Aquariophilie d'eau douce

un poisson amazonien de la famille des Lebiasinidés peu courant

Nage en surface et aime les eaux sombres

Le Copella nattereri est un poisson d'aquarium peu courant en aquariophilie par rapport à d'autres Copellas comme l'Arnoldi. Celui-ci est pourtant présent à l'état sauvage sur un vaste territoire du bassin amazonien. On en retrouve dans des rios aussi bien au Pérou qu'au Brésil, Vénézuela et Colombie. Il occupe bien souvent des zones où il y a une forte concentration de végétaux aquatiques où l'eau y est très sombre.

En aquarium, il faut se rapprocher au plus près de son biotope et environnement naturel. Il faut privilégier un bac densément planté avec la présence de plantes flottantes comme de la Pistia ou de la Ceratophyllum demersum. Ces dernières permettront de se positionner sous leur ombre rassurante vu qu'il nage la plupart du temps juste sous la surface de l'eau. On conseille également de teinter l'eau en introduisant des feuilles de chêne ou d'aulnes. La filtration sur tourbe est également une bonne solution et permettra de diminuer le PH. Le Copella nattereri aime effectivement les eaux plutôt acides (on peut toute fois le maintenir jusqu'à une eau au PH neutre) et douces au GH inférieur à 8.

L'aquarium du Copella nattereri - Dans cette vidéo d'un couple en pleine parade amoureuse, on remarque que l'aquariophile a délibérément choisit des plantes de surface pour le bien-être de ses poissons.

Comme tous les Copellas, c'est un poisson pacifique qui convient bien aux bacs communautaires. Il ne pose généralement aucun problème de cohabitation si ce n'est qu'il n'aime pas trop être en présence d'animaux trop remuant qui viendrait lui voler sa nourriture sous le nez. Il faut plutôt privilégier les espèces calmes comme cichlidés nains (Ramirezi, Apistogramma cacatuoides, Apistogramma macmasteri etc ...). De même, il évolue parfaitement avec les petits characidés tel le Simulans ou autres tétras comme l'Hyphessobrycon eques.

Un petit groupe de 6 à 8 spécimens est un minimum car le Copella Nattereri est un animal aquatique grégaire. Les mâles peuvent se montrer territoriaux en intraspécifique et ce comportement est exacerbé s'il n'évolue pas en quantité suffisante. Du point de vue de son alimentation, il a un faible pour les petites proies vivantes comme les artémias et ses nauplies. Les flocons du commerce aquariophile peuvent être également une bonne source de nourriture à condition qu'on ne lui distribue pas que ça. On doit toujours varier son régime alimentaire !

Reproduction et différences sexuelles

On peut faire généralement le distinguo entre mâles et femelles Nattereri uniquement en présence d'individus arrivés à maturité sexuelle. Le mâle est plus grand d'un demi à un centimètre et surtout ses nageoires sont nettement plus développées.

Une bonne alimentation est primordiale pour le déclenchement d'une reproduction. La femelle ira pondre jusqu'à 300 oeufs sur une feuille large comme typiquement celle d'une Echinodorus Ozelot. C'est le mâle qui est en charge de la garde et protection des œufs. Par contre, il délaissera complètement les alevins sitôt l'éclosion des œufs terminée. Il faudra alors les protéger de toute prédation des adultes.

Ponte sur feuille large - La femelle Copella nattereri choisit les plantes à larges feuilles pour déposer ses œufs - 28/01/2014