presque terrestres et sa queue aquatique ?  Est-ce un poisson ? Un lézard amoureux des fond sablonneux ?

Non, il s'agit de l'Axolotl, un petit amphibien totalement aquatique existant sur notre planète depuis des millions d'années.

A l'état sauvage cet étrange animal vit exclusivement au Mexique dans les lacs de Xochimilco, de Chalco et dans les canaux qui s'y déversent. Hélas, c'est une espèce quasi disparue et les quelques spécimens restants sont l'objet de toutes les attentions de la communauté scientifique.

Axolotl est un animal aquatique étrange - Photo d'un Ambystoma mexicanum sauvage issue de cet article où il est indiqué que l'amphibien a pu être filmé dans son milieu naturel malgré sa prochaine disparition totale malheureusement. Les Axolotls n'existeront bientôt plus qu'en aquarium ... - 30/06/2014

Introduits en Europe vers la fin du XVIIIe siècle, sa facilité de reproduction a permis de pérenniser sa présence dans nos contrées depuis cette époque. En effet, nos Axolotls domestiques sont issus d'années et d'années de reproduction en captivité. Que l'amateur soit rassuré, aucun ne provient de milieu sauvage.

Autres noms

  • En japonais : Wooper Looper
  • En espagnol : Ajolote 
  • En portugais : Axolote ou Axolotle
  • En turc : Aksolotl
  • En suomi : Aksolotli 
  • En anglais (Nouvelle Zélande) : the Mexican Walking Fish (« le poisson mexicain marcheur »)

Avant d'être nommé scientifiquement Ambystoma Mexicanum, l'Axolotl s'est appelé « Siren Pisciformis de Shaw » ou « Sirène ». 

Habitât et alimentation

Là-bas, les eaux du lac dépassent rarement 20°C en été, et ne descendent guère en-dessous de 6-7°C en hiver.

Son alimentation est composée de petits poissons, dalevins, de larves dinsectes, de têtards, dinsectes, de vers, de crevettes et dautres petits crustacés deau douce.

Description de cette drôle de bête

La taille moyenne de l'Ambystoma mexicanum est de 20-30cm, mais quelques grands spécimens ont déjà été observés dans la nature de plus de 43 centimètres !

Sa curieuse tête est plate et arrondie, son museau arrondie possède deux petites narines lui donnant l'air de ressembler à un personnage souriant. Son corps longiligne est pourvu de 4 petites pattes portant des doigts (4 à l'avant et 5 à larrière). Ces dernières ne sont pas assez « solides » pour supporter son propre poids hors de l'eau. Elle lui servent cependant à se déplacer sur le fond. Il est terminé par une queue. Cet appendice concentre d'ailleurs toute sa force.

Mais ce batracien ne serait pas aussi fascinant s'il ne possédait pas, en plus, un voile partant de derrière sa tête et allant jusqu'au bout de sa queue. C'est ce moteur/gouvernail qui va lui servir à se propulser et à se diriger à la manière d'une anguille, d'un congre ou d'une murenne.

Sa peau est très sensible car sans écailles, elle est mince, souple, et glissante. Petite particularité, elle lui sert en plus à respirer. Elle est recouverte d'un mucus et d'une fine couche bactérienne.

Le dimorphisme sexuel de l'Axolotl est relativement aisé sur les individu adultes. Un cloaque long et boursouflé, c'est un mâle. Petit et plus pointu, c'est une femelle.

Maintenance en aquarium et comportement

De part son biotope spécifique et ses besoins, notre ami, l'Axolotl sera maintenue en bac spécifique. Pour le bien être de vos pensionnaires, il est impératif de privilégier un aquarium dont la surface au sol soit la plus grande possible avec une hauteur d'au moins 40cm.

La taille du bac devra impérativement tenir compte de la taille adultes du ou des pensionnaires. On se basera sur 0,1 m² pour un adulte de 25 cm.

Vu que son sang est froid et que sa température corporelle dépend de la température de son environnement, il sera inutile de prévoir de chauffage. Il sera d'ailleurs fortement conseillé de prévoir un groupe froid ou équivalent afin d'éviter que la température n' excède pas les 22/23 degrés.

Bien que moins sensible aux caractéristiques de l'eau, on s'en tiendra aux fourchettes suivantes :

  • Température de 16 à 22 °C (Optimum 16 à 18°)
  • PH de 7,5 à à 9
  • 11 à 30 GH

Au delà ou en deçà de ces valeurs, cela peux devenir dangereux pour vos pensionnaires.

Les propriétés particulières de sa peau confère à L'Axolotl une sensibilité accrue aux produits ou additifs chimiques, donc par sécurité il ne faut jamais en mettre dans l'eau.

Concernant son alimentation, lamateur d'Axolotl cherchera à lui fournir une nourriture la plus proche de celle qu'il trouverait dans son milieu naturel. Carnivore, son régime sera essentiellement carné. Attention à ne pas donner de proie trop grosse, elles doivent être facilement happées et avalées. Inertes ou vivantes cela n'a que peux d'importance. Petite astuce: Un Axolotl bien nourri aura le ventre bombé. Vu du dessus, sa largeur sera égale à celle de sa tête.

ATTENTION ! Tout aliment provenant de la mer et de locéan est à bannir, tout comme les aliments contenant de liode !

Reproduction

La reproduction de l'Axolotl est un phénomène relativement courant en aquarium.

L'amateur qui voudra ce lancer dans cette nouvelle aventure, se référera sur les différentes publications ou sites traitant de ce sujet. La présente fiche ayant pour seul but que de vous faire découvrir cet étrange petit être semblant sortie de la préhistoire. Vous pouvez cependant utiliser les commentaires ou publier un sujet sur le forum aquariophile pour partager des informations sur sa reproduction si vous avez tenté l'expérience.

Le saviez-vous ?

Les Axolotls sont utilisés en recherche scientifique à cause de leur impressionnante faculté à régénérer des parties de leur corps qui auraient été endommagées ou enlevées (patte, queue, yeux, etc.). De plus, ils sont faciles d'entretien, se reproduisent facilement pour des salamandres, et en grande quantité (pontes de centaines dufs). Tout ceci est donc très intéressant pour nos amis scientifiques !

La métamorphose, c'est le processus au cours duquel l'Axolotl se transforme pour passer de la vie aquatique à la vie terrestre.  La métamorphose spontanée est rare chez l'Axolotl car il en est normalement incapable. Un Axolotl métamorphosé, dit terrestre, demande des soins différents par rapport à sa « version aquatique », entre autres une installation terrestre et une humidité ambiante.

La Néoténie est une propriété de l'Axolotl qui consiste à atteindre la maturité sexuelle sans avoir à se métamorphoser. En d'autres termes, l'Axolotl peut se reproduire à l'état larvaire.

Source internet

Bibliographie

  • Developmental Biology of the Axolotl, Par John B. Armstrong et George M.Malacinski, ISBN 0-19-505073-8
  • Axolotl, Joachim Wistuba, 2008 
  • Axolotls, Peter W. Scott, 1981 réédité "Axolotls: Care and Breeding in Captivity", 1995