Aquariophilie d'eau douce

Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Bonjour à tous, je vous donnerais - grâce à la fédération aquariophile française - votre planning TV deux fois par mois.

N'écrivez, je vous prie, que vos avis/critiques des émissions vues, ou le nom d'une émission qui n'est pas inscrite dans la liste à cause d'un oubli.

Voici la première quinzaine de février :

06/02 :

20h50 - trois épisodes de Aquamen - les rois de l'aquarium.
http://www.aquachange.fr/forum_aquariophilie.php?espace=1&groupe=15&sujet=6249#.VrjnG-Zzjqs
23h30 - Naissance d'un Océan - l'aquarium géant de Hengqin. 95min.

09/02 :
7h45 - Arte - Les splendeurs des Bahamas - Mangroves. 45min.
9h30 - Ushuaïa TV - Les seigneurs des océans (baleine à bosse et White-Island). 95min.

12/02 :
7h35 - Arte - Les splendeurs des Bahamas - Eaux profondes. 45min.
13h45 - Ushuaïa TV - Voyage sous les mers. 80min.
15h55 - Arte - La splendeur des Bahamas - Grottes et trous bleus. 45min.
17h50 - Animaux - Plongée en eaux troubles (requins). 95min. (rediff : 13/02 à 23h10)

13/02 :
8h40 - Numéro 23 - River Monsters (avec le pêcheur biologiste Jérémy Wade). 55min.
12h - Arte - La splendeur des Bahamas - Récifs coralliens. 45min.

14/02 :
15h - RMC - AquaMen Les rois des aquariums - 55min. ( trois épisodes vus le 06/02)
21h45 - Planète + - Planète Océan (fonds marins) - 95min.

Bon visionnage, et à très vite !

Re: Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Bonjour abyssiastorm,
Merci pour le programme, je conseil fortement les splendeurs des Bahamas des images à couper le souffle, surtout les trous bleu et les grottes et river monster. Ce sont des émissions très instructives.
Pour les rois des aquariums je ne suis pas fan (c est une émission qui montre le caprice des gens) et les pires sont à venir. Il y a juste la beauté des poisson.

Re: Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Critique de l'émission AquaMen Les rois des aquariums (trois épisodes) - 06/02 - 20h50.

J'ai regardé jusqu'au bout les trois épisodes :
L'aqua-van
Le défi de Ben
Tortues, requins et raies pastenagues.

le premier portait sur la transformation d'un van Volkswagen en aquarium pour un concessionnaire.
Le second portait sur l'installation de deux aquariums autour d'une cheminée, et de la création d'un aqua-terrarium pour grenouille pour un zoo, en mémoire d'une jeune fille décédée dans un accident de voiture.
Le dernier portait sur la réhabilitation d'un bassin dans un refuge pour poissons et tortues blessés et un aquarium trois faces pour une boutique.

LES POINTS POSITIFS :

La recette TNT : la TNT, ça marche, avec la série des Extrêmes ( bucherons, mineurs, pêcheurs de l'extrême) puis des battles ( guerre des box, des antiquités, des mont-de-piétés) et enfin, des Interventionnistes ( Anti-vermines, Gordon ramsay, resto sous vidéo et même les Pimpeur de voitures); On reste dans la formule qui marche, qui rapporte du fric tout en "instruisant". A titre particulier, j'adore ces programmes, je passerais des heures devant s'il le fallait.
Avec Aquamen, on a des changeurs d'intérieur qui parle de poissons, qui se mettent la pression, avec plein de rebondissements (engueulade, problèmes, poissons rares, humour) mais qui se finit toujours bien.

Les poissons : ça, c'est cool, les poissons c'est génial, les aquariums sont beaux, ça fait rêver. En plus, on a de la plongée, que demande le peuple ?

DES BOOBS : parlons de la stagiaire en maillot, ah non... c'est bon :D En plus, avec le biologiste asiatique qui rougit comme une pucelle, comme si on aurait pu louper le fait qu'il y ait un chouïa d'érotisme pour appâter l'attention du téléspectateur mâle.

Le côté bon cœur/artiste : notamment les deux derniers épisodes, pour la jeune fille morte et pour la sauvegarde des tortues. C'est typique de l'émission d'immersion à l'américaine, ça fait vendre. Sinon, si pas de jeunes filles ou d'animaux, on prend un vétéran de l'armée et ça marche aussi !

L'humour et la mise en scène : quand la pub coupe bien, ce qui est rare, on est toujours au moment du suspens ( mon dieu, une fuite, mon dieu, ça bascule, mon dieu, un serpent). ça crée du suspens, et ça me permet de rester devant en allant chercher un jus de fruits et des gâteaux pendant la pub. On veut savoir la suite. L'humour, la camaraderie, c'est cool, mais n'oublions pas, c'est beaucoup de mise en scène et SURTOUT, ça occupe la caméra pour atteindre la durée nécessaire à l'émission.

Du bon bricolage : ils sont forts ces gars !

LES POINTS NEGATIFS :

L'aquarium à l'américaine : Très artificiel, zéro plantes vivantes, de faux coraux ( c'est bien) rose flashy ( c'est moins bien), et une filtration de ouf.
Que du mécanique, du fish only façon récifal. En plus, ça coûte cher.

Le comblage d'image anarchique : ce qui m'a soûlé, c'est d'être pris pour un con. le gars parle de coraux, de poissons multicolores dans l'océan, tout ça près de nos superbes côtes américaines, et bim, une image de deux secondes : des poissons Malawi. What ? Bim, plus loin, un OSCAR, pendant qu'on parle de récifal. J'ai reconnu à mon souvenir un poisson d'Amérique centrale aussi, à un moment.
J'ai rigolé, c'est quoi cette blague ? Mon père a froncé les sourcils, en me disant qu'il n'y connaît rien, mais que c'est la surenchère télévisuelle. Rajouter à l'océan des poissons plus colorés, plus beaux, comme rajouter de la couleur aux coraux, pourquoi pas ? :-/

L'élevage aquariophile : impressionnant, mais c'est un peu chaud leur "acclimatation" non ? ainsi que leurs bacs très petit. On est loin de l'image à la française, à taille plus humaine. Après, c'est 30 000 poissons qui sortent chaque jour de la centrale. Mais quel impact sur la faune sauvage ?

Le prélévement en milieu sauvage : à part voir le décolleté de la nana, c'est n'importe quoi. Deux trois poissons, okay. mais pour un aquarium de 500L, prélever autant de poissons, mais surtout HUIT langoustes blanches de 20cm, c'est quoi leur problème ?

Le biologiste asiatique : le gars qui m'a le plus soûlé de l'émission, plus que la stagiaire crucruche ( les boobs) et le second qui fout rien et commande tout le monde dans le deuxième épisode. Il parle pour rien dire, ne sert à rien, même en plongée, on reste que sur la gonzesse, pour la taille du dard de la pastenague, c'est la stagiaire qui a tout fait. A l'élevage, il ne connaissait rien au cycle de l'azote ( c'est choquant, on peut être biologiste marin sans connaître un peu le cycle en eau douce, ou même en eau salée), bref, je ne savais pas s'il faisait semblant d'être con pour valoriser l'élevage ( échange de commission pour la pub) et s'il l'était vraiment. Bref, à me donner des boutons.

Le flottement : l'impression qu'il essaye de trouver la recette miracle, de faire mieux, mais ça peine à convaincre. les autres saisons et autres épisodes seront-ils mieux ? A voir pour la suite.

Re: Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Je maintiens : l'émission d'après "naissance d'un océan " était intéressante. :D

Re: Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Effectivement, je rédige ma critique dessus, car je l'ai vu deux fois :D

Critique du documentaire Naissance d'un Océan - l'aquarium géant de Hengqin - 06/02 – 23h30-1h30.

Un joli documentaire en plusieurs perspectives, sur la construction du plus grand aquarium du monde en Chine, deux fois plus grand que celui d'Atlanta, détenteur du record, et plus impressionnant par sa baie vitré que celui de Dubaï.

Océan Park, trois ans de construction, un parc à thème, une statue plus grande que la dame de new York. C'est le rêve d'un milliardaire chinois, qui espère accueillir 30 millions de touristes dans son parc à thème pour l'année 2015. Tout nouveau, car fini l'an dernier, un chantier gigantesque mêlant aquarium, attractions, hôtel 5 étoiles et spectacles de cétacés sur une île près de Macao, l'île de Hengqin. Un boom touristique pour les petits villages de pêcheurs des environs.

LES POINTS POSITIFS :

Le Chantier : de A à Z, l'équipe de tournage a suivi la construction durant quatre heures, depuis la première pierre jusqu'à l'ouverture au public, soit presque quatre ans. A été sauvegardé plus de 1000 heures de rushs par les caméramans, présents à tous les moments clefs de l'avancement du chantier et du transport des animaux. C'est un chantier gigantesque, avec une équipe internationale, même au sein des ouvriers tous issus des quatre coins de la Chine, qui fait la taille de la petite Europe en passant. Des images d'un grand chantier.

Le Gigantisme : tout est géant, par la volonté du milliardaire, et ça a coûté la bagatelle de 3 milliards de dollars pour trois ans de chantier, au lieu des 18 mois prévus à l'origine. Que ce soit l'énorme statut du requin-baleine, dépassant la Statue de la Liberté en taille, mais construit de la même manière, ou l'énorme arche recouvert d'écrans diffusant des vidéos des fonds marins. Ou encore un aquarium de 240 millions de litres ( si je ne m'abuse), avec une coupole transparente dans un couloir en dessous et une baie vitrée plus grande que celle de Dubaï. Une dizaine de requins-baleines, des raies manta, 5000 espèces de poissons et 25 000 poissons en nombre.

Les Images : magnifiques, que ce soit sur le dos de la tortue, des plongeurs dans l'aquarium. On explore le monde aquatique, comme un poisson. C'est superbe, et ils le savent.

Le Transport : on voit le transport des animaux, la provenance, les requins-baleines sont sauvages, les bélugas et dauphins aussi, les raies manta sont d'élevage. Mais on sensibilise sur le sort des requins-baleines dont les ailerons finissent comme mets de choix en soupe, et l'engagement de l'aquarium à les sauver lors de leur pêche, avant le découpage. Même si les bêtes gardent un traumatisme immédiat, elles se sentent plus en sécurité et s'inquiètent moins de leur sort dans cet aquarium gigantesque.

Le Parc : je l'ai dis, un hôtel cinq étoiles digne d'un Las Vegas, tout un parc d'attractions, un aquarium géant, je plaque tout pour la Chine s'il faut.

Les Spectacles : le dressage pour le spectacle des otaries, bélugas et dauphins paraît plus humain qu'à SeaWorld, les spectacles sont moins présents, les bêtes changent et pas plus de deux spectacles par jour. Enfin, c'est un dresseur français et sa compagne hollandaise qui coachent les jeunes dresseurs chinois, dont certains n'ont aucune expérience avec ces animaux. Mais après des mois de travail, le spectacle final est à couper le souffle.

L'Ouverture au Public : sensibiliser les chinois, donc 80% d'entre eux n'ont jamais vu la mer, pour qu'ils découvrent un monde complètement nouveau et qui leur plaisent. Pour en finir avec la destruction de l'environnement par la pollution ou la surpêche.

LE HIC :

Mais il y a un mauvais point ; c'est toujours un mauvais point, mais qui reste facultatif.

L'Aquarium à l'Américaine : certes, l'aquarium est un fish only, mais il n'y a pas eu de pose de coraux, seulement une reproduction en plastique fondue – style argile – qu'on a peint, notamment je conserve en tête les images de la peinture flashy des cerveaux de Neptune. Petit hic, mais en échange, le filtre est une énorme tuyauterie et ça doit oxygéner un max pour toutes ces bestioles. Une seule panne d'un nuit, et c'est l'hécatombe, c'est pour cette raison que des employés de nuit sont embauchés. Surtout qu'il a fallu trois jours pour acclimater tous les poissons.

Merci de votre lecture B-)

Re: Votre programme TV aquariophile : Emissions / critiques.

Merci, j'ai tout téléchargé, même la naissance d'un océan.
A ce propos tu écris "l'équipe de tournage a suivi la construction durant quatre heures" ça serait-y pas plutôt des années ? ;)

Par contre j'ai perdu mon storage space de 15 to et je suis dans un caca galactique avec le suspens d'une miraculeuse récupération qui me mange tout l'ordi, donc pour regarder quelque chose ... X(

Retour sur la liste des sujets