Aquariophilie d'eau douce

Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Bonjour à vous,

Du 12 au 18 octobre 2015, s'est tenu à Bergerac un colloque international sur la restauration et la gestion des populations d'aloses. Depuis sept ans déjà, il y a une interdiction de pêche sur la grande alose en Gironde et Dordogne, il est l'heure du bilan pour l'alose, action des services publics utile ou pas ?
La grande alose
La grande alose

La réponse est non, il y a du mieux, mais cette année, comme l'année dernière, seuls cinq-mille mâles reproducteurs ont été relevés aux stations de contrôle de Tuilières, en amont de Bergerac, sur la Dordogne, et de Golfech pour la Garonne.

Mais quels sont les raisons alors ?

En effet, si la pêche avait été la seule responsable de la diminution des effectifs de grande alose, les sept années d'interdiction auraient permis à l'espèce de se refaire.

Le problème de l'alose, c'est que c'est un poisson migrateur. Il va remonter la Garonne jusqu'à ses frayères pour pondre ses œufs et perpétuer le cycle de la vie et de la mort. Mais les poissons n'atteignent plus les frayères, des bras morts du fleuves sont bétonnés, des centrales électriques sont placés sur les fleuves et malgré les passages, les poissons n'ont pas le réflexe de les traverser. Se retrouvant alors bloqué en grand banc devant un obstacle, chacun hésitant et faisant hésiter l'autre.

Pour ceux qui ont atteint leur frayères, un autre problème se pose, l'amarre pour leurs œufs, l'alose pond dans le gravier, mais la sédimentation, la vase, empêche toute ponte. C'est l'une des solutions envisagées, remplir les frayères de graviers à nouveau.

Enfin, contrairement aux obstacles humains sur le fleuve et la granulométrie des frayères, il y a un autre obstacle : l'Océan et l'Estuaire de la Garonne. La diminution des grandes aloses seraient imputable au bouchon vaseux de l'Estuaire sur la survie des jeunes alevins.

Enfin, l'alose en tant que migrateur, mais contrairement au saumon, il ne revient pas dans la rivière qui l'a vu naître. Pour Isabelle Caut, une scientifique qui étudie le phénomène, en fonction d'un certain nombre de paramètres, comme la turbidité, la température, elle va choisir un autre fleuve comme l'Adour, la Charente ou même la Loire. Si les frayères ne sont plus attractives, elles peuvent donc déserter pour de longues années la Garonne et la Dordogne. Le problème se pose alors.

Mais trois autres poissons sont emblématiques de l'Estuaire de la Gironde :

L'anguille, la lamproie marine et le saumon.
La civelle
La civelle

La rareté de l'anguille est dû à la surpêche de ses alevins, la civelle. Les prix de vente oscillent entre 150 et 200 euros le kilogramme, cela peut atteindre jusqu'à 1000 euros en Espagne, et encore plus cher aux USA et en Asie, où le prix peut dépasser les 4000 euros le kilo.

Il faut par exemple, 2900 à 3000 alevins pour obtenir le kilogramme, les pêcheurs prélèvent ainsi un nombre important de civelles qui n'atteindront jamais l'âge adulte et la reproduction dans la mer des Sargasses. L'anguille est protégé, et la pêche est contrôlé, on est passé de 300 pécheurs à 20 pécheurs ces vingt dernières années, mais il reste un braconnage intensif qui est sévèrement réprimé.

En Loire-Atlantique, une coopération étroite s’est instaurée entre l’Onema et le parquet de Nantes. Ainsi, 17 braconniers d’anguilles interpellés durant la saison 2010-2011 ont été jugés au cours d’une même audience en novembre 2011 pour 22 délits et ont été condamnés à des peines allant, selon leurs antécédents, de 500 à 5 000 €, avec confiscation de tous les matériels de pêche saisis et d’un véhicule ; en Normandie, on ajoute la destruction des civelles congelés, la remise à l'eau des vivantes, et deux mois de prison avec sursis pour les coupables.

Mais la peine, même si elle reste sévère, semble peu adapté. En effet, un pécheur à la nasse (pour les crevettes par exemple) peut récolter en une nuit 50 kg de civelles, pour une valeur dépassant 25 000 €. Vous comprenez alors que l'amende paraît ridicule, même en temps que récidiviste.
L'esturgeon d'Aquitaine
L'esturgeon d'Aquitaine

L'esturgeon, lui, a été victime de sa surpêche pour sa chair, mais surtout son caviar. Il est réintroduit doucement dans la Dordogne, depuis une souche de quelques spécimens survivants dans un élevage remontant aux années 80. Il ne restait que cinq/six esturgeons sauvages d'Aquitaine en 1985 dans les cours d'eaux.

Mais la raréfaction n'est pas dû qu'à la pêche, d'autres facteurs entre en jeu :
Saumon d'Aquitaine et de l'Adour
Saumon d'Aquitaine et de l'Adour

La lamproie
La lamproie, semblables tant en version marine qu'en version d'eau douce.

La population de saumon sauvage d'Aquitaine tend à descendre, on ne le trouve encore que dans l'Adour et ponctuellement dans d'autres cours d'eau. La lamproie marine, met délicieux poché dans son sang, n'arrive pas à augmenter sa population depuis 30 ans. La pêche reste donc prudente.

Au même titre que les mortalités exceptionnelles des huîtres sur le bassin d'Arcachon (chez moi), on ne sait rien des raisons, en dehors des micro-barrages obstacles sur la voie migratoire, plusieurs hypothèses ont été émises : une pollution spécifique à l'éco-système original de l'estuaire ou encore la présence de matières en suspension… Mais quand la grande alose se meurt, l'alose feinte, elle, prospère. La recherche des causes continue, mais rien n'est encore avancé.

Le mot de la fin :

L'Estuaire est une beauté, c'est la Garonne qui protège ses trésors, mais c'est pour elle un automne, un crépuscule pour ceux qui l'ont connus rayonnante et pleine de vie. La question est de savoir si la Garonne aura droit à un printemps ?

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

On est les champions de la fabrication de barrage... ou de retenu d'eau pour les grandes villes... et également les champions de pollution passive, le pourrissement d'anciennes usines aux bords de l'eau, lessivage après lessivage elles relarguent des agents pathogénies et des substances nocives.

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Ben, tu vois, il y a une énorme centrale nucléaire au fond de l'Estuaire, au bord de l'eau, à Blaye. Elle a été mise en service en 1981. L'eau est plus chaude là-bas et c'est vrai que la vie aquatique n'est pas la même aux abords des centrales qu'à 10/20km plus loin.

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Salut Abyssia !

Encore un article très intéressant. Mais les conséquences des activités humaines ne sont malheureusement pas surprenantes. Il n'y a pas que la faune aquatique qui en souffre. Les animaux ne sont pas "génétiquement programmés" pour emprunter des passages spécialement aménagés pour eux ni pour s'adapter aux modifications que nous apportons à leur environnement.
Tout ça est bien dommage :(

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Et pourtant l’Énergie hydraulique fut longtemps et encore mise en avant par les écologistes (politiques)...
Et le tout électrique ne va pas améliorer les choses!...
on ne veut pas de nucléaire, on ne veux pas d'énergies fossile, il reste le vent et et l'eau, le soleil... (ça pollue en amont)....

:( :( :(

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Salutations

Etant chasseurs d'insectes par passion et car je compte devenir professionnel cette situation ne m'étonne même pas.

Protéger l'espèce a toujours été stupide et irraisonné à mes yeux. Pourquoi? Car le biotope ne l'est pas et c'est même expliqué dans l'article.

Un cas emblématique.
L'isabelle qui est probablement le papillon "tueur d'entomologistes amateurs" a très fortement décliné par la chasse de cette dernière.

Néanmoins des scientifiques ont découvert que la chasse de ce dernier n'est pas la raison de sa disparition sporadique mais que c'est la coupe irraisonné par un organisme censé respecter nos forêts du pin laricio au profit de l'épicéa plus robuste et plus rapide qui a provoqué un dangereux déclin de l'espèce.
On coupe bien aussi des hêtres tricentenaires en chartreuse alors qu'il nourris les populations de la rosalie alpine.
Notre dame des landes abrite le campagnol amphibie alors que celle la seule population de l'ouest Français et pourtant interdiction de le chasser mais construire un aéroport dessus la aucun problème.

Tant que la protection de l'espèce sera la seule chose appliquée alors cette protection ne sert strictement à rien. La France reste aujourd'hui le pays avec la diversité de faune et de flore la plus riche de l'Europe mais pour combien de temps? Mystère mais je crains que bientôt on ne le soit plus.

Re: Environnement – Les poissons en difficultés dans le Sud-Ouest.

Ces un des drame de notre epoque la bêtise et pour tous amoureux de la nature c'est déchirant

Car au final on dirai que tous le monde seffiche de la disparition des espèces et de la vitesse a la quelle on detruit l'environement

Retour sur la liste des sujets