Aquariophilie d'eau douce

Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Bonjour à tous,

J'ai réalisé qu'il y avait pas mal de choses pour aquarium que l'on pouvait fabriquer avec une imprimante 3D

Si on ne possède pas d'imprimante 3D, ce qui est mon cas, sachez qu'il est très facile de se rendre dans un "fab lab" afin d'utiliser leur imprimante et bénificier de conseils de professionnels.
La carte des principaux fab-labs en France : http://www.makery.info/map-labs/


En ce qui me concerne, je n’ai pas encore tester mais j’ai commencé à référencer des choses utiles pour l’aquariophilie donc j'ai décidé de les partager avec vous et de vous inviter à en faire autant.

Ci-dessous les liens pour télécharger gratuitement les fichiers sources qui alimenteront l’imprimante 3D

Équipements :

Grattoir à vitre : http://www.thingiverse.com/thing:728934
Pince pour bloquer un tuyau : http://www.thingiverse.com/thing:28447
Maternité pour crevettes / petits poissons : http://www.thingiverse.com/thing:831598
Diffuseur d'air : http://www.thingiverse.com/thing:606935
Buleur :http://www.thingiverse.com/thing:607051
Bio Ball pour filtre : http://www.thingiverse.com/make:105446
Support LED : http://www.thingiverse.com/thing:434587

Aide à la plantation :

fixation pour plantes...
socle pour plantes
attaches de fixation pour plantes

Décorations :

Cave pour crevettes
Cave igloo
Terrain de Quiddich


Pour ce qui est des matériaux, je pense que l'ABS / PVC doivent convenir mais je laisse les experts en matériaux se prononcer sur la question.

N’hésiter pas à compléter et faire part de vos expériences.

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

tes liens ne fonctionne pas.

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

maintenant c'est bon normalement

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

sympa comme sujet, il n'y a pas de problèmes de toxicité avec les plastiques utilisés ?

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Super intéressent ! :-O

Je vais attendre les avis concernant la toxicité des matériau et si c'est ok je vais direct à la poste me faire imprimer un igloo ! :D

edit : en cherchant sur google un site d'impression 3D, le premier résultat pour ne pas cité son nom, propose 50 matériaux dont de la résine de couleur marron ! Je vais tenter le coup !

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Je suis tombé sur ce forum quebecois avec moultes exemples d'applications possibles.


Quand on y pense, je ne vois pas pourquoi le PVC utilisé pour l'impresion serait différent du PVC contenu dans la plupart des equipements d'aquarium (pompes internes, tuyaux, décoration...)

Donc fonce à la Poste !

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Quelle bonne idée, moi qui ne savait pas comment faire mon support pour la rampe LED.. Je vais essayé de me renseigner sur les Fablab de mon secteur et adapter les plans que tu as donné. :).

Merci du partage!

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Bonjour,

C'est très intéressant tout cela ! reste à voir la compatibilité des matériaux avec l'aquariophilie.

Pour ceux qui ont un peut de sous et veulent se lancer dans l'impression 3D, il existe un fabriquant français qui propose une imprimante en kit à un prix très abordable : http://www.dagoma.fr/

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Bonjour,

Perso j'ai réalisé (sous onshape) un support pour une plaque regroupant 4 bandelettes de LED. J'ai imprimé le tout et ainsi en un week-end mon nano avait de la lumière :



Mon imprimante est une prusa i3 que j'ai acquis sur aliexpress et qui au final m'a couté 350€ (en comptant la douane, les frais de port et 3 bricoles).

Pour imprimer des pièces lorsque l'on a pas d'imprimante il existe aussi le site 3Dhubs.

Pour ce qui est des matériaux, on utilise le plus souvent de l'ABS (qui à ma connaissance est le matériau de nos pompes) ou le PLA (mais biodégradable il finirait par disparaitre sous l'action de l'eau ou même de l'humidité.

A++

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Super, je testerai à l'occasion :) surtout les supports pour egeria c'est pas mal

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Super post !! Merci pour les liens :)

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Très intéressant, merci pour le partage !!

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Hello, je remonte ce post très intéressant. Je viens de le mettre en article. Merci (en retard) pour ces idées.

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Je comprends l’intérêt du post, mais il serait bien, pour ne pas dire, absolument vital, de dire quels matériaux 3D ne pas utiliser pour faire crever les poissons.

http://www.primante3d.com/materiaux/

Disons, par exemple, l'ABS, -Acrylonitrile butadiène styrène- ; - fibres d'aramide -

H411 - Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme
Au regard de la structure du produit et de sa faible solubilité dans l’eau, la bioaccumulation est persistante. (inclus dans l'organisme du poisson)

Et bien entendu, merci de mettre à la poubelle les fiches de sécurités des constructeurs.
Comme celle là : http://www.filimprimante3d.fr/documents/dox/236.pdf
Il faut bien se douter qu'ils ne vont pas tout dire, car c'est un marché porteur. Donc ils omettent sciemment, les infos qui pourraient faire peur. De plus, ils jouent sur le fait, que c'est un matériaux assez nouveau : pas assez de retour sur le long terme pour les humains.

Pour avoir des infos fiables sur les composés chimiques, il faut se tourner vers des organismes de santé indépendant, comme l'INRS
http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/DMT/TI-TC-94/tc94.pdf

PVA et HIPS :Alcool polyvinylique
Ecotoxicité poisson : Pimephales promelas: 96h - LC50 : 13 g/l
Donc avec le joli bulleur qui va rester plus de 96h dans l'eau, ce sont les poissons qui vont aimer.

http://www.thingiverse.com/thing:28447
Citaton "printed in green ABS, 0.3mm layers/solid fill on UP! "
=> Mais bravo le concepteur ! Vraiment bravo.

Conseiller des matériaux aquariophiles dans ces tutos thingiverse qui font mourir, ou devenir malade, ou réduire le temps de vie, des poissons, ca craint.

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

@ eb.aquario.passion : merci pour ces infos, as-tu connaissance d'un matériau sans danger pour les bestioles d'un aquarium ?

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Malheureusement : presque aucun
PLA : Sensible à l’humidité. Il se dégrade dans l'eau. Il est à base végétale, ce qui aurait été bien contre la biotoxicité, mais pas compatible en durée de vie avec l'eau des aquariums.

ABS : toxique poisson. Molécule persistante dans le corps du poisson

PVA et HIPS : toxique pour les poissons. Ecotoxicité sur les poissons avéré.

Poudre d'alumide : forcément toxique, puisque c'est de la poudre d'aluminium

Poudre de polyamide :
http://www.3dsystems.com/products/datafiles/lasersintering/msds/DuraForm_PA/24134-S12-00-A,EU,SDS_Duraform_PA_french.pdf
Solubilité dans l'eau .....................Insoluble à 20 °C (et à une autre T°C?)Produits de décomposition dangereux :
La décomposition du produit sous l’effet d’une température élevée peut
libérer par exemple du CO2, du CO, du NOx et de la fumée
Analyse des composants – écotoxicité – toxicité aquatique Aucune information d'écotoxicité n'est disponible pour ce produit ; toutefois, il n'est pas anticipé que ce produit soit toxique pour les organismes aquatiques ou qu’il puisse entraîner des effets néfastes à long terme dans l'environnement aquatique

Résine liquide : Ca dépend des composés chimiques. Il y a autant de résines que de constructeurs.

Mais d'une façon générale, il faut rester très très très vigilant sur les produits des impressions 3D, car ils ne proviennent pas d'Europe. En effet, la législation Européenne impose une fiche de sécurité pour les matières utilisées dans un produit. Ce que la législation Canadienne et Américaine n'ont pas. Autrement dit, vous avez de bonnes chances de ne pas savoir ce que contient les matériaux, puisque pas construit en Europe en majorité écrasante. Bref, jouer avec la roulette russe avec les poissons.

http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/TS/TI-TS723page40/TS723page40.pdf
http://www.inrs.fr/dms/inrs/CataloguePapier/ED/TI-ED-954/ed954.pdf
https://www.preventionbtp.fr/content/download/893460/10262275/file/I6F1115.pdf

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Dommage, merci pour ces précisions. Donc le meilleur client est le polyamide ?
Une dernière : ces matériaux, en particuliers les plus communs, sont-il compatibles avec les résines aquario type epoxy 123 ou elastopur ?

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Pour l'epoxy r123
Exemple de fiche de sécurité => http://www.intermedsogeric.com/fiche%20de%20securite/FICHE%20DE%20SECURITE%20RESINE%20123%20COMPA.pdf

.....relit bien le document : Bisphénol-A (page 3/5)

Cela ne va pas tuer tes poissons rapidement, ça c'est sur, car c'est un processus assez long. Mais cela reste quand même un risque de perturbateur endocrinien et de cancer.

Citation "Le produit est classé et identifié suivant les directives de la Communauté Européenne/la Réglementation sur les produits dangereux.
Symboles de danger :
Xi :irritant
N : Dangereux pour l’environnement
R51/53 : Toxique pour les organismes aquatiques, peut entraîner des effets néfastes à long terme pour l'environnement aquatique
"

Je sais bien que l'epoxy r123 est très souvent utilisé en aquariophilie, et qu'on trouve pleins de tutoriel vidéo sur youtube l'utilisant, et qu'un poisson a plus de chance de mourir par un mauvais acte de maintenance, que par l'epoxy r123....mais bon quand même... /:)

Pour l'Elastopur, je suis ennuyé, et je ne sais pas quoi en penser.
Je n'ai pas trouvé de fiches de sécurité, alors que c'est obligatoire par la Directive 91/155/CEE. Soit il y a un schmilblick, soit je ne cherche pas au bons mot clés.

Toutes les entreprises, doivent mettre les fiches de sécurité publique pour leur produit. Par exemple, JBL fait bien les choses, comme pour le JBL Ektol fluid Plus
https://www.jbl.de/?lang=fr&mod=products&func=detail&id=5564
Bouton "Consigne de sécurité"(fichier PDF) => https://www.jbl.de/?lang=fr&mod=download&id=12265

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Merci pour ta réponse, en fait ma question concernait plus la compatibilité des matériaux : le solvant des résines citées sont-ils susceptible de dissoudre les matériaux d'imprimantes 3D ? L'idée est de recouvrir l'objet imprimé par un autre produit stable et sans danger. Concernant l'epoxy123, à ma connaissance, son usage en aquario est possible en suivant un protocole particulier (Résumé : 1 mois de séchage et 3 gros nettoyages à l'eau courante+eau de javel).

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

Bonjour à tous,

je me permet de réagir et de déterrer ce topic par rapport à cette remarque de e.aquario.passion :

"Je sais bien que l'epoxy r123 est très souvent utilisé en aquariophilie, et qu'on trouve pleins de tutoriel vidéo sur youtube l'utilisant, et qu'un poisson a plus de chance de mourir par un mauvais acte de maintenance, que par l'epoxy r123....mais bon quand même...
"

C'est exacte tant que la résine n'a pas prise, une fois polymérisée elle devient totalement neutre, elle ne relargue rien dans l'eau.
Les indications de toxicité ne concerne que les composants "frais", avant polymérisation complète suite à leur mélange.

Idem concernant l'Elastopur ^^

Et au sujet des indications de toxicité pour les "plastiques" utilisés dans les imprimantes 3D je me pose du coup la question de savoir si cette toxicité s'applique aux matériaux sous certaines conditions (fondu / sec) ou tout le temps sachant qu'il existe aussi des "plastiques" de qualité alimentaire.
Reste à savoir si cette qualité alimentaire répond également à nos critères aquariophile ^^

Re: Impression 3D : Les applications possibles en aquariophilie

@pelemele : Toutes les résines polyester et epoxy sont dites "stables" après polymérisation, elles relâchent quand même des composés toxiques dans la flotte, certes en petites quantité, mais vu la nocivité, il n'en faut pas beaucoup pour occire une bestiole de quelques cm...

Hormis l'elastopur, la R123 est la seule réputée non toxique si l'on suit un certain protocole (cf plus haut).

Retour sur la liste des sujets