Aquariophilie d'eau douce

La Dry Start Method pour les nuls

Dans la série "Les bons vieux tuto de tonton Edge", voici une présentation de la méthode Dry Start. Comme d'habitude, n'hésitez pas à faire vos remarque pour compléter l'article, surtout les 2 listes en fin d'article!

Les aquariophiles se plaignent souvent de la phase de démarrage de aquariums plantés. Ils ont souvent des problèmes d'algues, certaines plantes ne s'enracinent pas bien, plusieurs grands changements d'eau nécessaires, pas assez de masse végétale, nécessité d'attendre que les plantes poussent plutôt que d'acheter un grand nombre de plantes dès le début (raisons économiques) ... La liste est longue. Tous les aquariophiles savent que la réussite de cette phase de démarrage a une grande influence sur le devenir de l'aquarium dans les mois qui suivent.

Il existe une méthode pour s'éviter pas mal des problèmes évoqués précédemment : The Dry Start Method (DSM), méthode de démarrage à sec dans la langue de Molière. La méthode n'est pas nouvelle, mais redevient à la mode, notamment sous l'impulsion des disciples de Diana Walstad. Elle est aussi largement utiliser pour la production de plantes d'aquarium dans l'industrie. De quoi s'agit il?

La méthode part simplement de la constatation que la grande majorité des plantes de nos aquariums ne sont pas purement aquatiques, mais plus souvent des plantes aériennes de milieu humide capables de s'adapter à l'environnement aquatique. Les plantes vont donc être cultivés dans un aquarium sans eau durant quelques semaines. Elles bénéficient alors de ce que l'on appelle l'avantage aérien, à savoir une quantité illimitée de CO2 et des échange gazeux facilités au niveau des feuilles. La luminosité est aussi plus importante puisque la lumière n'est pas filtrée par l'eau. Il en résulte une croissance plus rapide des plantes.

Les avantages :

  • Croissance plus rapide des plantes
  • Obtention beaucoup plus rapide et simple des tapis de gazonnantes.
  • Limitation des algues après la mise en eau de l'aquarium. Les plantes étant plus développées, elles concurrencent plus fortement les algues, ainsi la classique apparition de filamenteuses des aquariums jeunes est fortement amoindrie, voir inexistante.
  • L'enracinement des plantes et l'accrochage des mousses pose moins de problèmes. En effet, les plantes ont le temps de créer un réseau racinaire ou d'adhérer à leur support, et ne se mettent pas à flotter lors de la mise en eau.
  • La création du réseau racinaire permet aussi de tenir le substrat lors de la mise en eau. Ceci est très util lorsque que le "Hardscape" est complexe et comporte des zones en forte pente.
  • Possibilité de mise en culture des plantes pour les multiplier. Par exemple, planter une portion d'Eleocharis dans un Tupperware, et avoir après quelques semaine l'équivalent de 5 ou 6 portions, prêtes à être plantées dans l'aquarium.
  • Comme il est largement plus simple de (dé)planter à sec, la méthode offre la possibilité de modifier facilement le positionnement des plantes lors de la conception du décor.
  • Le cyclage du substrat (mais pas celui du filtre) commence durant cette phase. Le cyclage est légèrement plus rapide donc après la mise en eau, il est surtout plus robuste.

Les inconvénients :

La méthode de conviendra pas à ce qui veulent voir bubulle nager le jour même de l'achat de l'aquarium. Il faut être patient... Mais avec tous les avantages évoqués, cela vaut largement le cout.

La mise en place :

Pour un aquarium :

  • La mise en place du substrat ne diffère pas d'un démarrage standard.
  • Planter les plantes comme dans la méthode standard.
  • Saturer le substrat en eau (en essayant que l'eau ne dépasse pas à hauteur du substrat)
  • Bien fermer l'aquarium, surtout s'il s'agit d'un aquarium ouvert
  • Laisser la nature faire aussi longtemps que nécessaire pour amener vos plantes à la taille voulue.

Il est aussi possible de créer de petits bacs de culture : Prendre une gamelle quelconque, la remplir de terre forestière et d'argile verte, éventuellement d'un peu de sable, et y planter des boutures ou des plantes divisés...

Quelques remarques complémentaires :
  • Il faut absolument garder le bac très humide, tout en l'aérant de temps en temps pour éviter les moisissures même si ce n'est pas très grave en soit.
  • Il est préférable de ne pas laisser les racines dans l'aquarium toujours pour éviter les moisissures
  • Il est possible de fertiliser durant un Dry Start en utilisant des engrais pour plantes verte


Plantes compatibles avec la DSM :
  • Alternanthera (Toutes variétés)
  • Ammannia sp bonzaï
  • Anubias Barteri (avec rizhome submergé)
  • Bacopa caroliniana
  • Ceratopteris thalictroides
  • Cryptocoryne (Toutes variétés) -> Risque de fonte des feuilles lors de la mise en eau, mais devrait repartir très rapidement
  • Echinodorus Tenellus
  • Eleocharis (Toutes variétés)
  • Glossostigma Elatinoides
  • Hémianthus (Toutes variétés)
  • Hydrocotyle Verticillata ou Tripartita
  • Hygrophila (Toutes variétés)
  • Marsilea Hirsuta
  • Micranthemum Umbrosum
  • Microsorum pteropus -> nécessite une très forte humidité
  • Murdannia Keisak
  • Pogostemon Helferi
  • Ranunculus Inundatus
  • Riccia Fluitans
  • Rotala rotundifolia
  • Taxiphyllum (Toutes variétés)
  • Vesicularia Dubyana


Plantes incompatibles avec la DSM

  • Cabomba (Toutes variétés)
  • Ceratophyllum demersum
  • Crinum calamistratum
  • Egeria (Toutes variétés)
  • Najas (Toutes variétés)
  • Vallisneria (Toutes variétés)


<p>Et n'oubliez pas... Démarrez à sec, c'est bien meilleur!</p>

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut,
Super méthode que j'aurai vraiment du appliquer il y a quelques mois. Merci pour les infos j'y penserai la prochaine fois ;-)
@+

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Un fond de bouteille de 5L coupé, de la terre forestière et de l'argile et zou les boutures !!!

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Super tuto, cool...

Concernant les plantes compatibles, tu peux rajouter Marsilea Hirsuta, Echino Tenellus, Hydrocotyle Verticillata (bien plus vigoureuse en émergé!) et Vesicularia Dubyana si le support reste assez humide. Et je me rappelle avoir lu sur le forum que Hydrocotyle tripartita se débrouille très bien en émergé...

Incompatible : vallisneria.

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Excusez-moi mais j'avoue ne pas comprendre: " Il est préférable de ne pas laisser les racines dans l'aquarium toujours pour éviter les moisissures" dans les remarques complémentaires
Possible de m'expliquer s'il vous plait?

Re: La Dry Start Method pour les nuls

L'article a été mis à jour avec vos remarques. Merci de votre participation.
Et si avec ca, je rentre dans le Hall of fame d'Abyssia, je ne sais plus quoi faire! :D

Re: La Dry Start Method pour les nuls

" Il est préférable de ne pas laisser les racines dans l'aquarium toujours pour éviter les moisissures" - Je parle des racines décoratives, pas de celles de plantes. Avec l'air et l'humidité, un peu de moisissure peut apparaître dessus.

Re: La Dry Start Method pour les nuls

J'y pense tout soudain, X2269 avait fait un sujet sur les plantes cultivables en émergé, qui sont , je suppose, toutes de bonnes candidates pour le dry start:
http://www.aquachange.fr/forum_aquariophilie.php?espace=1&groupe=7&sujet=3710
Il y a d'ailleurs une réponse de Nico que je trouve extrêmement pertinente : lister les plantes incompatibles sera beaucoup plus rapide !

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Ah ben je vois beaucoup mieux! :D Merci TheEdge... Oui je vois bien le truc blanc duveteux sur les racines qui servent de support de mousses etc type racines araignées :)

J'ai une autre question: Pour la lumière, faut il obligatoirement une lumière artificielle? ou près d'une fenêtre sans lumière direct ça peut le faire?

Re: La Dry Start Method pour les nuls

@Pouchkipout : Près d'une fenêtre avec ou sans lumière direct (selon les plantes) ça peut le faire sans problème. Je dirais même qu'il faut se méfier si l'aquarium est bien éclairé de ne pas griller les plantes avec trop de lumière, car l'eau n'est plus là pour filtrer.

@TheObald : J'ai rajouté les info de l'autre sujet dans le mien. Je suis d'accord avec Nico, La grande majorité de plantes sont compatibles. J'ai fait 2 listes car ca permet au gens de savoir si on sait que ca fonctionne ou si on ne sait pas. L'idéal sera à terme de rajouter l'information directement dans les fiches des plantes. Cette article pourra donc être un travail préparatoire.

@Nico : Une petite case à coché "Compatible DSM" en plus dans les fiches, possible à rajouter dans ta road map?

Est ce que quelqu'un a des info sur les Anubias (J'ai une Barteri Nana que j'hésite à ajouter tout de suite dans mon aquarium en DSM) et la famille des cryptocoryne, car la famille est très rependue dans le hobby?

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut, concernant ta liste , je rajouterai l'anubia var nana.

Suite à une attaque d'algue et un peu de pourriture du rizhome, j'en ai coupé un bout et j'ai réussi à rattraper la plante avec la DSM.

En gardant uniquement le rizhome submergé et fermer pour l'humidité.

Donc oui, sans hésité rajoute la ;)

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Merci :)

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Hello, magnifique merci pour ce partage ! Je l'ai mis dans Services + en compagnie aussi du tuto pour le changement de sol.

Franchement c'est super toutes vos contributions et je pense avoir eu l'idée pour les mettre plus en valeur. Un sujet pourra être labellisé "article" qui le mettra en valeur et on aura la possibilité de voir tous les articles d'une rubrique d'un forum.

J'ai beaucoup dit ces derniers temps que je ferai ci ou ça mais là pour le coup, je fais ça en priorité.

Merci encore ^:)^

Re: La Dry Start Method pour les nuls

De rien, c'est un plaisir de partager nos expériences. Et n'hésite pas à me (nous) demander de l'aide.

Re: La Dry Start Method pour les nuls

C'est bête, je n'avais jamais penser à cette option, maintenant je sais, merci.
Ça m'étonne que personne ne te l'ai fait remarquer, mais ta phrase de conclusion est Priceless !

Re: La Dry Start Method pour les nuls

C'est pour vérifier si quelqu'un lit les articles jusqu'au bout! Tu es donc le premier! :))

Re: La Dry Start Method pour les nuls

La liste des plantes a été mise à jour!

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Bonjours je vais lancer mon aqua avec cette méthode mais je voulais savoir si je peux utiliser ces plantes pour cette méthode. Alternanthera reineckii 'Mini'et la Gratiola viscidula .se sont des plant in vitro

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut

Une question tu fait ça à partir de graînes ou de boutures?

Car des boutures de plantes à l'air libre elles crament pas?

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Se sont des bb lol . Sa se présente sous forme de petit gobelet en plastique de marque tropical

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Bonjour,

Les plantes in vitro sont toutes cultivés émergées, donc sont toutes compatible en principe avec la méthode Dry Start. Pour les plantes citées, ca a visiblement été mené avec succès par certains aquariophiles, donc fonce!

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Ok idée à creuser quand je vais faire le prochain bac.

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut es ce que vous pensez qu un peu de terreau melangé avec du kartz dans un pots de yaourt en verre le tout sous un film sellophane pour éviter que l humidité parte trop vite conviendrait à faire pousser de l hemianthus ?

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut,

Je dirais que ca doit fonctionner, mais ca ne laissera pas beaucoup de place à l'hemianthus pour s'étendre. De plus, je me demande si la réserve d'air sera suffisante. Perso, je prendrai un récipient un peu plus grand (perso, j'adore les barquette de resto japonais) avec 2 cm de terreau plus sable et 2 cm de sable seul, tu plantes de petites touffes et tu attends que ca tapisse bien.

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Merci du conseil, pour l instant je fais juste un essai avec quelques brins qui étaient remontés à la surface ( j ai pas trop la main verte et j ai peur d essayé avec plus et de les perdre à la 1ere tentative ) . J ai fais quelques trou dans le sellophane pour laisser un peu l air passer, par contre es ce que je dois mettre le tout au bord d une fenêtre ou plutôt à l ombre ? Dans l aquarium c est une plante qui aime bien une lumière assez forte

Re: La Dry Start Method pour les nuls

En plein soleil, ca risque de cramer, mais il faut un endroit lumineux.

Sinon, les boite de Ferrero Rocher, c'est super aussi! En plus, tu peux manger les chocolats! :p

Re: La Dry Start Method pour les nuls

OK c est une bonne idée ça

Re: La Dry Start Method pour les nuls

sa fonctionnerais avec de l'hygrophila polysperma ? je pense essayer avec ton idée de boite ferrero the edge mais comme sol j ai aucune idée je pensais a juste mettre du bien humide

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Comme indiqué dans la liste de l'article, toute la famille hygrophila fonctionne bien en DSM. Pour le sol, du terreau coupé avec du sable (ou pure mais j'ai jamais essayé), les fonds de sac de substrat utilisé pour tes autres bacs (aquabasis par exemple), terre de jardin, du sable seul (avec de l'engrais liquide complet, notamment en NPK)...

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Salut et merci pour cet article !

comment passez vous du drystart à la mise en eau ?
j'en suis à 3 semaines et j'ai envisagé une montée progressive du niveau façon "mousson" avec une vaporisation quotidienne de 1 à 2 l .
dans l'optique de pouvoir plus rapidement y introduire les autres plantes et des gastéropodes .
Forcement les gazonnantes seront les premiers immergées , mais avec peu d'eau la pénétration lumineuse restera bonne .

Re: La Dry Start Method pour les nuls

Bonjour a tous . Ça y est j'ai lancé Mon 35 litres à dry star . J'ai une nouvelle question pour vous. Je voudrais savoir la température minimale car le matin il fait 19 degrés dans mon aqua.

Retour sur la liste des sujets