Aquariophilie d'eau douce

Eclairage de nuit d'un aquarium

Depuis quelque temps j'étais désireux d'équiper mes aquariums de lunes pour que les occupants ne soient pas dans le noir absolu la nuit. Une petite virée sur le site mon fournisseur de composants électroniques préféré, et je commande 40 LEDs blanches (100.000 heures de durée de vie) et 40 résistances de 680 ?. Je les répartirai ainsi : 3 dans chacun des 3 bacs de la batterie, 3 au-dessus du bac hôpital, 21 sur le 1050 l (mais celles-là avec un chenillard pour simuler les mouvements de branches des arbres sur les berges du Japúra, qui reste encore à concevoir) et 7 pour le 288 l du salon que je suis en train de préparer.
LEDs blanches et résistances de 680

Les alimentations seront faites par de vieilles alims de PC modifiées : tout d'abord (pour une alim de PC ATX actuel) il faut strapper le fil vert sortant du gros connecteur avec l'un des noirs de ce même connecteur, pour que l'alim puisse fonctionner sans carte mère connectée dessus. Pour une question de sécurité évidente, j'ouvre le boîtier auparavant et je fais le strap directement sur la carte de l'alimentation, et j'en profite pour dessoudertous les fils aboutissant aux connecteurs externes, à l'exception de deux fils noirs (la masse), d'un rouge (le +5V) et d'un jaune (le +12V) : Le 5V sera utilisé pour alimenter les LEDs, et la sortie 12V servira à alimenter un petit ventilateur de PC qui se mettra à tourner la nuit, pour éliminer la condensation due à l'absence de chaleur lorsque l'éclairage est éteint. Voici l'alim une fois préparée :
Récuperation d'un alimentation d'un PC

Au niveau électrique, rien de plus simple : les LEDs sont prises en sandwich avec une résistance chacune entre les fils +5V et masse :
schéma électrique

Le circuit imprimé sera réalisé avec un vieille bande de bakélite cuivrée (1,02 m × 4 cm, dimensions idéales pour occuper toute la longueur du bac et passer juste entre deux tubes d'éclairage diurne) qui devait traîner dans mon grenier depuis plus de vingt ans  ! Là non plus, rien de très compliqué : je colle une bande de scotch le long de chaque longue bordure de la plaque, et sept petits plots rectangulaires entre deux :
bande de bakélite cuivrée

Ensuite, un petit bain au perchlorure de fer (attention produit très salissant, évitez de faire ça en smocking ou en robe du soir sur la belle nappe brodée de la salle à manger, ça ne pardonnerait pas !!!). Puis 28 petits trous sont percés à la mini perceuse avec un foret de 0,6 mm en quatre rangées de 7, plus deux autres à une extrémité de la plaque pour les fils d'alimentation ; les résistances sont soudées entre l'une des bandes latérales et un des plots centraux, les LEDS entre l'un des plots centraux et l'autre bande latérale. Attention à orienter toutes les LEDs dans le même sens (peu importe si c'est vers le haut ou vers le bas, on pourra inverser les fils de l'alimentation si besoin est et ça marchera ). Quatre (ou six, selon la longueur totale du circuit) petits trous et quatre (ou six) petites vis permettront enfin de fixer le tout dans le couvercle, entre deux tubes :
Fixation des LEDs sur le couvercle de l'aquarium

Une fois le circuit en place, il n'y a plus qu'à le raccorder entre +5V et masse de l'alimentation, et les LEDs s'allument. Chez moi, je vais creuser une tranchée jusqu'au tableau électrique situé de l'autre côté de la pièce pour passer les 5 fils qui alimentent déjà ma cuisine et mon local technique : terre, neutre, et 3 phases (jour, nuit, permanent), récupérées sur le programmateur qui s'y trouve en sortie d'un disjoncteur différentiel 30 mA . Le couvercle est déjà équipé du domino de raccordement et les prises du bloc électrique sont câblées en conséquence :
Raccordement des dominos

Voici un détail où l'on distingue sous la bakélite, les deux bandes cuivrées et deux des plots centraux, ainsi que l'arrivée des fils d'alimentation et une des vis de fixation. D'aucuns me diront (avec raison ) que les composants ne sont pas soudés bien d'équerre sur le circuit, mais je vous assure que ça n'a aucune incidence sur le bon fonctionnement de la chose ;o))) :
Eclairage de nuit avec des LEDS

Re: Eclairage de nuit d'un aquarium

Joseph tu es un génie ! Merci encore de nous faire partager ton expérience et tes réalisations. Tu es content du rendu ? Tu as la possibilité de nous montrer comment ça rend le nuit avec une photo ?

Re: Eclairage de nuit d'un aquarium

Houla, n'exagérons rien ! Tout au plus un bricolo, ça oui, je veux bien le revendiquer.

Pour ce qui est des photos de nuit, il va falloir attendre : le bac n'est pas encore en eau, il est juste en cours de fabrication. En revanche pour les gens pressés, je vous mets prochainement des photos d'une astuce que j'ai utilisée il n'y a pas bien longtemps.

Re: Eclairage de nuit d'un aquarium

Super !!! Joseph, qu'es-ce que tu appels "un chevillard pour simuler les mouvements de branches" comment ça fonctionne ?

Re: Eclairage de nuit d'un aquarium

Je pense qu'il parle plutôt de "chenillard".

C'est le fait de faire s'allumer ou s'éteindre les leds les unes après les autres, comme si une chenille parcourait les leds.
Un peu comme certaines guirlandes électriques.

Re: Eclairage de nuit d'un aquarium

Donc, je vais sûrement réaliser un éclairage similaire pour la nuit et je te remercie de ton article qui m'aideras bien à réaliser ce montage. Cependant, quelquechose me chagrine:

On dit que les plantes doivent avoir un cycle jour nuit. Hors, l'éclairage de nuit perturbe ce cycle non? Donc n'y a-t-il pas un danger pour nos amies les plantes ?
Sinon, quelle intensité maximum doit être utilisée pour les leds ? Tu as pas mal de led, mais pour la nuit, tu allumes tout ?

J'ai vu aussi que le système était placé au dessus du bac. Est-ce que la condensation peut humidifier les leds et dans ce cas le système être risqué ?

Merci beaucoup

Quentin.

PS: Tu pourras poster des photos du montage stp :)

Retour sur la liste des sujets