Aquariophilie d'eau douce

Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

J'espère être dans la bonne section pour présenter ce lac. Tentant de le recréer en aquarium, je me suis dit que le fruit de mes recherches (Google) pourrait à l'avenir intéresser du monde, je partage donc. Si vous pensez que d'autres informations devraient s'y trouver, n'hésitez pas à le dire! (Détendez vous, les images arrivent!)



Le lac Inlé se trouve au Myanmar (anciennement Birmanie). Ce pays, avec la Thaïlande frontalière, abrite une incroyable diversité de cyprinidés d'eau douce dont beaucoup (notamment les plus petits) ont sont devenus des incontournables de l'aquariophilie. Le lac lui même n'échappe pas à la règle puisqu'il contient au moins neuf espèces de poissons endémiques.

Situé dans l'état de Shan à l'Est du pays. Il se trouve à 884m d'altitude et s'étend sur 12000 hectars. Sa profondeur, très faible, peut varier entre 2 et 5 mètres entre la saison sèche et la saison des pluies.



Plusieurs ethnies se rencontrent sur et autour du lac, les plus notables sont les Inthas, un peuple de pécheurs et fermiers habitant sur le lac, dans des maisons sur pilotis. Véritable emblème du lac, on les reconnais facilement perchés à la proue de leur barque, pagayant d'un pied dans les eaux turbides. Ce sont eux aussi qui ont domestiqué les îles flottantes du lac sur lesquelles ils font pousser leur tomates réputées dans tout le pays. Le lac est entouré de nombreux temples en pagode, on dit que vu d'avion, la région brille de leurs toits plaqués d'or!



Rapprochons nous maintenant des eaux du lac et intéressons nous au plantes et aux animaux qui l'habitent. Mais juste avant, parlons des choses qui fachent: les paramètres de l'eau. Les fiches des différents poissons habitant le lac se contredisent, j'ai donc cherché si je pouvais trouver l'information de première main et non par le téléphone arabe des fiches de poissons. Les informations suivantes sont extraites de la thèse de Mar Lar HTWE (2008). La dureté est calculée à partir de la conductivité (1) et des TDS (2) données.

Température: 15 - 29 °C
Conductivité: 42 - 481 µS/cm
pH: 6.54 - 8.92
GH (1): 1 - 12 °dH
GH (2):1.5 - 16 °dH

Des paramètres très fluctuants donc, mais contrairement à ce que l'on peut lire ça et là, ce n'est pas spécialement un lac d'eau dure, ce paramètre fluctuant beaucoup au cour des saisons. Le pH y est généralement entre 7 et 8 mais peut également dépasser ces valeurs sans que ce soit exceptionnel. L'altitude du lac permet également une baisse des températures assez impressionnante. Tout ces paramètres peuvent aisément être reproduits en aquarium, parfois sans apport d'eau osmosée et le bac peut très bien se passer de chauffage à l'année.

Les plantes

L'eau étant relativement turbide, on trouve peu de plantes de fond dans le lac. La plante immergée la plus représentée est sans doutes la Cerato qui forme de larges herbiers en compagnie de l'Utricularia aurea et qui servent d'engrais pour les îles flottantes. D'autres plantes de ce type sont courantes comme les potamots, les élodées et les najas ou encore la vallisneria.

Le choix de plantes flottantes est très large, on y trouve notamment les cornets caractéristiques de la Salvinia cuculata (proche de la salvinie géante), l'envahissante jacinthe d'eau ou encore la fougère cornue. La présence de telles plantes est d'ailleurs recommandée dans l'aquarium car les poissons du lac n'aiment pas la lumière directe.

Dans les marais entourant les berges on trouve divers sagittaires, du riz, des papyrus et surtout des champs de lotus sacrés dont est extrait une précieuse fibre textile.


La fibre de lotus s'obtient en brisant et tirant les pétioles.

Particularité endémique de ce lac, diverses herbacées s'organisent pour pour former des îles flottantes, tout d'abord naturelles mais qui ont depuis été domestiquées par les Inthas. Roseaux, papyrus, tarot et gingembre blanc forment un inextricable enchevêtrement de tiges et de racines qui maturent jusqu'à devenir aussi fertile que du terreau. Fleurs ornementales et légumes sont cultivés sur ces radeaux vivants par les Inthas.



Les animaux

Beaucoup de poissons sont endémique au lac et aux marais l'entourant. Fait assez surprenant (ou pas), beaucoup possèdent un cousin très proche signalé dans la région avoisinante.

Le poisson qui fait le bonheur des pécheurs du lac est la carpe endémique Cyprinus intha. Rien de bien folichon, c'est très proche d'une carpe, mais meilleur au goût d'après ceux qui ont pu la déguster. Ce poisson est en danger, notamment en raison de l'introduction de carpes classiques avec lesquelles il s'hybride.


Le Channa harcourtbutleri est un poisson à tête de serpent unique au lac. Plutôt petit, il ne dépasse pas les 20cm et est rarement importé, mais son endémicité est sujette à débat.


Petruichthys brevis et Physoschistura brunneana sont deux petites loches. La première peut mesurer 6 cm de long et peut être trouvée en VPC, la deuxième est plus petite mais pratiquement introuvable!



Sawbwa resplendens est un petit barbus au nez rouge raisans penser au poisson amazonien du même nom. Il a la particularité d'être totalement dépourvu d'écailles.


Le Celestichthys erythromicron est sans doutes le poisson endémique du lac le plus connu. Très proche du danio galaxy on le trouve assez facilement dans le commerce, même en animalerie.


Le Microrasbora rubescens est bien plus rare. De la même forme que le danio galaxy et son cousin, il est d'une couleur rouge orangée avec des reflets verts. Il est à ce jour le seul "survivant" du genre Microrasbora, tout les autres ayant été dispatché dans d'autres genres.



Inlecypris auropurpurea est un devario très atrayant avec des barres verticales et sa silhouette élancée. On le trouve facilement en VPC et ponctuellement en animalerie.


Le pas très courant Chaudhuria caudata est un très petit poisson roseau. Les deux autres poissons roseau endémiques au lac sont Mastacembelus oatesii (pas de photos disponibles) et Macrognathus caudiocellatus. Si le premier est assez petit pour ne pas représenter de danger pour de petits poissons (quoi que?) j'éviterais de maintenir les deux autres avec des bancs de micro-fishes.



Une souche de Trichogaster labiosa, un petit gourami, est trouvable dans le hobby et est étiquetée comme originaire du lac Inlé, il pourrait aussi s'agit d'une nouvelle espèce ou d'une fausse origine. Difficile de vérifier cette information pour l'instant toujours est il qu'en dehors des channa cités plus haut, aucun poisson à labyrinthe n'est signalé officiellement dans le lac et ses alentours.




Plusieurs espèces de crevettes sont signalées dans le lac, notamment la crevette naine Caridina annandalei, mais également des Macrobrachium comme M. naso (endémique) et M. assamense (appartenant au complexe M. hendersonii). Depuis quelques années ont entend parler dans le hobby d'une certaine Macrobrachium sp. "Inle see" ou Macrobrachium peguensis qui serait originaire du lac. Comme pour le Trichogaster labiosa, ne sait pas si cette origine est exacte, Werner Klötz en doute fortement par exemple.


Et voici les autres poissons cités par Annandale dans Fish and Fisheries of the Inle Lake (1918). J'ai du remettre pas mal de synonymes à leur place et je suis très sceptique sur certaines espèces. Mais bon la liste peut toujours servir.

Anguilles:
Monopterus cuchia
Monopterus albus

Silure:
Clarias batrachus
Loche:
Lepidocephalichthys berdmorei
Paracanthocobitis botia

Barbus:
Neolissochilus dukai
Tor tor
Neolissochilus nigrovittatus
Systomus orphoides
Puntius schanicus
Puntius stoliczkanus
Poropuntius clavatus

Danionide:
Devario aequipinnatus
Channa:
Channa gachua
Channa lucius
Channa striata

Autres:
Garra lamta
Crossocheilus diplochilus
Notopterus notopterus
Opsarius ornatus

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Hello !

Merci pour cette description :) Je suis allée au lac Inle l'an dernier et ... j'aurais pas cru qu'il y avait tout ça là-dedans !

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Raconte nous un peu^^

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Bonjour Stalker !
Merci pour cette présentation très instructive et agréable du lac Inlé, de ses paysages, des pratiques des habitants et des poissons qui peuplent les eaux. Très beau biotope :)

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

très belle article, merci ;)

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Trop beau :x

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

C'est très joli la Birmanie mais ils n'ont pas de préoccupations écologiques dirons-nous.
Le lac Inle, c'est très touristique avec tout ce qui va avec .... Les eaux usées sont déversées n'importe comment. Beaucoup de bateaux à moteur traversent de long en large avec plein de touristes à bord (j'avoue, je l'ai fait :))

Du coup, il ne m'a pas traversé l'esprit qu'il ait pu y avoir une telle faune. Comme quoi ... ;)

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

À l'inverse la Birmanie est assez réactive je trouve pour protéger son patrimoine naturel. Il n'y a qu'à voir l'embargo qu'il y a eu pendant plusieurs années sur les danio galaxy!

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Je me suis replongée dans mes photos du lac Inle et voilà ce qu'on peut y voir ....

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Ah oui, ça fait déjà beaucoup moins rêver... surtout pour les poissons du lac :(

C'est bien de voir la réalité en face avec photo à l'appui. Merci Arwen.
Espérons que les préoccupations écologiques viendront avec la commercialisation de ces magnifiques poissons (c'est malheureusement ou heureusement souvent comme ça que l'évolution se fait). Et puis, on ne peut pas leur jeter la pierre : le tourisme est une de leurs principales source de revenus j'imagine :-?? Il faut bien survivre.

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Je suis aussi allé la bas, c'est effectivement très touristique (beaucoup de toursisme de luxe où on affiche des femme girafe dans un marché bidon pour quelques rombière américaine qui hurlent à leur vue OoooOooh my GooOOooD !!! bref passons ...)

Niveau écologie, faut bien comprendre le contexte en place, c'est une dictature militaire (voir le film The lady de Luc Besson pour comprendre ou très bien fait aussi Birmanie la dictature de l'absurde

https://www.youtube.com/watch?v=aVoI20bJlAE

Donc à savoir que comme partout en Asie, l'écologie n'est pas vraiment un problème actuellement. Les gens sont pauvres (et tout particulièrement en Birmanie, beaucoup vivent avec moins de 1 euro par jour) et pensent donc déjà à manger avant d'aller à l'école donc pensez bien que l'écologie, peu de gens connaisse.
Mais malgré tout la Birmanie est un pays de gens éduqué et je n'ai jamais vu autant de livre que la bas en Asie. Si on compare avec l'Indonésie par exemple, c'est carrement le jour et la nuit, les indos ont besoin d'une calculette pour faire 2+2 et j'ai jamais vu en 6 mois passé la bas un Indo lire un bouquin dans un bus...

Pour ce qui est des sources de revenu, en Birmanie dans les zones touristique oui et non, la dictature en place possèdent les lieux où les touristes vont et récupère directement l'argent. Il faut savoir que la Birmanie est un pays très riche de bien de patrimoine avec un beau PIB, seulement voilà, la dictature est là et elle est pourrie.
Pour voter une loi il faut au moins 21% de voix, seulement les dictateurs sont 80% il n'y a donc jamais de loi qui passe au profit du peuple. La situation est bloquée même si ces dernières années ça s'améliore doucement.
Le pays s'ouvre aux touristes, des touristes qui ne savent rien qui sont riches et qui donnent leur fric malgré eux à un gouvernement ultra corrompu.

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Désolé c'est mal expliqué mais ceus quii veulent des renseignements n'hésitez pas

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Merci beaucoup pour toutes ces infos.

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

Superbe article.

Merci

Re: Le lac Inlé (Myanmar): présentation et biotop

De rien.

J'ai rajouté qquelques trucs, nottament concernant un gourami qui aurait été capturé dans le lac et les macrobrachium.

Retour sur la liste des sujets