Aquariophilie d'eau douce

25 litres guppy, endler, red cherry

Pour vous parler de cette aquarium et vous expliquer mes choix il faut que je commence par vous raconter comment je l'ai obtenue. Avant se bac, je n'avais jamais vraiment touché à l'aquariophilie. C'est à la suite d'un déménagement qu'un membre de ma famille n'a plus souhaité s'occuper de l'aquarium: trop d'algue, trop de nettoyage, trop de poisson mort, trop de plante maladive, trop de trop en bref! Cependant je trouvais qu'un aquarium donnais une ambiance particulière et si agréable aux pièces de la maison c'est pourquoi j'ai désiré le reprendre et l'aménagé de façon esthétique. Le petit soucis c'est que le venturi prenait beaucoup de place dans le petit aquarium et avouons le, un gros bloc noir en plastique ça fait vraiment laid dans un aquarium. Au bout du compte je me suis mis à faire des recherches sur comment m'occuper de cet aquarium. Je suis alors tomber à pied joint dans le monde de l'aquariophilie. J'ai surtout découvert l'aquarium naturel et la méthode Walsttad. C'était trop tentant je me suis lancé. Au début j'avais constamment peur de voir mes poissons mourirs, j'ai même faillit abandonner. Au bout du compte tout c'est très bien passer et même mieux que je me l'était imaginer. Aujourd'hui l'aquarium est peuplé d'une dizaine de guppy en parfaite santé (comme quoi la soit-disant sous densité "indispensable" en aquarium naturel tient plutôt du mythe que de la réalité), d'innombrable red cherry d'un rouge vif magnifique et de planorbe vif et...euh! Disons plutôt en pleine forme.
ATTENTION je tient à préciser que ce n'est pas sans raison que je tient mon aquariuml en "sur-densité". Je suis étudiant en aquaculture et "certaine personne" m'ont affirmer qu'il était IMPOSSIBLE de maintenir une population de poisson dans un aquarium sans appareils (autre que l'éclairage) et en remplaçant le filtre et l'oxygénateur par des plantes. En tout cas, m'ajoutait on, ça ne marcherait pas si je n'était pas en sous-population. FAUX, il n'est pas indispensable d'utiliser des appareils pour maintenir une faune en aquarium. Cela fait déjà plus de deux ans que je maintient différente population dans cette aquarium en "sur-densité". Mes guppys n'ont jamais été aussi beaux, ils s'alimentent bien, n'ont jamais de maladie, ils se reproduisent sans soucis, ils sont vif, enfin bref pas de problème. Les red cherry de même. Mes planorbes eux s'autorégule parfaitement, jamais de surpopulation, juste ce qu'il faut. ;) : :)

EDITE:
je corrige et ajoute quelques petites chose:
- après avoir compté mes poissons il s'avère que j'en ai actuellement 7 dans l'aquarium.
- au printemps et en été les poissons vont en poubellarium.
- après avoir recalculer le volume l'aquarium fait 25 litres

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Bonjour et bienvenu,

tiens je t'invite a venir lire les fiches de tes poissons ainsi que le litrage qu'il faut pour leur bien etre

Guppy

Endler

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Pauvre petits poissons :(

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

essaie un peu d'imaginer toi et 15 adultes plus des chiens et des chats en grande quantité dans ta maison pour toute la vie, sans possibilité de sortir prendre l'air:
c'est ce que tu fais vivre à tes pauvres poissons! >:-((

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Tu sais moi aussi je vais rentrer en formation aquaculture du CFPPA de Valdoie en septembre mais ce n est pas pour cela que je vais maintenir mes poissons ds un mouchoir de poche, pense a ce betedebetta t as ecris, de plus guppys et endler tu auras de l hybridation et je ne pense pas que l on t apprennes cela en aquaculture. pour la methode walsttad t as tout a fait raison mais penses a tes poissons. l aquariophilie est une passion et pas un pari penses a tes poissons. je t invite a la reflexion

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

"Je suis étudiant en aquaculture" RIP l'aquaculture non sérieusement... Tes poissons parlent ? Tu discute avec souvent ou ? Comment savoir qu'il sont vraiment contents ? Le fait qu'il se reproduisent n'est pas signe qu'ils sont heureux tout comme le fait qu'il soit vif ou jamais malade, certaines maladies ou problèmes ne sont pas visibles et le deviennent après la mort ou parfois on le remarque même pas...

Comme la dit Fabrice prend le temps d'une réflexion pour prendre du recule et constater ce que tu as fait sur cette aquarium et sa population...

Le Guppy à besoin minimum de 80L (c'est le MINIMUM) et l'ender 50L la tu es sur du 20L 3 fois mois que le minimum.

Sans vouloir être méchant vraiment on est pas la pour te mettre au fond mais la c'est consternant :( réagis !

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

La question du bon litrage – Les équivalences hommes / poissons.
http://www.aquachange.fr/forum_aquariophilie.php?espace=1&groupe=11&sujet=5277

Un article que j'ai écris en décembre sur le litrage nécessaire.
Je te laisse le lire.

Je maintiens des endler dans un 50L et je peux t'assurer que ça passe moyen dans 30L. Encore moins avec des guppys trois fois plus grands.
Le litrage pour ces bestioles est légitimé par leur caractère de chasseur/fouineur.

Enfin, travaillant en poissonnerie, je peux t'affirmer que ce que l'on reçoit des fermes aquacoles "intensives" n'est pas très Charlie Charlie.
Heureusement que le poisson pané existe, sinon on aurait beaucoup plus d'invendables.

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

tu est en surpop rien qu'avec un guppy !

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Je suis un adepte du low-tech, je maintiens 5 guppy dans 25L, si ont suis la théorie 1cm de poisson par litres il me faudrait 5L de plus j'en conviens, sa reste des petits poissons très costaud qui peuvent survivre dans un si petit volume.

Néanmoins je tiens a soulevais certains points, pour tout le monde avant qu'on me cris dessus aussi : - premièrement pour les alevins de guppy c'est pour mon Betta splendens
- deuxièmement j'ai aucun pollution dans du low-tech, pour dire mes lentille d'eau ne se développe pas très rapidement, zéro nitrate

Maintenant que j'explique à tout le monde. J'ai fait la comparaison des 2 méthodes, j'ai étudiez des résultats scientifiques, de la biologie simple en passant par la génétique animale. Le low-tech est une technique simple d'une point de vu biologique, le low-tech c'est avant tout l'aquariophilie du flemmard, c'est pas péjoratif sa marche très bien, mais faut certain trucs, avoir un substrat riche pour les plantes, un bac hyper planté ? non pas nécessairement, surtout des plantes qui consomment rapidement l'ammonium et les nitrates. A savoir que toute les plantes consomment d'abord l'ammonium et ensuite les nitrates, sauf 4 plantes mais qui ne sont malheureusement pas cités pourtant j'ai chercher, même si la laitue d'eau au vu des études reste la plus avantageuse pour pompés ces nitrates qui font peur a tout le monde. Les nitrates ne sont pas dangereux, faut juste pas qu'il se transforme en nitrites, donc finalement faut effectivement pas gardé les nitrates :D

ensuite pour les poissons la surpopulation est possible en low-tech, les plantes ne s'en porte que mieux, a conditions d'avoir des détritivores pour évités une montés trop rapide des nitrates qui ce transformeront en nitrites alors que vos plantes seront occupées de consommés l’ammonium et la ben vos poissons sont sur le dos. quand je dit surpopulation je parle pas d'un aquarium de 25L ou il y 20 guppy, la sa le fait pas effectivement. en surpopulation dans du low-tech c'est faisable, mais 1 seul de trop et sa peu être la fin. Il faut savoir équilibré la consommation avec la pollution, c'est de la biologie de base quand ont s'y connais un peu. Maintenant faut pas confondre surpopulation et surpopulation. Je veux dire par la que chaque poisson à besoin d'un minimum vitale, voilà pourquoi la surpopulation dans 20L c'est uniquement de 1 ou 2 poissons, sinon sa se marche dessus, imagine une classe standard à 45, bon courage pour aller a ta place dans le fond si t'es en retard.

Pour se qui est des standard j'ai rien a redire sa fonctionne comme sa depuis bien des années et sa continueras, maintenant pour moi l'avenir c'est pas forcément le low-tech, j'ai d'ailleurs l'équipement prêt si jamais il y a un soucis dans mes bacs, mais offrir aux poissons un véritables espace de vie, avec le moins d'équipements possibles, avec un milieu naturel à 100%, avec des variations de températures, bref essayé de reproduire son milieu naturel, vos poissons n'en serrons que plus résistants, auront un comportement plus naturel, certes c'est contraignant mais n’oublié pas que certaines espèces ne sont plus présentes dans leurs milieux naturels, si vous avez ces poissons c'est cool de sauvé l’espèce, d’évité qu'elle se fragilise, vous pourriez bien un jour être celui qui sauvera cette espèce et la réintroduiras. Pour moi la différence entre du low-tech et du classique c'est que dans du low-tech ont interviens pas, c'est juste un coup de pouce à la nature, dans du classique ont contrôle la nature, le semi-low tech est une solution envisageable, bien être animal et au porte monnaie aussi. Le low-tech à un avenir dans l'élevage, il pourrais permettre au espèces fragilisé par des années d’élevage en bacs stérile de devenir un peu plus costaud. C'est pareil pour la culture de plante in-vitro, c'est bien, c'est pratique, sa permet un meilleur taux de survis au début, mais sa à fragilisé les espèces, beaucoup de plantes ne supporte pas le passage du in-vitro la culture en pleine terre. Donc pensons a nos poissons, le low-tech je dit oui, mais faut y habitué progressivement nos poissons, donc pas valable pour tout les poissons pour le moment. Par contre le low-tech avec des poissons des lacs africains ou yah pas beaucoup de plantes ne testé pas c'est pas faisable, le classique c'est la seule solution

Voilà voila, merci d'avoir lu, je défend personne, je donne mon avis, les deux méthodes présente avantages et inconvénients, et sont bénéfique l'une envers l'autre d'une certaine manière. Merci de me dire ce que vous en pensais, mais soyons constructifs, et vivons avec notre temps, ont à la chance d'avoir des études scientifiques, une certaine connaissance chacun dans son domaine, un forum c'est avant tout fait pour les mettre à profit

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Il faut savoir équilibré la consommation avec la pollution, c'est de la biologie de base quand ont s'y connais un peu.

Pas de souci, avec des changements d'eau réguliers, tout peut passer niveau paramètres. Mais le nanisme et les comportements violents restent une réalité.

Les nitrates ne sont pas dangereux, faut juste pas qu'il se transforme en nitrites, donc finalement faut effectivement pas gardé les nitrates

Stop, c'est l'inverse, les nitrites No2 se transforment en nitrates No3. Ce sont les nitrates et l'ammoniac (NH3) (l'ammonium (NH4) n'est pas la même chose, c'est un ion) qui sont des sels. NH3 -> No2 -> No3 -> Changement d'eau/absorption plantes.
Les nitrites ne sont pas absorbés.
L'ammoniac est issu directement des excréments des poissons.

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Oui effectivement je me suis mélanger les pinceaux niveau nitrates, nitrites...

mais disons que dans le principe s’était surtout pour expliquer : Il faut savoir équilibré la consommation des plantes avec la pollution des poissons, c'est de la biologie de base quand ont s'y connais un peu.

Pour ce qui est de la surpopulation je suis d'accord que faut savoir gérer aussi un minimum, la je pense être limite déjà avec mes guppy dans 25L, il faut surtout pensez espace de nage, les guppy vivant principalement en surface le mieux est un aquarium ou les guppy ont justement beaucoup d'espace en surface, donc l’aquarium carré c'est pas une bonne idée.

Après pour ce qui est du nanisme c'est une question de bon sens un poisson qui peu pas se retourné une fois la taille adulte c'est franchement abusé.

Pour les comportement agressif sa ne m'est jamais arrivé, je peu pas me prononcé la dessus et franchement ont trouve aussi tout et n'importe quoi sur internet

avant de dire un quelque chose je fait des essais ou j’étudie le truc en détail, même si la j’avoue j'ai merdé pour les nitrates...

pour ce qui est des changement d'eau je n'est pas du en faire pour le moment, mais je nettoie quand même ce qui n'est pas éliminé par les crevettes à l'aspirateur, mais du coup je complète avec une nouvelle eau, décoloré évidemment sinon foutre du chlore dans du low-tech c'est suicidaire

Donc oui au low-tech mais pas pour tout les poissons

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

Sebaseb a écrit: "pour ce qui est des changement d'eau je n'est pas du en faire pour le moment, mais je nettoie quand même ce qui n'est pas éliminé par les crevettes à l'aspirateur, mais du coup je complète avec une nouvelle eau,"

C'est pas justement ce qu'on appelle faire un changement d'eau? enlever ce qui est sale à l'aspirateur/siphon bref et remettre l'eau qui a été enlevée par de l'eau propre?
On m'aurait menti?... :D

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

ouais enfin sa représente rien et je fait sa une fois tout les 2 semaines donc je sais pas si ont peu vraiment parler de changement d'eau, j'ajoute même pas un demi litre d'eau à chaque nettoyage

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

bonjours,
Et bien je ne m'attendais pas à ce que ce sujet mette autant de personne en émois. Je vais bien entendu répondre à vos questions et au divers commentaire que vous m'avez fait, mais avant tout pour comprendre ma démarche je doit vous parler des quatre principales méthodes ou procédés qui m'ont inspirer pour la création de cet aquarium: la phytoépuration, le low tech, la méthode de l'aquarium naturel ou méthode Walstad et l'aquaponie. La première concerne l'épuration de l'eau par les plantes, la deuxième prône l'aquariophilie avec un minimum de technologie, la troisième une conversion vers une aquariophilie plus naturelle et enfin l'aquaponie qui est une méthode assez récente en France et qui lie aquaculture et hydroponie.

Les premier procédés sont relativement connue, je vais cependant vous parler un peu de l'aquaponie qui sera parfait pour illustrer mes explication.
Il est connu que l'aquaculture, si elle permet de produire du poisson en plus ou moins grandes quantités, est également productrice de déchet organique (excrément, reste de nourriture...)et par extension de pollution, sans compter les volumes d'eau tout à fait aberrant qu'elle nécessite. L'hydroponie elle est une technique de culture hors sol sur du substrat inerte (gravier, laine de roche...) voir sans substrat (gouttière). Les plantes croissent à l'aide de produits chimiques aux dosages précis et compliqué. Trop de produit et on risque d'empoisonner le consommateur, pas assez et la plante meurt. De plus les eaux usé doivent être traité pour éviter la pollution. Le génie de l'aquaponie (AQUAculture et hydrPONIE) est d'utiliser les défaut de ces production à ces avantages. le poissons produits des déchet (principalement ammoniaque) que des bactérie logé dans le substrat ou un filtre biologique transforme en éléments assimilable par les plantes. Les plantes se nourrissent de ces éléments. L'eau revient ensuite purgé et oxygéné aux poissons.
Suite à divers recherche il a été montré que les poissons pouvait vivre en densité relativement élever en parfaite santé (sans être aussi serré que dans un système intensif)et que les plantes pouvait être cultiver en plus grande densité sans concurrence pour la nourriture, en plus la croissance est plus rapide qu'en pleine terre. Il est à noter qu'un rajout d'eau neuve doit être fait régulièrement (en petite quantité)

J’espère n'avoir perdu personne en route :) . Tout ça pour vous dire que OUI il est mieux d'avoir plus de place pour ses poissons, MAIS ce n'est pas une aberration de maintenir ces poissons dans un volume inférieur à la "norme" (j'aimerais d'ailleurs bien savoir qui l'a inventé et dans quels conditions)si l'aquarium est bien géré. Les guppy ont des cachettes (plantes, pierres), ils ont assez d'espace pour nager et ne pas être les uns sur les autres, les plantes purgent et oxygène l'eau, des rajouts d'eau régulier permettent de ne pas avoir une eau trop chargé, etc... Comme je l'ai dit auparavant j'ai étudier le sujet et si je suis loin d'être expert je n'en suis pas pour autant un ignare.

Quand je vois que vous m’affirmer que je ne PEUX PAS savoir comment vont mes guppys, mes cheveux se dressent sur la tête. Certes le monde aquatique conserve de nombreux mystère et on ne peu pas tout savoir, mais tout de même... Il y a des signes flagrant quand le poisson n'est pas, comme vous le dites, "content". Le guppy est un poisson résistant mais au bout d'un moment ils manifesteraient des signes. Pas assez de place? membre atrophié, nanisme, crise de "folie" (vous savez, quand les poissons se mettent à foncer dans les vitres)...pas assez de cachette? Stress, les poissons sont plus sensible aux maladie et pertent de leur pigmentation. Ce ne sont que deux exemples parmi tant d'autre. Au passage je rappelle au risque de me contredire que les guppy d'animalerie sont fragilisé par les nombreuses modification qui leur son "imposé" (colorant dans l'aliment, grand voile...) et qu'il survivent rarement aux conditions qui leur déplaise. Et puis de toute façon, si il est impossible de déterminer si les guppy vont mal, comment peut on déterminer si ils vont bien? Je vous pose la question?

Au passage j'ai corrigé quelques petit détail dans mon premier poste. NON je n'ai pas 15 guppy dans mon aquarium (y-a des limites tout de même!!!) j'en ai 7, de plus il passe le printemps et l'été en poubellarium (si vous ne connaissez pas je vous conseille de regardez sur internet, c'est très intéressant). Si vous lisez le post de SEBASEB, vous obtiendrez un certain nombre de réponse (sauf le cafouillage nitrate et nitrite).

Dans mon bac, les poissons sont les principaux producteurs de "nourriture" pour les plantes. Les crevettes (red cherry)se nourrissent des matières organiques morte et aère le mulm qui se forme et qui sert également de substrat aux plantes, pareil pour les escargot. Leur rôle est donc principalement d'entretenir le sol aquatique. Des plantes de croissance lente à moyenne (anubia bateri nana, Vesicularia Dubyana et une gazonnante dont j'ai oublié le nom) servent de "base" à l'épuration et à l'oxygénation et d'autre à croissance rapide sont la pour servir de tampon en cas de variation (cerato, nymphea lotus et lemna minor.
Comme je l'ai dit précédemment je ne suis pas expert, mais je ne suis pas non plus ignare et ce n'est pas sans raison que j'ai crée cet aquarium ainsi. J'ai probablement oublié certain détail, donc si vous avez des commentaires ou des question (qui n'ont pas déja été exprimé) n'hésitez pas :) .

PS: le mélange guppy et endler a été totalement involontaire. N'étant pas chez moi en période scolaire, j'ai du demander à ma famille de s'en occuper et comme les poissons se ressemblait...il en a résulté un mélange involontaire :| .

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

A ben finalement merci sa me rassure un peu j'avais un peu peur de la catastrophe au bout d'un moment avec mes guppy et le fait que je ne change pas l'eau, enfin juste un petit peu.

D'ailleurs je me demande, tu fait comment pour le surplus de déchets organiques, parce que sa fini pas s'accumuler un peu au bout d'un moment non ?

Donc si je reproduis la méthode que j'ai actuellement sur un 600L sa fonctionnerais sans problème ?

Re: 25 litres guppy, endler, red cherry

bonjours,
heureux d'avoir pu te rassurer sebaseb :) . Les changement d'eau servent principalement à éviter une concentration de substance toxique. En gros on les dilue dans l'aquarium à l'aide d'un rajout d'eau neuve, les rendant inoffensive. Dans l'aquarium naturel, les plantes et la micro-faune (bactérie) se charge en grande partie d'éliminer ou transformer les substance néfastes (amoniaque, nitrite...). De ce fait les rajouts et changement d'eau, bien que nécessaire, se font moins régulièrement que dans un aquarium "classique".
Quand à l'accumulation de déchets organique, je n'en retire que peu. En effet, ces déchets (nourriture, non consommé, excrement, feuille morte...) Son consommé et aéré par les crevettes et les escargots, qui les "raffinent" en quelques sorte et en font le substrat parfait. C'est en quelques sortent le compost de l'aquarium. Pour ma part grâce à ça, ma plante gazonnante qui tirait la gueule à repris du tonnerre et le nymphea (c'est un petit nénuphar) qui semblait stagner m'a fait plein de petit partout.
Et au passage merci pour avoir publier ton poste, ça fait plaisir de savoir qu'on est pas seul à s'être lancer là dedans :).

PS: en relisant les messages je ms suis aperçu de quelques chose qui m'a bien fait rire.
Tu sais moi aussi je vais rentrer en formation aquaculture du CFPPA de Valdoie en septembre mais ce n est pas pour cela que je vais maintenir mes poissons ds un mouchoir de poche
"Je suis étudiant en aquaculture" RIP l'aquaculture

Alors, avant tout, j'ai une grande nouvelle à vous annoncer:
le but de l'aquaculture est de permettre un élevage des poissons en densité plus ou moins élevée (plutôt plus que moins) à des fin commercial (alimentation et repeuplement surtout) .
Et oui! Sur une salmoniculture semi-intensive ou traditionnel, les truites sont élevé dans des volumes d'eau qui sont bien moindre que ceux utiliser en extensif et ce n'est pas pour ça que les poissons sont maltraité et dans de mauvaise conditions. Remarquez que je parle ici de pisciculture traditionnel (autrement dit normal) et pas des piscicultures intensives (autrement dit de la merde).
C'est aussi le pisciculteur qui fait la différence si il est attentif à l'état de ces poissons (précaution sanitaire, nourrissage approprier, observation...). Il en est de même pour l'aquariophilie. Actuellement mon aquarium est semblable à un circuit aquaponique munie d'un bassin de mille litres peuplé d'environ 80 à 100 carpeau (petit de la carpe) ce qui est tout à fait raisonnable et pourrait être placé juste en dessous du semi-intensif. Et oui! Mon aquarium n'est pas en intensif et mes poissons ne sont pas en "mouchoir de poche":).

Retour sur la liste des sujets