Aquariophilie d'eau douce

Une algue rouge décorative pour son aquarium

À fixer sur le décor pour avoir un tapis rouge original

Appelée en anglais red moss (mousse rouge) ou red livewort (hépatique rouge), la caloglossa n'est pourtant ni une mousse ni une hépatique, mais une algue rouge (rhodophytes) au même titre que les algues Nori de la cuisine nippone... ou les algues pinceaux et cornes de cerfs. La comparaison avec les mousses et hépatiques n'est néanmoins pas anodine, puisque comme ces dernières, la caloglossa se fixe sur les surfaces dures et pousse en touffes. Leur maintenance est de manière générale semblable.

Cette algue est constituée de thalles lancéolées de 1cm de long attachés les uns aux autres. Des rhizoïdes sortent de chaque thalle et l'arriment à son support (rocher, racine...).

La caloglossa n'a pas besoin d'un éclairage puissant, pas plus que de CO2 ou de fertilisation (les deux peuvent lui être fatales) pour pousser. Elle préfère même les coins ombragés plutôt que la pleine lumière. Elle poussera à son rythme dans toutes les eaux mais préférera les eaux douces et alcalines comme celles des biotopes du Sulawesi. C'est une espèce amphidrome qui peut être adapter à un aquarium d'eau saumâtre voir un marin.

Si l'algue se plait elle peut devenir invasive. Bien sur les nouveaux thalles peuvent facilement s'arracher mais un reste de rhizoïde est suffisant pour relancer la pousse. Mais la même critique a été faite vis à vis de la Riccia et de la mousse de Java. Attention cependant, la Caridina multidentata en serait friande!

Rare dans le commerce car impossible à cultiver de façon industrielle, la caloglossa risque de devenir très appréciée par les fans de mousses qui peuvent désormais tapisser racines et roches d'un beau rouge violacé.