Aquariophilie d'eau douce

Un petit Rasbora rouge avec une longue tâche noire centrale

Introduction sur ce Cyprinidé de l'île de Bornéo

Le Boraras brigittae est un petit Cyprinidé bien sympathique originaire du Sud Ouest de Bornéo en Malaisie essentiellement. On en trouve également à Sumatra et dans d'autres parties de l'Indonésie. Il y peuple des eaux particulièrement acides et douces. Son environnement naturel n'est pas à l'image de ce charmant poisson puisqu'il vit dans des marais à l'eau stagnante où la décomposition organique des végétaux morts rendant l'eau particulièrement noire et peu accueillante. Je ne pense pas que beaucoup d'aquariophiles souhaiteraient reproduire à l'identique son habitât dans la nature pour une raison purement esthétique.

Différents noms circulent en aquariophilie pour nommer ce petit Rasbora de 3 centimètres aux écailles rouges vives possédant une tâche une longue tâche noire sur la partie centrale de son corps:

  • Rasbora orné
  • Microrasbora axelrodi
  • Rasbora moustique

Ce dernier est certainement lié à sa petite taille mais aussi qu'il est un excellent prédateur de moustiques et limite une véritable invasion de ces derniers dans certaines régions.

Informations importantes pour des bonnes conditions de maintenance

Un aquarium de 60 litres minimum avec une eau acide et très douce

Un petit bac d'une soixantaine de litres suffit à maintenir correctement un groupe d'une dizaine de ces Boraras brigittae. On déconseille une maintenance en captivité dans un volume moins important et un banc moins nombreux. Il doit pouvoir avoir assez d'espace de nage bien qu'il ait la réputation d'être parmi l'un des plus calmes de la famille des Rasboras. La présence d'autres individus de la même espèce permettra de rassurer cet animal grégaire particulièrement craintif de caractère.

Un aquarium avec un banc de Boraras brigittae - Plus ils sont nombreux, mieux c'est!

Le Boraras brigittae a donc besoin d'une eau acide (on peut descendre le PH jusqu'à 4 pour son aquarium) et douce dans des conditions optimums. On peut cependant aller jusqu'à un PH neutre mais certainement pas dans une eau alcaline. Mais le plus important pour son bien-être, restera de contenir la dureté de son aquarium sous la barre d'un GH de 10°d. Pour ce qui est de la température, il lui faut une eau plutôt chaude au delà des 25 degrés et ne pas dépasser les 28 degrés.

Cohabitation, alimentation et bac idéal

Trouver des compagnons pour ses Rasboras est peut-être l'aspect le plus délicat de son élevage. Peureux et poisson chétif, il faut absolument éviter la cohabitation avec un Barbus qui sera bien trop agité. Il n'est même pas trop recommandé de l'élever en compagnie d'un gourami Leeri qui avec sa taille importante peut le stresser ou un Betta mâle trop agressif. On peut bien entendu le maintenir avec beaucoup d'espèces de crevettes asiatiques chez qui le partage du bac se fera sans accroc entre l'invertébré et le poisson et très souvent réalisé en aquariophilie. On peut citer une bonne cohabitation avec l'Otocinclus qui possède l'avantage que cette espèce est un poisson de fond qui occupera les parties basses de l'aquarium alors que le Rasbora passera son temps dans les parties supérieures. Ils apprécient tous les deux le même type d'eau et la même température. Le Sphaerichthys osphromenoides ou autrement appelé le Gourami chocolat est également régulièrement cité comme compagnon idéal.

Dans le souci d'offrir un bac idéal à ses rasboras, on peut tapisser le sol avec des feuilles de chênes qui auront l'avantage de lui rappeler les sols de son habitât sauvage mais aussi d'aider à la baisse du PH. Mais attention toutes les différentes essences du chêne ne remplissent pas cette mission aussi efficacement !

Il faut également privilégier un aquarium planté pouvant lui offrir des cachettes rassurantes durant ses périodes de stresse puisqu'un rien peut traumatiser ce poisson d'une extrême sensibilité. Par exemple une plante comme l'Heteranthera zosterifolia est parfaite pour remplir ce rôle. Elle offre parmi ses nombreuses feuilles suffisamment de place pouvant lui servir d'abri.

Boraras brigittae cachés - Un petit stress et hop! tout ce beau monde caché sous les feuilles -

Omnivore, on peut offrir à ses Boraras brigittae de nombreuses sources de nourriture différentes. Mais attention, il ne faut pas oublier la petitesse de sa bouche et lui apporter des proies pas trop grosses pour qu'ils puissent les manger sans s'étouffer. Excellent chasseur d'insectes et de moustiques dans la nature, ne négligez pas les proies vivantes qui ne peuvent qu'être bénéfiques pour sa santé et ses couleurs qui deviendront encore vives surtout chez le mâle.

Une reproduction délicate mais réalisable

Les informations sur la reproduction du Boraras brigittae se font plutôt rares sur la toile mais pour le peu qu'il y ait, ces données s'accordent toutes à dire que la ponte est facilement déclenchable si les conditions de maintenance sont respectées et si les poissons sont correctement nourris. La principale difficulté sera de conserver les œufs à l'abri de toute prédation et surtout de réussir à faire arriver les alevins à maturité. Le taux de mortalité semble très important et leur alimentation très délicate. Une mousse de Java utilisée comme infusoire pour les petits est préconisée comme première source de nourriture. On peut également accompagner leur repas avec de la nourriture liquide du commerce

Pour faire la différence entre mâle et femelle de ce rasbora, on peut uniquement se baser sur les couleurs plus éclatantes du mâle. De même, il est légèrement plus effilé et svelte mais ce dimorphisme sexuel est moins marqué.