Aquariophilie d'eau douce

Anciennement appelé Apistogramma weisei

Un élevage dans un aquarium aux paramètres stables et précis

Le Taeniacara candidi ou très longuement appelé Apistogramma weisei en aquariophilie, est un cichlidé nain d'Amérique du Sud. On le trouve dans son habitat naturel au bord des rivières à l'eau très noire et acide du Brésil. On le rencontre très rarement dans nos aquariums car sa maintenance est considérée comme compliquée et pas à la portée de l'aquariophile néophyte.

Des conditions de maintenance spécifiques

Ce cichlidé demande une eau très acide et particulièrement douce. Beaucoup d'éleveurs de Taeniacara candidi le maintiennent dans une eau 100 % osmosée pour augmenter son acidité au maximum et offrir l'eau la plus douce possible avec la plus faible conductivité. Dans de tels conditions, les paramètres de l'aquarium sont particulièrement instables, ce qui demande une grande précision durant les changements d'eau. Ce poisson est très sensible aux variations de son environnement comme aux nitrites (no2), nitrates (no3) et les phosphates (po4). Le moindre choc, stress peut lui être fatal. Son élevage est donc réservé aux personnes avec déjà une certaine expérience dans le domaine de l'aquariophilie.

En tant que poisson timide, l'aquarium devra être densément planté lui offrant beaucoup de cachettes. Des racines de tourbières en quantité seront les bienvenues. Il demande un bac spécifique où on pourra maintenir un à plusieurs harems selon l'espace qu'on peut lui accorder. Chacun des couples pourra délimiter son territoire sans empiéter l'un sur l'autre. Le sol du bac devra être tapissé de feuilles de chênes pour reconstituer son biotope amazonien

Dimorphisme et reproduction

Le dimorphisme sexuel de l'espèce est très marqué. Le mâle est nettement plus grand que la femelle et tout 2 ne ressemblent pas du tout. Monsieur est beaucoup plus coloré et sa nageoire est beaucoup plus effilé et en forme de fer de lance.

Mâle Taeniacara candidi - Le mâle est beaucoup plus grand et coloré et possède des nageoires effilées - 23/07/2013

Femelle Taeniacara candidi - Moins colorée et beaucoup plus petite que le mâle - 23/07/2013

Dimorphisme sexuel du Taeniacara candidi - Cette photo d'un couple montre la grande différence entre le mâle et la femelle - 23/07/2013

Très compliquée, la reproduction du Taeniacara candidi a été très peu réalisée en aquariophilie. Le PH idéal est de 4 et il faut une dureté totale (GH) proche du zéro. On devra mettre à disposition du couple une cavité voûtée qui peut-être une noix de coco coupée en deux. Celle-ci constituera le lieu de ponte idéal.

Après la période d'incubation, les alevins seront sous la protection des adultes mais surtout de la mère. Ils pourront être alimentés par des nauplies d'artémia sitôt le sac vitellin disparu.

Alevin Taeniacara candidi - Ce bébé est âgé de quelques jours simplement - 23/07/2013

Juvénile Taeniacara candidi - Ce jeune cichlidé devra avoir une alimentation variée à disposition pour continuer correctement sa croissance - 23/07/2013