Aquariophilie d'eau douce

Fabrication d'un bac de reproduction pour Discus

Désireux d'isoler mes discus pour faciliter leur reproductions, j'ai récupéré un très vieux bac (de 32 ans à l'époque !) de 288 l (120 × 40 × 60).

construction du bac de reproduction

Tout d'abord, j'ai rassemblé l'outillage nécessaire à cette réalisation :
Les outils nécessaire à la construction du bac

  1. Un bidon de white spirit pour aider au nettoyage des vielles traces de silicone
  2. Une bouteille d'acétone pour dégraisser avant collage
  3. Un chiffon pour le nettoyage
  4. Un coupe-verre
  5. Quelques lames de cutter
  6. Un maillet
  7. Et une paire de gants pour protéger les mimines

Ah ! j'oubliais : un té pour tracer d'équerre et un peu de liquide vaisselle pour nettoyer et lisser les joints.

Je projetais de mettre des séparations amovibles dans ce bac. Il fallait donc démonter le ceinturage haut :
Séparation en compartiment de l'aquarium

Et à la place j'ai préparé des renforts dans une vitre de récupération 10 mm d'épaisseur:
Renfort de la vitre de l'aquarium

La cuve a été bien nettoyée et les joints de chaque angle soigneusement amputés de tout leur excédent de silicone :
Joints nettoyés sans excédent de silicone

Et j'ai refait les joints : à plus de trente ans d'âge il était préférable de leur faire subir un léger lifting :
Refaire les joints de l'aquarium

Voilà le plus difficile : couper les renforts dans la vitre de récupération. Le premier (sans doute mal rayé), présentait un défaut… vilain, mais ne devant pas poser de problème fonctionnel dans le cas qui m'occupait :
Aquarium avec défaut


Au tour du second : celui-ci était encore pire, et le reste de la vitre est parti en trois morceaux sur un coup de maillet un peu trop… hardi ; mais j'ai décidé de l'utiliser quand même :
Vitre déformée

Petite inspection des travaux… :
Chat derrière l'aquarium

Après collage et séchage toute la nuit, j'étais prêt à attaquer les séparations amovibles :
Mise en place des séparations amovibles

1,20 m - (grosso modo) 2 cm d'épaisseur de verre = 1,18 m. Je décidai donc de positionner une première séparation à 18 cm d'une extrémité, et la seconde au milieu du mètre restant. Dans le petit compartiment trouveraient place rejet du filtre, chauffage, thermomètre et aérateur. Dans chacun des deux grands, un cône de reproduction et un couple de discus en période de frai.

Quelques languettes de 6 mm récupérées sur un reste de verre en provenance d'une benne feraient parfaitement l'affaire :
Verre épais pour la construction du bac

Pour les séparations, il me restait quelques vieilles fenêtres changées l'année précédente. Je récupérerais les vitres qui dataient de Mathusalem :
Verre de fenêtre récupérée pour faire l'aquarium

Des cales de 4 cm récupérées sur le ceinturage d'origine permettent de ménager sous les séparations la place de positionner une bande de mousse pour permettre la circulation de l'eau. Quelques temps plus tard, la première séparation était prête ; sur la photo, on devine la vétusté de la vitre, d'un manque de planéité évident ;o) :
Verre de séparation

Une fois les séparations terminées il restait à remplir la cuve pour la rincer convenablement et surtout pour tester sa résistance vu les transformations qu'elle avait subies. Tout d'abord, positionnement dans le jardin de deux bastaings et d'un plan de travail, en soignant la planéité et le niveau. Par dessus, une plaque souple pour amortir les éventuelles inégalités, et un permier remplissage au tiers, suivi de 10 mn d'attente :
Remplissage de la cuve pour vérifier l'étanchéité

Puis remplissage à la moitié suivi de 20 mn de repos :
Aquarium étanche

Ça tenait bon : j'ai donc rempli jusqu'au ras des renforts histoire de m'assurer une marge de sécurité, normalement le niveau maxi se situant 4 cm plus bas (soit 1 cm sous les séparations). Jai attendu 1 h ½, puis j'ai secoué vigoureusement le haut de la cuve pour l'éprouver ; le soir, m'étant pas pris 300 litres sur les mollets, j'étais confiant :
Ajout de renfort

On conseille de mettre un fond clair aux bacs de reproduction des discus : en effet, les alevins repèrent leurs parents à leurs couleurs sombres. J'ai donc réssemblé le matériel nécessaire à la fin de cette réalisation :
Peinture pour le fond de l'aquarium

Trois bonnes couches de peinture sur le fond et les parois latérales plus tard :
Couleur clair pour le fond du bac de reproduction
Bac de reproduction vu de haut

Et voilà le résultat final :

Vue d'ensemble

Discus dans le bac de reproduction
Le compartiment technique

vue d'ensemble du bac
Et toute la petite famille de Discus

Discus reproduction
Discus reproduction

Re: Fabrication d'un bac de reproduction pour Discus

Encore une jolie réalisation ! Avec de la récupe, tout ce que j'aime ! Merci Joseph pour les explications détaillées. Je suis sûr que ça servira. Ça doit roucouler là dedans ;)

Re: Fabrication d'un bac de reproduction pour Discus

Merci pour ces photos et ces explications qui vont bien me servir pour la préparation de mon bac de reproduction.

Re: Fabrication d'un bac de reproduction pour Discus

Salut JosephDudule,

Très belle réalisation en récupération ;) Je trouve que ton bricolage est très intéressant. Surtout les taquets pour, par la suite, créer des séparations.

ps: Tu n'a pas lésiné sur les renforts! C'est du costaud!

Re: Fabrication d'un bac de reproduction pour Discus

Ça donne de bonnes idées, merci!

Retour sur la liste des sujets

Symphysodon Discus

Discus Symphysodon

Le Discus, poisson cichlidé roi de l'aquarium a des besoins particuliers. Il faut suivre les conseils pour sa maintenance pour obtenir ses premières reproductions

Paramètres

  • Taille: 25 cm
  • Pour aquarium: 350 litres
  • A élever par 5 minimum
  • Température: 26 à 32 °c
  • 4.5 à 6.0 pH
  • GH de 1 à 3 °d

Annonces en cours

  • 11 offres
  • 21 recherches
Voir le poisson