Aquariophilie d'eau douce

Le Tateur est un poisson de Papouasie Nouvelle-Guinée

Introduction aquariophile

Le Tateurndina ocellicauda est un poisson tropical d'eau douce originaire de Papouasie Nouvelle-Guinée de la famille des Eleotridés. Il ne s'agit pas pas d'un Gobie comme il est coutume de penser en aquariophilie.

Cette espèce est particulièrement appréciée du fait de ses couleurs vives, son tempérament plutôt calme et la possibilité de pouvoir l'élever dans un aquarium à petit volume. Il a cependant des exigences concernant sa maintenance, qu'il est très important de respecter pour le conserver en bonne santé à l'abri des maladies dues au stress.

L'aquarium idéal pour sa maintenance

Un petit volume suffit

Si on souhaite un aquarium spécifique dédié à l'élevage de Tateurndina ocellicauda, un petit volume suffira. Ce poisson est plutôt calme et n'est pas un grand nageur. Alors il n'est pas question de le maintenir dans un nano de 20 litres comme pour un Betta, mais un bac d'une quarantaine de litres pourra suffir pour les besoins d'un couple ou d'un harem de 3 sujets. Il faudra prévoir cependant beaucoup plus grand en présence de poissons territoriaux comme les cichlidés. Attention, celui-ci devra posséder un couvercle et être couvert car il peut tout à fait sauter en dehors de l'aquarium et se retrouver sur le parquet.

Un bac très planté

Animal timide par nature, le Tateur doit pouvoir s'isoler et se cacher. L'idéal est donc de lui proposer un bac très planté, avec quelques racines qui lui fourniront quelques cachettes mais également un lieu de ponte. C'est très important pour son bien-être car sans cela, le poisson restera prostré dans un coin et sera de moins en moins actif.

Qualité de l'eau

La qualité de l'eau optimale pour le Tateurndina ocellicauda est une eau légèrement acide (PH inférieur à 7) et douce avec un GH qui ne dépassera pas 6 ou 7. L'eau de conduit devra certainement être mélangée à de l'eau osmosée et le PH diminué. L'eau devra être claire grâce à une bonne filtration et des changements d'eau régulier (20% par semaine idéalement). Il faudra bien jauger la puissance du filtre, car n'étant pas un excellent nageur, le Tateur ne devra pas être soumis à un courant trop puissant qui risquerait de l'épuiser.

Quelques problèmes de cohabitation

Les problèmes de cohabitation du Tateurndina ocellicauda ne proviennent pas du poisson en lui même car il est plutôt considéré comme un animal aquatique pacifique. Il est certes fortement déconseillé de maintenir plusieurs couples de cette même espèce dans un même aquarium à moins qu'ils disposent d'un espace important. Mais il convient de ne pas le mettre avec :

  1. Des poissons de plus grandes tailles
  2. Des poissons vifs et en constante activité
  3. Des cichlidés ou autres poissons territoriaux en règle générale

Tateur - Pour éviter tout problème de cohabitation, l'idéal est de l'élever dans un aquarium spécifique. - 12/07/2013
Photo de Bambo0 -

La reproduction du Tateurndina

Dimorphisme sexuel

La reproduction du Tateurndina ocellicauda est relativement simple à réaliser. Par contre, le dimorphisme sexuel de cette espèce n'est pas très prononcé (le mâle est plus coloré), il faut donc bien entendu être sûr de disposer d'un couple dans son aquarium. Celui-ci doit se rapprocher au plus proche de son environnement naturel et idéalement dans un biotope Guinéen.

Stimulation de la reproduction

Outre le respect des paramètres de l'eau, une nourriture riche en proies vivantes et variées stimule l'acte reproducteur. A l'instar des cichlidés nains américains, il arrive bien souvent à l'issue d'un changement d'eau. Les parades amoureuses du mâle sont magnifiques à observer. Il prend alors des couleurs vives et hérissent ses nageoires au maximum tout en dansant frénétiquement autour de sa femelle.

Parade amoureuse du Tateur - Lors de la parade amoureuse, le mâle hérisse ses nageoires et danse autour de la femelle - 13/07/2013

La ponte des œufs

Ils choisissent bien souvent comme endroit pour pondre : une cavité rocheuse, le dessous d'une large feuille ou la paroi d'un tube PVC si on a judicieusement pris soin d'en mettre un. Une fois fertilisés, la durée d’éclosion des œufs est en moyenne de 48 heures. Durant toute cette période, le mâle comme la femelle feront un roulement pour assurer la protection et la ventilation de leurs progénitures.

Femelle Tateurndina ponte - Un tube en PVC est l'endroit idéal pour la ponte des œufs - 13/07/2013

Les alevins croissance et alimentation

Les alevins naissent déjà avec une taille respectable, leur permettant ainsi d'être relativement autonomes dans la recherche de leur alimentation. On pourra les aider durant toute leur croissance en leur fournissant en quantité des nauplies d'artémia. Malgré cela, ils ne grandiront pas très vite. Idéalement, on peut élever les alevins dans un bac spécifique à l'abri de la prédation des parents qui n'est pas rare. Il faudra cependant disposer d'un aquarium, qui peut-être de petite taille mais déjà bien rodé pour s'assurer de la présence de micros nourritures.

Alevin de Tateurndina Ocellicauda - Ce jeune alevin de Tateur est âgé de 4 mois - 13/07/2013