Aquariophilie d'eau douce

Le Galaxy pour qualifier ce petit poisson aux taches jaunes rappelant une nuit étoilée

Présentation de cette espèce aux origines asiatiques

Le poisson Galaxy ou Danio Margaritatus est devenu un poisson incontournable de l'aquariophilie depuis l'avènement des aquariums nanos. A tel point que les prélèvements de cette espèce dans la nature a mis en péril sa population sauvage dans son environnement naturel des rivières Birmanes (Myanmar). Heureusement ce succès récent en aquariophilie a poussé au développement de nombreux élevages de professionnels qui permettent de le trouver de plus en plus souvent en animalerie ou de commander ce poisson sur internet. Il est pourtant resté pendant longtemps complètement inconnu, puis à sa découverte on pensait que sa population se cantonnait à une seule rivière avant de découvrir que finalement on signale la présence de ce Danio dans d'autres zones. L'espèce a été décrite qu'en 2007 simplement et il était appelé avant cela le celestichtys margaritatus.

Le Danio Margaritatus est d'une taille très modeste (les plus grands spécimens ne dépasseront pas 2 centimètres et demi) et possède des écailles au patron de couleur bleu métallique tachetées de points jaunes électriques. D'ailleurs pour l’anecdote c'est en assimilant ces tâches jaunes à une nuit étoilée qu'on lui a donné ce nom de « Galaxy ». Quant à ses nageoires, elle possède une pigmentation rouge à diverses endroits toujours entourée par un liseré noir très classieux ! C'est donc un petit poisson absolument ravissant d'où cette renommée aquariophile tout à fait mérité. D'autant plus que sa maintenance est facile et n'oppose pas vraiment de difficultés particulières et cerise sur le gâteau, ce Danio se reproduit très bien en captivité dans l'aquarium. Il n'est donc pas étonnant de retrouver un nombre considérable de documentations sur Internet à son sujet comme cette fiche très complète du forum aquadebutant.

L'aquarium idéal pour la maintenance de ce Danio

Avant de parler des conditions idéales pour son aquarium, il faut surtout s'intéresser à son principal défaut : on est en présence d'un animal incroyablement timide. Beaucoup d'aquariophiles se plaignent et regrettent leur achat car le banc de Galaxy passe son temps caché dans la végétation aquatique. C'est encore pire quand on s'approche de l'aquarium pour l'observer. On voit tout ce petit monde prendre peur et se faufiler à travers les diverses cachettes offertes par les plantes. Mais avec quelques précautions, on peut éviter en partie ce côté froussard. Il faut déjà l'élever dans un groupe nombreux. Plus il y en aura et mieux ça sera pour le mettre en confiance. On conseille de partir sur un banc minimum de 10 individus. Il faut également éviter absolument de le maintenir avec des poissons plus grands que lui et surtout plus agités. Par exemple, la cohabitation avec un Puntius serait une bien mauvaise idée ! Il faut également faire preuve de délicatesse au moment de l'entretien du bac ou du jardinage. Il ne faudra pas grand chose pour le traumatiser ! Et évitez un maximum de placer son aquarium sur un lieu de passage et privilégier un endroit calme de la maison.

Au niveau de la qualité de son eau, contrairement à ce qu'on peut penser pour une espèce asiatique, le PH importe peu finalement peu et il faut même privilégier une eau légèrement basique comprit dans un intervalle de 7 à 7,5 idéalement. Le Galaxy préfère par contre l'eau douce, n'hésitez donc à baisser son GH.  On peut utiliser de l'eau de pluie, de source ou de l'eau osmosée à cette fin. Il faut chercher à passer au moins sous la barre d'un GH de 10°d pour un optimum de maintenance. Pour la température, il faut éviter une chaleur trop importante et rester avec un bac aux alentours de 25°c maximum et éviter de dépasser même durant les mois d'été où c'est certes compliqué.

Question alimentation, le Danio Margaritatus même s'il n'est pas regardant pour ses repas, il faut prévoir des aliments pas trop gros en rapport à sa petitesse pour qu'il puisse les avaler. Donnez lui des petits vers ou larves d'insectes comme proie vivante mais faites attention à ce qu'il ne puisse pas s'étouffer avec d'autant plus qu'il est réputé pour être vorace, n'hésitant pas à se jeter sur la nourriture sans réfléchir.

Différenciation sexuelle et reproduction du cyprinidés

Pour reconnaître et faire la différence entre le mâle et la femelle il faut regarder du côté des nageoires. Les tâches rouges présentes sur les nageoires sont d'un rouge beaucoup plus vif chez le mâle alors que pour la femelle elles tirent plutôt vers le jaune. Mais attention on observe quelque fois des variations de couleur de ses nageoires d'un poisson à l'autre. De même, Monsieur possède des écailles d'un aspect plus métallique et contrastée mais ce dimorphisme sexuel n'est visible uniquement qu'en présence de Danio d'un certain âge, arrivé à maturité sexuelle.

Comme il a été dit en introduction, la reproduction du Danio Margaritatus est considérée en aquariophilie comme plutôt facile en comparaison à beaucoup d'autres espèces de cyprinidés. On peut même arriver très vite en surpopulation dans le cas où le maintient en nano aquarium. Mais pas d'inquiétude, ce poisson a la côte et on lui trouve facilement un nouveau propriétaire. Il suffira de passer une petite annonce pour voir les réponses affluer.

Reproduction du Galaxy - Vidéo permettant de voir à quoi ressemble une parade amoureuse entre ces 2 danios.

La température idéale pour sa reproduction est de 24°c. Par rapport aux autres données de sa maintenance, il faut un peu tout revoir à la baisse. Il semble que tendre vers une eau plus acide puisse déclencher plus facilement une parade amoureuse et donc une ponte par la suite. Cette dernière donnera une trentaine d'oeufs en moyenne. A l'éclosion des œufs, aussitôt la nage libre atteinte par les alevins, les petits devront trouver de quoi se nourrir très rapidement. On conseille de les élever de ce fait dans un bac dédié à sa reproduction spécifiquement et cela évitera de surcroît toute prédation par les adultes. Des mousses servant d'infusoire aux alevins seront les bienvenues à l'intérieur ! Leur croissance est plutôt rapide mais ça bien entendu mis en rapport à la petitesse de l'espèce. Les jeunes Danio Margaritatus seront en âge de se reproduire dés 6 mois avec une espérance de vie de l'ordre de 3 ans en moyenne.