Aquariophilie d'eau douce

L'aquariophilie et son évolution

Salut à tous, après plus de 20 ans d'arrêt dans ce monde majestueux, j'envisage prochainement de reprendre l'aquariophilie. Gros problème, ce monde a grandement évolué et j'avoue me retrouver avec des questions sans réponses :(

Par exemple, quand je contrôlais mon eau, je ne regardais que le PH et NO2, on ne parlait pas de GH, KH, etc .. Ni d'osmoseur et encore moins de bouteille de Co2 8-}

J'avais un bon filtre Eheim, un Rena 310 pour l'oxygénation, une résistance et le Nec le plus ultra de l'époque, un cordon chauffant et un tube UV !

Je suis sur le c.. quand je lis qu'il ne faut pas filtrer tout le temps sur charbon ! A cette époque je filtrais sur charbon et perlon 24/24 ! Pas de Co2 pour les plantes mais elles poussaient tout de même ! Peut être grâce aux plaques de tourbe ?!

J'avais un bon éclairage en tubes Grolux et Aquarilux, dommage que cette dernière ne se fasse plus car c'était le top ! Enfin, vous aurez compris que c'est "un nouveau monde pour moi", mon expérience d'avant devrait me servir, mais il faut le temps que ça revienne ;) Je me demande donc ce qui est vraiment indispensable à ce jour pour redémarrer un bac ?

  • CO2
  • osmoseur
  • contrôler le GH et KH
  • etc

Pour commencer, je vais regarder pour un bac complet en 120 cm avec meuble, (si possible en Blanc) bien sur encore en eau, sans rayure et si je possible, appartenant à un méticuleux comme moi :) Je sais qu'à l'époque j'avais du brader mes aquariums pour pouvoir les vendre, à ce jour j'ai constaté que cela n'avait pas changé. J'avais fait un heureux et j'espère que maintenant ça sera mon tour :)

Re: L'aquariophilie et son évolution

Salut, ça doit te faire bizarre ! Je débute en aquariophilie, cela ne fait qu'un an que j'ai plongé dedans mais un an a fond, ou j'ai beaucoup appris par moi même avec mes erreurs et grâce à internet. Mon avis est que cela n’a pas du autant changer, ce qui a changé c'est les besoin du commerce aquariophile.

Comme tu l'a dis toi même, avant tu n'avais pas de co2 et tout le matériel actuel qui aujourd'hui est soit disant indispensable pour la réussite d'un bel aquarium, et pourtant ça marchait très bien non ?

Je ne sais pas l'avis des autres là dessus mais je pense que c'est simplement commerciale tout ça. Ton expérience d'avant te sera bien plus utile que les 36 000 équipements dispo dans le commerce d'aujourd'hui. D'ailleurs moi, aillant commencé avec pleins de matos (CO2, éclairage led, sol technique, filtre, etc) je fais marche arrière et reviens à des méthodes bien plus simple et moins onéreuse en réduisant considérablement tout ce matériel dans mon deuxième bac.

Ma plus grande surprise et découverte a été de découvrir que le filtre n'était pas du tout utile dans les aquariums planté voir néfaste. Une sacré idée reçu qui m'a été difficile d'accepter et pourtant je n'ai qu'un an d'expérience alors j'imagine déjà ce que tu va en penser !

Le contrôle de l'eau, notamment le GH, KH est quand même utile je pense pour savoir qu'elle poissons tu peux installer dans ton aquarium. Bon retour en aquariophilie en tout cas et je pense qu'il y a pas mal de monde ici qui pourront t'aider ;)

Re: L'aquariophilie et son évolution

Salut Brennos, merci pour ton retour et tes commentaires :) Effectivement je me demande ce que donnera mon retour aux sources, mais bon on verra bien !

Sur tes conseils j'ai lu quelques dizaines de pages sur le low tech. Ça ressemble énormément à ce que je faisais il y a 20 piges ! Pour être honnête, la dernière année pratiquée a été plus que relâche. Je sortais beaucoup et ne faisais donc que donner à manger aux poissons une ou deux fois par semaine, je n'avais plus le temps de nettoyer les filtres, ajouter de l'eau (du robinet), couper les plantes, etc. Un véritable abandon, avec le recule, j'en ai honte mais bon, la jeunesse !

J'avoue que j'ai perdu par vague mes poissons, surtout d'ailleurs quand je me mettais un coup de pied aux fesses pour remplacer les masses filtrantes, en fait deux ou trois jours après j'avais des pertes, ceci explique peut être cela.

Maintenant c'est une autre époque et je compte m'y remettre sérieusement ! Par contre, j'ai beau être geek et attiré par la nouvelle technologie, je ne compte pas passer par les nouveaux matériels utilisés dans les nouveaux bacs !Merci pour ton message, c'est ce qu'il me fallait pour repartir sur de simple et efficace ! Bien sûr ,il y aura toujours des personnes pour et d'autres contres, mais bon, c'est idem dans tous les secteurs.

Quelques questions

  • Sur un aquarium de 240L, j'ai pensé à un éclairage par tube T8 ou T5 (suivant l'équipement de l'aquarium que je trouverai) en rose, blanc et bleu (pour la lumière noire). Je ne veux pas éclairer qu'en blanc, j'aime pas du tout ! Ces couleurs sont bonnes d'après toi pour un low tech ?
  • J'y ajouterai bien un cordon chauffant (bien pour les plantes) qui me chauffera en même temps l'eau pour les petits.
  • Une pompe de circulation d'eau, peut être juste une de récupe d'un filtre interne de marque Goliath que j'ai de coté depuis 23 piges !
  • J'aime beaucoup les bulles, du coup je ne sais pas si avec ce type de cuve je pourrai mettre une pompe à air ?
  • Pour les poissons je verrai, mais au début certainement:
  • Pour les plantes, merci pour les liens EBay trouvé sur le site ! Par contre je ne sais quelles espèces plutôt que d'autres dans ce type d'aquarium ?

Voila pour le moment, merci d'avance pour ton aide et votre aide bien sûr.

Re: L'aquariophilie et son évolution

La pompe à air chasse le CO2 de l'eau donc nuit aux plantes, c'est vraiment utile s'il n'y pas de plantes, beaucoup de poissons et que la température est élevée. Pour le reste, je suis tout sauf low tech, donc je ne peux pas répondre, désolé :)

Re: L'aquariophilie et son évolution

Avec un bac bien planté pas de soucis tellement elles dégagent d'oxygène arrêter le CO2 la nuit si on n'a pas de pH mètre pour le contrôler mes limnophila ont poussé de 50 cm en 3 semaines.

Re: L'aquariophilie et son évolution

La limnophila pousse quelques soient les conditions, c'est vraiment pas une plante exigeante. Mais à plus forte raison, plus il y a de plantes, plus il faut du CO2, plus il faut éviter de le dégazer avec un bulleur. CO2+engrais+lumière : comme dirait Nico, il faut les trois sinon il y a déséquilibre.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Bonjour, merci pour vos messages. Donc pas de bulles dans un aquarium moderne, c'est bien ça ? Pourquoi être contre le low tech ?

Alors d'après vous et si je comprends bien le sens de vos messages, on ne peut plus avoir un bel aquarium sans ajout de CO2 voir même d'eau osmosée ?

Re: L'aquariophilie et son évolution

Il ne s'agit pas d'être contre ou pour le low tech. C'est une question de choix : soit on veut un bel aquarium type hollandais ou aquascape et il faut du CO2, soit on veut un minimum de contraintes et c'est du low tech mais toutes les plantes n'y survivront pas. Perso, j'aime trop les gazonnantes et les paysages pour renoncer au CO2 et aux engrais.

L'eau osmosée, ce n'est pas vraiment nécessaire, sauf pour certaines espèces de poissons. Et les bulles, c'est une source de stress pour les poissons, un dégazeur en puissance de CO2 et un "déstabiliseur" notoire de pH et de paramètres.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Salut, comme les autres ont répondu, si tu fais un bac très planté évite les bulles qui vont dégazer le co2. Plus il y aura de plantes et moins de problèmes tu auras.

Le principe du low tech c'est de planter beaucoup et d'adapter le nombre de poisson pour fournir assez de co2 et d'engrais aux plantes. En retour les plantes vont consommer les déchets et purifier l'eau en pompant nitrates et ammonium. Je pense que low tech ne veut pas dire aquarium dégueulasse et moche avec des plantes pourries. C'est sûr, certaines plantes délicates ne tiendront peut être pas mais je suis persuadé qu'on peut faire quelques chose de joli. J'ai des gazonnantes qui se multiplient dans mon bac sans chauffage, filtre, co2 et engrais. Après il est conseillé quand même d'utiliser surtout les plantes facile à croissance rapide. Et il y en a de très jolies. J'ai aussi des plantes "rouge" dans mon bac, réputés difficile. Je pense qu'il faut surtout un bon éclairage.

Pour le chauffage, le cordon je pense que tu peux mais sache que moi, la température ambiante et les néons au dessus de l'eau suffit à garder une température d'eau à 25°.

Pour la circulation de l'eau, oui tu peux récupérer ta pompe, c'est ce que j'ai fais aussi, une petite pompe de 420 l/h pour créer un petit courant d'eau qui est toujours bon. Même si a priori l'eau stagnante n'est pas un problème. Les poissons n'aiment pas tous ça.



Et important, blinde la surface de plante flottante style grenouillettes, lentilles, pistia, riccia etc...

Re: L'aquariophilie et son évolution

Bonsoir, merci beaucoup pour vos retours ^:)^

Si j'ai bien compris, soit je pars sur le low tech et donc sans filtre, ni chauffage, ni engrais, ni Co2 et etc. Mais avec un assez grand nombre de plantes ainsi qu'un nombre de poissons calculé. Soit sur un bac High tech avec une panoplie d'accessoires que l'on trouve maintenant, CO2, éclairage LED, etc.

Vous ne pensez donc pas qu'il est encore possible d'avoir un bac planté raisonnablement équipé de tubes du genre: 1 horticole (rose) + 1 lumière naturel (blanc) + voir un bleu ou jaune, (il y a 20 piges j'avais la combinaison: Bleu, rose et blanc et c'était pas mal) un filtre interne ou externe équipé de perlon et de nouilles de céramique, une résistance (ou cordon chauffant).

Ce qui me dérange le plus sont les changements d'eau à faire régulièrement, c'est entre autre pour ça que je préférai repartir sur un low tech plutôt qu'un high tech. Il faut que je trouve des conseils sur les plantes assez faciles à élever (je vais bientôt récupérer de la belle mousse de Java), mais également le ou les types de poissons que l'on peut mettre dans un low tech, sachant que j'aimerais un joli banc de Cardinalis, quelques guppy de Moscou, deux ou trois Ancitrus accompagnés de Corydoras pour remuer le sol, voir 2 Scalaires. Tout ce petit monde sera dans un aquarium d'environ 120 x 40 x 50. Je dis environ car toujours en recherche.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Pour ma part c'est toujours le plus simple possible. Dans la nature :

  • y a t il un diffuseur de co² tous les 1 m ou 2 m non et les plantes poussent
  • y a t il un courant d'eau qui évacue tout ce qui doit être évacué et apporter une circulation, pour ma part je pense dans les rivières il y a un courant, et dans les lacs il y en a moins ou pas , donc ça dépend des plantes que tu mets
  • y a t il un chauffage , non , mais nos poissons sont des poissons de nos rivières et sont bien évidemment acclimaté, donc pour résumer les tropicaux il faut les chauffer.

Après cela dépend de ta population, de ton eau, par exemple les miens sont de gros salisseurs donc une grosse filtration avec peu de plantes (sinon ils les mangent). Et j'essaie de faire de l’aquariophilie pas une exposition de matériel, ça fait (merci pour le coup de vieux) au moins 30 ans que j'en fait des aquariums et j'ai toujours eut des bacs plantés (sauf le gros dernier), sans tous ce matos ruineux à l'achat et au fonctionnement.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Pas nécessairement besoin de matos, à part l'éclairage. Le CO2, on peut l'utiliser en liquide aussi, sans diffuseur : ça coute bien moins cher, ça ne prends pas de place, c'est réputé être un peu moins efficace que le CO2 en bouteille, mais ça permet de faire pousser les plantes très correctement.

Et le chauffage, ça dépend aussi de la température de la pièce. Je me suis faite incendier au championnat de France d'aquario parce que je n'avais pas mis de chauffage dans un bac que j'avais présenté pour des rasboras et poissons associés, alors que chez moi, j'en maintiens sans chauffage car la température de l'appartement suffit largement. Si vous ne vivez pas un manoir glacé, la plupart du temps, la température de la pièce suffit.

Re: L'aquariophilie et son évolution

La température de la pièce + les néons qui chauffent, chez moi l'eau est à 25 °c sans chauffage, c'est parfait. Par contre faut pas que je me barre de chez moi en oubliant une fenêtre ouverte...

Californie, tu peux faire ce que tu veux je pense, mais si je ne me trompe pas, avec un filtre biologique, et je précise bien biologique, tu seras obligé de faire des changements d'eau régulièrement. Après rien ne t'empêche de mettre juste de la ouate dans ton filtre.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Salut, merci encore pour vos supers infos >:D< Ça me rassure vraiment, car avec tous les nouveaux équipements que j'ai pu voir sur la toile, je ne reprendrai pas l'aquariophilie (je n'ai pas le budget pour que cela me coute un bras). Merci pour l'info sur la filtration, donc juste de la ouate, pas de perlon ? Sachant que j'aime l'eau bien claire, je me demande si c'est possible avec une filtration si basique ?

J'avoue que dans mon esprit, je pensais plutôt à du 'semi' low tech en utilisant tout de même un filtre composé (comme noté dans mon dernier message) de Perlon, nouilles et mousses bleu de moyen et gros calibre, ainsi qu'a nettoyer (en moyenne une fois par mois) le fond de mon bac avec un aspirateur JBL Aqua EX. Avec ce matériel, je pourrai faire en même temps que le nettoyage des petits remplacement d'eau.

Pour le chauffage, je pensais à une petite résistance d'appoint (genre une 100w pour 240L) afin d'éviter les écarts de températures importantes pour les poissons sensibles à ce phénomène.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Perso, j'avoue que dans mes filtres, je n'ai que de la mousse (bleu, très grossière), deux carrés, que je rince en alternance pour éviter de tuer trop de bactéries d'un seul coup. Ou dans certains bacs, des filtres sur exhausteur (encore une confidence, je n'ai jamais rincé celui de mon 30 litres Sulawesien :-") Bref, je ne sais pas vraiment s'ils me sont utiles ainsi, mais ça marche, et je ne me sens pas prête à débrancher la prise :D

Re: L'aquariophilie et son évolution

Bonsoir, cela fait un an que j'ai repris l'aquarium (250 l pendant 25 ans )après une dizaine d'année sans ,j'ai replongé et pour démarrer un 80 litres histoire de reprendre la main .mes objectifs étant d’être au plus proche de la nature ,de trouver un équilibre sans devoir intervenir .J'ai trouvé un commercial qui ont la même politique 'et si ça existe ) ils fabriquent eux même le substrat 'durée de vie de 5 à 10 ans suivant la quantité de votre aquarium ,et une façon de filtrer garantie plus de 5 ans en changeant simplement les masses filtrantes .Mon choix est donc fait ,je suivrais leurs conseils ,et regardez le résultat de mon aquarium de janvier 2014 à décembre 2014 (plus de 50 plantes donc pas besoin de bulleur )population limitée de poisson (biotope asiatique) :

Pas d'appareil à co2 mais éclairage au led. Mon fils me dit souvent que ce n'est pas un aquarium pour poisson mais un aquarium de plantes, je lui réponds que je suis fier de voir des poissons bien colorés et je n'en ai perdu que 3 sur blessure (erreur de débutant j’ai introduis un gérino qui a tôt fait de s'attaquer a mes colisa). Bon, bien-sur j'ai eu quelques problème d'algues le temps que mon eau se stabilise et trouve son équilibre vers les 3eme, 4eme et 5eme mois ou je faisais des changements d'eau tous les 3 semaines (alors que mon commercial me préconisait de ne faire l’appoint avec de l'eau déminéraliser pour simplement remplacer l'eau évaporée)ce que je fais dorénavant. Voilà je vais prochainement changer mon aquarium pour un 130 litres, affaire à suivre.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Salut, encore merci pour tous vos messages. Effectivement je ne sais pas si tu filtres quelque chose avec des masses de filtration :) Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur ton système de filtration qui peut durer jusqu'à 5 ans mais également sur ce que tu as appris par ton commercial ?

Re: L'aquariophilie et son évolution

Moi j'en fait du à moitié low tech et mes plantes pousse très bien mes anubias et mes echinodorus pousse d'enfer ... dans mon 96 l j'ai un echinodorus de 60cm et toutes mes plantes pousse sans terreau je met juste de l'engrais liquide de chez tetra bon moi je met un chauffage appart dans le 20 l et j'ai un système de filtration mais dans le 20 l il y a rien dutout je change un quart du bac toutes les 3 ou 4 semaines et ça va ça passe lol

Re: L'aquariophilie et son évolution

Qu'avec la merde des poissons et l'engrais liquide elles poussent les plantes le CO2 tout ça c'est des conneries ...

Re: L'aquariophilie et son évolution

Moi jai les deux un low tech et un aquascaping j'aime les deux voir trois :D

Re: L'aquariophilie et son évolution

Je suis personnellement un fan de ce que font les aquascapers, mais le temps et l'argent que ça nécessite me faisait effectivement peur. :-S

Puis j'ai lu un des bouquin ADA,et les "auto-critiques" d'Amano m'ont fait réaliser qu'on pouvait peut-être faire de beaux aquariums avec peu d'entretien.
Il dit en gros : Je suis quelqu'un de fainéant, j'aime faire mes bacs mais pas les entretenir, J'ai donc dû trouver des plantes répondant à mes exigences, rendu naturel pour peu d'entretien.

Mon bac avait donc pour objectif d'être proche de l'aquascaping mais sans les tonnes de matos superflus et bling bling avec une eau adaptée à mes poissons.
Je pensais malgré tout devoir investir beaucoup de temps et d'argent sur le long terme et finalement je constate qu'il avait raison, avec un bon choix de plantes, on peut avoir un bac très planté avec peu d'entretien et sans avoir 1w/l une diffusion de c02 et d'engrais à la pelle.

J'utilise bien sûr plus de matos que pour un bac low tech, le prix de base est donc plus élevé mais question entretien c'est finalement peu exigeant en argent comme en temps.
Mes plantes poussent à merveilles, mes paramètres sont ultra stables, je ne fais mes tests que lors des changements d'eau (ca prend 15mn tout au plus)et mes poissons sont en pleine forme.
Je fertilise au quart de ce que recommande la gamme d'engrais et ma bouteille de co2 d'un kg me fait presque un an.

J'en ai déduit qu'avoir un bac planté avec CO2 et engrais journalier ne veut donc pas forcement dire avoir un bac high tech/gouffre financier.
Ce n'est bien sûr absolument pas impératif, un bac sans co2 et fertil est viable, mais les résultats seront certainement pas les mêmes.
Les objectifs qu'on se fixe sont propres à chacun le plus important au final c'est ce que toi tu veux et préparer méticuleusement ton projet. :)

Re: L'aquariophilie et son évolution

Le CO2 ce ne sont pas des conneries mais ce n'est pas obligatoire. En Low-tech il n'y a que peu ou pas de brassement de l'eau, du coup le CO2 produit par le sol et les animaux reste dans l'eau et suffit à de nombreuses plantes. J'avais acheté une planté réputée gourmande en CO2, la Pogostemon helferi. Elle a très bien poussé jusqu'à ce que j'installe le chauffage pour les babaulti. Montée de la température signifie chute du taux de CO2 de l'eau, la plante a entièrement fondu j'ai remis les tiges nues dans une eau plus froide.

Avec du CO2, la HCC devient une gazonnante, sans c'est une plante de mi plan qui prend de la hauteur. Sans CO2, beaucoup de mousses "hipe" du hobby ne tiennent pas etc.

Alors non c'est loin d'être obligatoire, et j'ai vu de magnifiques aquaria très plantés, low-tech ou pas, sans CO2, mais ça poussera plus lentement, différemment et pour de rares plantes ça ne poussera pas.

Re: L'aquariophilie et son évolution

Bonjour, pour ma part je me suis remis à l'aquariophilie depuis ce début d'année après 25 ans de sommeil. Les choses ont effectivement bien changées. Difficile de trouver un magasin bien approvisionné en matériel sur Paris. Les quais ne sont plus ce qu'ils étaient... Aujourd'hui le matériel s'achète sur internet, les plantes aussi d'ailleurs, pour peu que l'on soit un peu exigeant. J'ai opté pour ma part pour un filtre à décante et pour ce faire j'ai percé mon bac (240l).

Pour l'eau (j'ai une bombe de résine déminéralisante) l'automatisation de son renouvellement est en cours de réalisation.... A suivre.

L'éclairage m'a paru très important et je l'ai choisi intense avec 3X54W en T5 (galerie en mode artisanal!!!).
Résultat: plantes superbes. Ma Cabomba devient envahissante, en 2 mois supperbe développement sans apport d'engrais ni CO². J'ai quand même un sol fertile...
Cdt

Retour sur la liste des sujets