Aquariophilie d'eau douce

Un végétal encore rare en aquariophilie

Une plante de torrents originaire de Borneo

Encore rare en aquarium, la bucephalandra, qu'on nomme parfois bycephalandre en France, est une plante de la famille des Araceae. Son nom vient de Bucéphale, le cheval d'Alexandre le Grand.

Originaire de l'île de Bornéo, dans le sud-est asiatique, cette plante a à la fois l'aspect d'une cryptocoryne et d'une anubia. Les feuilles rappellent en effet celles des crypotocorynes alors que le rhizome et le fait que cette plante s'accroche à son support la rapprochent de l'anubia. La bucephalandra est pourtant bien un genre à part entière. Il existe plusieurs dizaines de variétés. Les feuilles peuvent être jaunes, vertes, rouges, violettes et même bleues ! Toutes les feuilles présentent des taches lumineuses, comme des petites étoiles blanches. De petite taille, la plupart des variétés ne dépassent pas les 10 centimètres. Certaines peuvent cependant grossir jusqu'à 30 centimètres.

Apparue dans le hobby aquariophile en 2005, elles sont encore très rares, et de ce fait, très chères.

Environnement

Elle se trouve dans les zones humides, le long de cours d'eau. Pendant la saison des pluies, les bucephalandra se retrouvent immergées parfois pendant de longs mois et continuent à croître, de telle sorte qu'elles se transforment parfois en forme immergée. C'est de ce fait une plante idéale pour l'aquariophilie.

Malheureusement, l'île de Bornéo étant soumise à une déforestation importante, il y a fort à craindre que toutes ces espèces endémiques disparaissent rapidement.

Maintenance en aquarium

Les bucephalandra sont comme les anubias, elles ne doivent pas être enterrées mais fixées sur un support. Elles apprécient particulièrement les roches et sont capables de se fixer n'importe où, même sur les surfaces les plus lisses.

Plantation de la bucephalandra - A l'instar des anubias, cette plante ne plante mais se fixe de préférence sur des roches à l'aide d'un fil en nylon. -
Photo de CrevettesandCo -

A la manière des cryptocorynes, la plante peut perdre ses feuilles lors de changements de paramètres, tels que la température ou le pH. Cependant, la perte des feuilles est plus lente que chez les cryptocorynes. Même sans feuilles, le rhizome peut repartir si le plant est en bonne santé.

Un bon éclairage (entre 0,5 et 1 watt par litre), une fertilisation régulière et un apport en CO2 permettent une croissance vigoureuse de la plante. Si possible, il vaut mieux placer la plante dans le courant du filtre car les bucephalandra aiment les courants forts.

Culture de la bucephalandra - Au niveau de son emplacement au sein de l'aquarium, optez pour pour une zone soumise au courant généré par la filtration -
Photo de CrevettesandCo -