Aquariophilie d'eau douce

La CPO, l'écrevisse idéale pour l'aquariophilie d'eau douce

Description de la Cambarellus Patzcuarensis

La Cambarellus patzcuarensis var. orange ou la CPO par son petit nom bien pus court à écrire, est une écrevisse de plus en plus répandue en aquariophilie. Pacifique avec les autres espèces, fascinante à observer on comprend que de plus en plus d'aquariophiles ajoutent une touche orange en les élevant dans leur aquarium communautaire d'eau douce.

L'écrevisse CPO dans son habitat naturel est endémique au Mexique, précisément elle évolue dans lac Lago de Pátzcuaro. Cet endémisme dans un environnement aussi peu vaste rend l'espèce sauvage fragile et vulnérable. L’environnement du lac se détériorant, elle est aujourd'hui menacée.

Dans nos aquariums, l'écrevisse est d'une couleur orange ce qui la différencie de la variété sauvage qui est d'une couleur plutôt brune. C'est la conséquence bien entendu d'une sélection successive des éleveurs.

Maintenance en aquarium de l'écrevisse

Si on décide de se lancer dans l'élevage d'écrevisses en aquarium d'eau douce, la CPO est certainement une des plus faciles à maintenir.

Qualité de l'eau de son bac

Quoi de mieux pour la Cambarellus patzcuarensis var. orange que de lui proposer une qualité d'eau proche de celle qu'elle dispose dans la nature donc celle du lac Lago de Pátzcuaro. Le lac une eau dure (GH de 12) et basique avec un PH dans la zone de 9, donc plus basique que la plupart de nos eaux de conduite. Au niveau de la température, l'écrevisse CPO évolue très bien dans les aquariums de poissons tropicaux donc sur une large fourchette de 18 à 25°c. A noter, qu'une maintenance avec une eau chaude augmente les fréquences de la mue de l'écrevisse.

Mue d'une écrevisse CPO - Dans cette vidéo on y voit parfaitement la mue de la Cambarellus patzcuarensis qui ne dure même pas une seconde entre ce laps de temps 1:09 et 1:10.

Comme c'est le cas quand il y a eu élevage et sélections successives, la Cambarellus patzcuarensis commercialisée fait preuve d'une plus grande tolérance vis à vis de ces paramètres. Elle a été habituée à vivre dans d'autres conditions au fil des générations.

La nourriture et l'alimentation pour les écrevisses

La CPO n'est vraiment pas compliquée à nourrir, omnivore elle mange à peu près de tout. On peut lui acheter de la nourriture spéciale crevette mais les proies congelées et vivantes disponibles dans les animaleries et destinées à la base pour les poissons lui conviendront très bien. Elle aime également avoir une alimentation à base de légumes pochés.

Décors et plantation de l'aquarium

Cette écrevisse ne s'en prend pas aux plantes saines, on peut donc lui offrir une plantation de son choix sans restriction mis à part qu'elles puissent bien entendu pousser dans la même eau. Il ne faut pas hésiter à planter l'aquarium avec des plantes à petites feuilles comme l'Hemianthus micranthemoides ou avec des mousses comme la mousse de Java. Et ça dans l'unique but d'offrir un refuge et des cachettes aux futurs juvéniles pour en épargner une partie de la prédation des poissons si la CPO est maintenue avec des poissons.

Il est important d'apporter des cachettes aux parents à l'aide de racines diverses ou d'éléments de décoration car juste après la mue, la carapace de l'écrevisse est molle et donc particulièrement vulnérable. Consciente instinctivement de sa vulnérabilité, durant cette période, la Cambarellus patzcuarensis cherchera un abri pour se protéger.

La cohabitation de la CPO avec les poissons

L'écrevisse cohabite très bien avec les poissons. Elle ne s'en prendra pas aux petits poissons et elle en est rarement la proie. Il faudra cependant éviter de la maintenir avec des gros cichlidés qui pourraient en faire leur repas. Il faut cependant avoir conscience qu'elle peut donner quelques coups de pinces malencontreux, il n'est pas rare qu'elle soit coupable de la déchirure d'une nageoire.

Par contre, elle n'hésitera pas à manger les poissons affaiblis, des alevins maladroits ou hébétés et les œufs.

Les risques d'hybridation

Il convient de ne pas maintenir en aquarium cette variété orange avec d'autres écrevisses de l'espèce des Cambarellus, le risque de croisement et donc d'hybridation est très important.

Reproduction, élevage de la Cambarellus Patzcuarensis en aquariophilie

La reproduction de la CPO ressemble énormément à celle des crevettes en aquarium. La femelle porte une cinquantaine d’œufs de couleur vert sous son abdomen. Ils sont bien visibles et la durée de cette période qui dépend de la température de l'eau dure trois semaines en moyenne. Après l'éclosion, la femelle CPO continue à garder 48 heures les jeunes accrochés le temps qu'ils se forment complètement et qu'ils deviennent de véritables petites écrevisses.

Femelle CPO grainée - Dans cette vidéo l'écrevisse ventile les œufs avec ses pattes pour leur assurer une bonne oxygénation exactement comme chez les crevettes.

Dans un aquarium en route depuis plusieurs mois et donc logiquement équilibré avec la présence de nombreux micros organismes, les bébés pourront s'alimenter d'eux mêmes. Mais attention, si ça n'est pas le cas, qu'ils manquent de nourriture, ils pourront devenir cannibales et se manger les uns les autres contrairement aux parents qui ne les mangeront pas.

Sites Internet sur l'écrevisse

Article sur la CPO
Une fiche très complète et détaillée sur le site invertebia.fr qui donne des informations complémentaires sur sa maintenance en aquarium et sa reproduction notamment.