Aquariophilie d'eau douce

Fougère aquatique flottante originaire d'Amérique du Sud et d'Asie

Une plante proche cousine de la Salvinia Natans plus grande mais moins répandue en aquariophilie

La salvinie géante est la cousine de grande taille de Salvinia natans. Toutes deux sont des fougères aquatiques flottantes. Ses feuilles de grande taille et couverts de poils hydrophobes ne sont pas sans rappeler la Pistia. Salvinia molesta est originaire du sud de l'Afrique alors que Salvinia auriculata est originaire d'Asie et d'Amérique du Sud. Les deux espèces sont quasiment impossibles à distinguer l'une de l'autre et forme avec deux autres espèces (plus faciles à reconnaitre) le complexe Salvinia auriculata. Salvinia auriculata est néanmoins plus rustique que Salvinia molesta et peut passer l'hiver en extérieur à condition qu'il ne gèle pas. Toutes deux sont considérées comme des plantes invasives et nuisible dans plusieurs régions du monde, on veillera donc à ne pas en rejeter dans la nature!

Comme beaucoup de flottantes c'est une plante qui préfère les éclairages puissants sous lesquels elle développe des feuilles de grande taille à moitié fermées assemblées en un motif rappelant les frondes de fougères terrestres. Sous un éclairage plus modeste les feuilles seront plus petites et plus ouvertes. Malgré cela elle reste moins difficile que les autres plantes de ce type. Sa croissance est rapide et elle peut recouvrir un aquarium ou un bassin en quelques mois. Heureusement il est facile de contenir sont développement par des prélèvements réguliers.

Les racines noires au radicelles très fines sont particulièrement appréciées des alevins qui y trouvent les animalcules dont ils se nourrissent, ainsi que que par les poissons comme le Combattant qui construisent des nids à bulles. Toujours sous l'eau mais plus près de la surface, la salvinie développe de petites sphères couvertes de poils noirs, les sores, renfermant les gamétophytes permettant à la fougère de se reproduire sexuellement. Les sores contenant les gamétophytes femelles tombent dans le substrat en automne et peuvent bourgeonner au printemps.